FYI.

This story is over 5 years old.

Un mec a plié "Zelda : Breath of the Wild" en moins d’une heure

C'est un petit exploit, mais aussi un excellent moyen de se gâcher totalement un jeu.
Paul Douard
Paris, FR

Même si les jeux vidéo sont pour certains un monde obscure peuplé d'adolescents, d'hommes divorcés et d'utilisateurs Reddit, tout le monde a entendu parler de Breath of the Wild, le nouvel épisode de la série The Legend of Zelda sorti le 3 mars dernier sur Nintendo Switch. Ce jeu est globalement un chef-d'œuvre d'exploration dans lequel vous pouvez appâter des poissons dans une rivière, jeter des poules un peu débiles dans des buissons et voler au-dessus de prairies verdoyantes grâce à votre parapente. Ce jeu est tellement bien qu'il a même déjà été émulé sur PC par des mecs qui le font tourner en 4k.

Publicité

L'opus propose une durée de vie quasi illimitée grâce à une map démentielle. Personnellement, j'y joue depuis une dizaine d'heures et je porte toujours un pantalon d'Hyrule et 80% de la carte est toujours foncée car je n'ai rien découvert. Je pense qu'il me faudra plusieurs mois pour tout voir dans le jeu, même en ne sortant plus de chez moi. Mais pour certains, 58 minutes suffisent pour vivre l'intégralité de l'aventure.

Samedi dernier, un speedrunner du nom de gymnast86 a terminé le jeu en 58 minutes, explosant ainsi le précédent record de Orcastraw de 3 heures et 39 minutes – qui depuis l'a égalé en 58 minutes et 6 secondes. Normalement dans un jeu lambda, on commence avec rien et quelqu'un nous explique que les choses ne tournent pas rond et qu'il faut défoncer le méchant là-bas dès qu'on sera prêt, c'est-à-dire qu'on aura passé tous les niveaux. Un speedrunner n'en a lui rien à foutre et débarque au boss de fin alors que celui-ci a à peine eu le temps de s'habiller. Pour parvenir à ruiner Breath of the Wild de cette manière, l'une des techniques les plus prisées s'appelle le Whistle Sprinting et consiste à enfoncer la flèche basse du D-Pad tout en faisant B pour faire remonter l'endurance tout en continuant à courir.

Il faut bien reconnaître que "jouer" de cette façon est assez chiant. Clairement, ce n'est pas en jouant comme ça que l'on prend le plus de plaisir à Zelda, en témoigne la vidéo de l'exploit. Mais comme tout record, l'important n'est pas de prendre du plaisir mais de marquer l'histoire. « C'était vraiment une run de merde » disait le speedrunner à Kotaku, « Un jeu pareil prend du temps avant de tout connaître ». C'est déjà pas mal, quand même.

Voici la vidéo, si vous voulez vous spoiler le jeu tout en ne prenant aucun plaisir :