Hystérie ne croient plus au Grand Soir

Entre Métal Urbain et Cobra, voici « Campagne / Capitale », un album qui sort le 5 mai sur Le Turc Mécanique et qu'on vous fait écouter en intégralité juste avant le grand drame.
20.4.17

Ne comptez pas sur ces trois mecs de Castres pour choisir un candidat à l'élection présidentielle : comme le montre leur pochette (conçue par LL Cool Jo), leur esprit est ailleurs et ils préfèrent se référer à des symboles qui disent bien plus de choses sur la F Rance qu'un discours d'Emmanuel Macron. En vrac : la tronche du terroriste Carlos, Pierrette Le Pen nue dans Playboy, la Porsche incendiée de Nantes, un graffiti Pompidou, des flics en rang, des couloirs de prisons, des croix à l'endroit ou à l'envers et encore et toujours plus de caisses qui crament. « Partout c'est la merde » chantait déjà Kent en 1982, Hystérie ripostent 25 ans plus tard en affirmant que « Le temps détruit tout », et « Le meuj » aussi. Vous l'aurez compris, ce n'est pas ce disque-chape de plomb qui vous remontera le moral, et certainement pas le morceau « En taule », réexamen ultra-nihiliste du « Salut à toi » de Bérurier Noir. Un programme général bâti sur une base métallique qui rassemblera autant les partisans de synth-wave, d'indus et du punk le plus froid, que les déçus de Cobra. Campagne / Capitale sort le 5 mai chez Le Turc Mécanique et Ascese Records, mais vous pouvez l'écouter entièrement ici :