FYI.

This story is over 5 years old.

Hystérie ne croient plus au Grand Soir

Entre Métal Urbain et Cobra, voici « Campagne / Capitale », un album qui sort le 5 mai sur Le Turc Mécanique et qu'on vous fait écouter en intégralité juste avant le grand drame.

Ne comptez pas sur ces trois mecs de Castres pour choisir un candidat à l'élection présidentielle : comme le montre leur pochette (conçue par LL Cool Jo), leur esprit est ailleurs et ils préfèrent se référer à des symboles qui disent bien plus de choses sur la F Rance qu'un discours d'Emmanuel Macron. En vrac : la tronche du terroriste Carlos, Pierrette Le Pen nue dans Playboy, la Porsche incendiée de Nantes, un graffiti Pompidou, des flics en rang, des couloirs de prisons, des croix à l'endroit ou à l'envers et encore et toujours plus de caisses qui crament. « Partout c'est la merde » chantait déjà Kent en 1982, Hystérie ripostent 25 ans plus tard en affirmant que « Le temps détruit tout », et « Le meuj » aussi. Vous l'aurez compris, ce n'est pas ce disque-chape de plomb qui vous remontera le moral, et certainement pas le morceau « En taule », réexamen ultra-nihiliste du « Salut à toi » de Bérurier Noir. Un programme général bâti sur une base métallique qui rassemblera autant les partisans de synth-wave, d'indus et du punk le plus froid, que les déçus de Cobra. Campagne / Capitale sort le 5 mai chez Le Turc Mécanique et Ascese Records, mais vous pouvez l'écouter entièrement ici :

Publicité