Publicité
Tech by VICE

L'extinction des abeilles aurait des conséquences absolument dramatiques

Si les abeilles disparaissent, vous pouvez oublier la plupart des plaisirs de votre vie actuelle.

par Sarah Emerson
08 Juin 2016, 9:41am

Bien que nous ayons plutôt tendance à la fuir, l'abeille joue un rôle inestimable dans nos vies. Mais aujourd'hui, les abeilles domestiques et sauvages disparaissent à une vitesse inquiétante, et leur disparition aurait des répercussions sur le monde entier.

Cela fait maintenant plus de dix ans que les biologistes tentent d'attirer l'attention de l'industrie agricole sur ce qu'on appelle le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles (« colony collapse disorder » en anglais, ou CCD). Entre 2006 et 2007, les apiculteurs américains ont vu les populations de leurs ruches chuter de 30 à 90%. Dans la plupart des colonies malades, on assistait surtout à une disparition massive des abeilles ouvrières, un symptôme jamais observé à cette échelle par les apiculteurs. Sans ses milliers d'ouvrières adultes, une ruche est incapable de subvenir à ses besoins et meurt inévitablement.

Cette tendance s'est aggravée au fil des ans, et quelque 5000 apiculteurs américains ont perdu 44% de leurs colonies d'abeilles entre 2015 et 2016. Celles-ci mouraient non seulement en hiver, ce qui arrive parfois, mais aussi au cours de l'été, quand les abeilles sont censées être les plus productives.

Les colonies d'abeilles domestiques ne sont pas les seules à s'effondrer ; les abeilles sauvages et les autres espèces pollinisatrices – papillons, oiseaux et autres scarabées – meurent aussi à une vitesse jamais vue auparavant. Il fut un temps où des milliers d'espèces d'abeilles proliféraient aux Etats-Unis, mais elles sont aujourd'hui menacées d'extinction dans un futur proche à cause des pesticides, des agents pathogènes et du changement climatique. Selon une étude environnementale récente, par exemple, un tiers des populations de bourdons sauvages sont actuellement en train de disparaître.

Au début de l'année, les Nations Unies ont prévenu les industries du monde entier que la disparition partielle ou totale des pollinisateurs menacerait inévitablement notre approvisionnement en nourriture à l'échelle globale. Toujours selon les Nations Unies, qui ont mené la toute première étude exhaustive sur l'extinction des pollinisateurs, celle-ci pourrait provoquer entre 235 et 577 milliards de dollars de dégâts sur les champs partout dans le monde si rien n'était fait pour l'arrêter ou la ralentir.


Comme le montre bien Life Noggin, environ un tiers de la nourriture que nous consommons existe grâce au travail de pollinisation des abeilles. Les abeilles et les plantes qui dépendent du pollen pour se reproduire sont prises dans une relation d'interdépendance qui s'est développée au cours de plusieurs milliers d'années. Si les abeilles devaient disparaître, de nombreuses variétés de fruits et de légumes disparaîtraient avec elle, et il ne resterait plus que du maïs, du blé et de l'avoine (c'est-à-dire des plantes qui sont pollinisées par le vent).

Le coton, qui constitue 40% des fibres utilisées dans le monde, souffrirait également. Paradoxalement, la plupart des champs de coton sont aspergés d'insecticides très courants appelés « néonicotinoïdes », qui représentent une menace majeure pour les populations d'abeilles.

Alors, qu'est-ce qui changera si les abeilles disparaissent ? À peu près tout, en fait.

Tagged:
Tech
Motherboard
pesticides
motherboard show
abeilles
pollinisateurs