Publicité

Un paroissien accusé d’avoir drogué son église avec des cookies à la weed

Plusieurs fidèles se sont plaints de nausées après avoir mangé des gâteaux qu’ils jugeaient « beaucoup plus salés que d’habitude ».

par VICE Staff
14 Mars 2017, 2:47pm

On ne sait jamais vraiment très bien ce qu'on va tirer d'un déplacement à l'église. Un sermon de qualité ? Peut-être. Une hostie ? Probablement. Une illumination ? Mouais. Une sensation d'amitié, de solidarité et de communauté ? À la rigueur. Un bon gros trip ? Figurez-vous que ce n'est pas impossible.

LIRE AUSSI : Quand le Pape clashe les gens qui textotent à table

C'est en tout cas ce qui est arrivé l'année dernière et bien involontairement à six membres de la congrégation de l'Église catholique de Saint-Jean à Bloomington dans l'Indiana. En ce jour funeste, ces six fidèles pensaient s'envoyer innocemment quelques délicieux cookies. Il s'avère que le Diable se cache visiblement aussi dans la pâte.

Parce que Brian Jones, 74 ans, est aujourd'hui accusé d'avoir blindé ces cookies de THC. Les paroissiens, âgés de 12 à 70 ans, ayant succombé au péché de gourmandise, ont tous fini aux urgences locales, se plaignant d'étranges symptômes – engourdissement, nausée, mollesse – après avoir consommé des gâteaux « beaucoup plus salés que d'habitude ».

Nous prions pour M. Jones. Nous continuons de prier pour ceux qui sont tombés malades ce dimanche et nous prions pour que justice soit faite, mais avec clémence.

Jones a d'abord nié avoir ajouté un quelconque stupéfiant à sa recette tout en admettant qu'il était bien l'auteur des cookies. Après perquisition de son domicile, sa défense s'est effondrée. Les autorités y ont trouvé une « boîte orange de pilules contenant une substance marron et huileuse qui s'est révélée positive à la marijuana. »

Le pâtissier amateur s'est ensuite rendu à la police après l'émission d'un mandat d'arrêt à son nom. Il doit aujourd'hui faire face à des accusations de négligence criminelle et de possession d'huile de cannabis.

LIRE AUSSI :  On a cuisiné un dîner à la weed et on l'a fait manger à des flics

Le père Daniel Mahan de l'Église de Saint-Jean a déclaré qu'il priait pour « toutes les personnes concernées », même le créateur des space-cookies. « Nous prions pour M. Jones. Nous continuons de prier pour ceux qui sont tombés malades ce dimanche et nous prions pour que justice soit faite, mais avec clémence. »

Amen.