FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Attaques à Ouagadougou : au moins une vingtaine de morts

Au moins une vingtaine de personnes sont mortes ce samedi matin à Ouagadougou, d'après des premiers bilans donnés par des sources officielles. Une série d'attaques ont frappé la capitale du Burkina Faso à partir de ce vendredi soir.
16.1.16
Photo par Reuters TV

Au moins une vingtaine de personnes sont mortes entre vendredi soir et ce samedi matin à Ouagadougou, d'après des premiers bilans donnés par des sources officielles. Une série d'attaques ont frappé la capitale du Burkina Faso à partir de ce vendredi soir.

En fin de matinée ce samedi, des sources proches des forces de l'ordre annonçaient que les opérations touchaient à leurs fins.

Ces attaques qui ont visé des lieux où les étrangers ont leurs habitudes (hôtel, restaurant) ont été revendiquées par Al-Qaida au Maghreb islamique.


Les forces de sécurité ont affronté les assaillants, qui avaient pris des otages au Splendid Hotel. Les terroristes ont également tiré sur au moins un restaurant à proximité.

Robert Sangare, directeur du centre hospitalier universitaire de Ouagadougou, a déclaré qu'au moins vingt personnes sont mortes, d'après des propos rapportés par France 24. Des pompiers du Burkina Faso ont dit avoir trouvé dix corps sur la terrasse d'un restaurant en face du Splendid, a déclaré le ministre de l'Intérieur ce samedi. Des sources citées par les médias locaux de ce pays d'Afrique de l'ouest ont dit que les assaillants ont tiré sur des gens qui essayaient de fuir l'hôtel.

Publicité

Des témoins de l'attaque de vendredi expliquent que des hommes armés sont entrés dans le Splendid après avoir brûlé des voitures à l'extérieur et avoir tiré en l'air. Un véhicule des forces de sécurité est arrivé rapidement sur place, une fusillade intense a suivi.

L'hôtel quatre étoiles est proche de l'aéroport international de la ville, souvent utilisé par des occidentaux et des membres du personnel des Nations unies. L'hôtel serait aussi utilisé de temps à autres par les troupes françaises de l'opération Barkhane, une force basée au Tchad dont la mission est la lutte contre les groupes djihadistes dans la région du Sahel.

Les forces de sécurité ont lancé un assaut dès les premières heures de ce samedi matin afin de reprendre le contrôle de l'hôtel. Une partie de l'entrée principale était en feu, d'après AP.

Un message publié en ligne tard ce vendredi par la branche média de Al-Mourabitoun, un groupe terroriste actif en Afrique de l'Ouest, a revendiqué l'attaque. Al-Mourabitoun a fait allégeance l'année dernière au groupe terroriste Al-Quaida au Maghreb islamique (AQMI).

C'est la première fois que des djihadistes attaquent la capitale du Burkina Faso.

L'ambassadeur français à Ouagadougou a décrit la situation comme étant "une attaque terroriste" et demandait à la population d'éviter la zone. L'ambassade française a mis en place un numéro d'urgence.

— Moëz BHAR (@moezbhar)January 15, 2016

Cette attaque rappelle celle qui a visé un hôtel au mois de novembre à Bamako, capitale du Mali.

À lire : Un hôtel de Bamako attaqué