Sur une échelle de 1 à 10, la pollution de l'air est à 38 à Fort McMurray

Alors que les feux de forêts continuent de faire rage dans le nord de l'Alberta, la quantité de fumée dans l'air est littéralement hors normes — ce qui met en danger les pompiers et les personnes évacuées.

|
17 Mai 2016, 10:55am

Canadian Press/Jason Franson

Cela fait bientôt deux semaines que de puissants feux de forêts ont obligé les habitants de Fort McMurray à quitter leurs maisons — qu'ils ne sont pas près de retrouver vu la qualité de l'air.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce lundi, la Première ministre de l'État de l'Alberta, Rachel Notley, a annoncé que sur l'échelle de 1 à 10 généralement utilisée pour mesurer la qualité de l'air dans la région (10 étant le pire), Fort McMurray est actuellement à 38.

L'échelle permet de mesurer les polluants, la fumée, l'ozone et le dioxyde d'azote.

« Il est clair que cela pourrait retarder les travaux de reconstruction et la réinstallation des familles, » a dit Notley.

La mauvaise qualité de l'air signifie que les autorités doivent limiter les heures de travail de leurs employés dans la ville. Ils doivent aussi porter des masques.

À voir : Au coeur des feux de forêts de l'Alberta

D'après l'Index de Qualité de l'Air de la province d'Alberta, il n'y a que Fort McMurray au-dessus du niveau 10 — et cela pourrait rester comme cela pendant encore plusieurs jours.

Le ministère de l'Environnement recommande aux résidents de la zone d'éviter les activités en plein air, surtout pour les enfants et les personnes âgées.

Les feux affectent aussi d'autres communautés. Pas loin, à Fort McKay — où certaines personnes évacuées ont trouvé refuge — la qualité de l'air est à 7. Les prévisions estiment que le niveau pourrait passer au-dessus de 10 à Fort McKay. La ville d'Anzac, qui est située au sud des feux, pourrait aussi connaître les mêmes niveaux.

En comparaison, Calgary et Edmonton — les deux principales villes d'Alberta — affichent respectivement 3 et 5 sur l'échelle de la qualité de l'air.

À lire : Une ville en flammes : au coeur de l'incendie apocalyptique de Fort McMurray

Les feux de forêts de Fort MCMurray ont forcé 80 000 personnes à fuir et à trouver refuge un peu partout dans la province. Ils couvrent désormais 285 000 hectares et sont à une dizaine de kilomètres de la frontière avec l'État du Saskatchewan. En tout, il y a 15 feux qui brûlent à travers la province, dont un au nord-ouest d'Edmonton, près de Fox Creek et d'une usine de gaz, qui a dû être évacuée. Près de 2 000 pompiers se battent contre les flammes avec 161 hélicoptères, 29 Canadair et 377 engins de chantier.

Lors de sa conférence de presse, Notley a indiqué que « les feux sont aussi dangereux qu'au premier jour. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR