Publicité
Etats-Unis

Les liens troubles d'un conseiller de Trump avec un groupuscule proche des Nazis

Un cadre de la Maison blanche, Sebastian Gorka, serait lié à un groupe nationaliste hongrois ayant collaboré avec les Nazis. Ce qui inquiète des associations juives aux États-Unis.

par Noah Kulwin
20 Mars 2017, 12:20pm

Un cadre de la Maison blanche, Sebastian Gorka, serait lié à un groupe nationaliste ayant collaboré avec les Nazis — ce qui inquiète plusieurs associations juives aux États-Unis.

Le quotidien juif Forward a révélé jeudi dernier que de multiples leaders d'une branche du groupuscule d'extrême droite Vitezi Rend (« L'Ordre des Héros ») en Hongrie revendiquent Gorka comme l'un des leurs, tout comme son père. Gorka, 46 ans, a immigré aux États-Unis et a été naturalisé en 2012.

Le mois dernier, les journalistes ont remarqué que Gorka portait un médaillon en référence au groupuscule lors d'apparitions publiques, et qu'il conservait de forts liens avec des groupes antisémites en Hongrie. Gorka a répondu qu'il portait ce médaillon en hommage à son père.

Les organisations juives du centre et de gauche, notamment J Street, la Ligue Anti-Diffamation et le centre Anne Frank ont fait part de leurs critiques sur les liens supposés entre Gorka et Vitezi Rend. « Si c'est avéré, il doit renoncer à son mandat immédiatement et désavouer leur message d'exclusion et de haine », a déclaré le président de la Ligue Anti-Diffamation Jonathan Greenblatt.

D'autres organisations juives pro-Trump ont loué Gorka comme un soutien d'Israël, ou se sont abstenues de commenter l'affaire. La Zionist Organization of America (qui avait déjà défendu Steve Bannon dans une autre affaire d'antisémitisme cette année) a déclaré dans un communiqué : « Gorka est un ami des Juifs et d'Israël ».

Allen Fagin, un proche de Trump vice-président de l'Union Orthodoxe, la plus grande association de synagogues juives orthodoxes du pays, a jugé que cela « méritait probablement des explications ».

Mais Fagin a ajouté : « Il y a des membres très sérieux de notre communauté qui sont très, très élogieux à propos du Dr Gorka ».

Ni la Coalition Juive des Républicains, ni Malcolm Hoenlein — vice-président de la Conférence des Présidents des grandes associations juives, un puissant courtier de droite connu dans l'establishment juif américain — n'ont souhaité commenter l'affaire.

Vitezi Rend est un groupe nationaliste hongrois fondé dans les années 1920 par l'amiral Miklos Horthy, un dignitaire hongrois qui a participé à la déportation de masse de juifs de son pays à Auschwitz durant l'Holocauste. Aujourd'hui, le groupe est plutôt une organisation culturelle et mémorielle — la branche qui revendique Gorka comme membre s'appelle officiellement « Le Vitezi Rend Historique » — plutôt qu'un groupe actif politiquement. Le renseignement américain l'a classé comme organisation criminelle car certains de ses anciens membres ont collaboré avec le régime nazi.

Gorka a nié ces accusations dans une interview au journal juif Tablet, même s'il n'a pas concrètement rejeté le fait d'appartenir à Vitezi Rend dans un communiqué ultérieur.

Kornel Pinter, cadre du groupe Vitezi Rend, a confirmé au journal Forward que Gorka était bien membre de l'association. « Bien sûr, il est en est membre sous serment » a ajouté Pinter, ajoutant qu'il avait déjà croisé Gorka et son père dans une ville proche de la frontière entre l'Autriche et la Hongrie.

Gorka n'a pas souhaité donner suite à nos multiples relances sur sa boîte mail. La porte-parole de la Maison blanche, Sarah Huckabee Sanders, a préféré orienter VICE News vers « deux histoires plus précises sur la vie de Monsieur Gorka », dans le Jerusalem Post et sur le site PJMedia.com.

Aucun de ces deux articles ne réfute les allégations de Vitezi Rend, mais les deux journaux défendent Gorka comme un ardent soutien d'Israël, le Jerusalem Post le décrivant même comme un « philo-sémite ».

Ferenc Raj, rabbin émérite de la Congrégation Beth EI à Berkeley, en Californie, et immigré hongrois arrivé aux Etats-Unis en 1972, s'est déclaré « bouleversé » dans une interview à VICE News.

« Je me sens concerné parce que cette médaille, aux yeux de beaucoup de juifs hongrois, tout comme l'Arpad Flag, sont associés aux Nazis et à l'ultra-droite », a-t-il développé. « Il me semble que Gorka est naïf, et malgré son solide parcours scolaire, je pense qui'l ne connaît pas grand chose de l'histoire hongroise en général, et de l'histoire des juifs hongrois en particulier. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR