Somalie

Al-Shabaab devient le groupe terroriste le plus meurtrier d’Afrique – devant Boko Haram

Le groupe terroriste somalien a tué 4 281 personnes en 2016, contre 3 499 personnes pour Boko Haram.
6.6.17

Le groupe somalien Al-Shabaab est devenu l'organisation terroriste la plus meurtrière d'Afrique en 2016. Les militants somaliens ont devancé ceux de Boko Haram qui détenaient ce triste record depuis quatre ans.

Le groupe terroriste somalien a tué 4 281 personnes en 2016. Selon de nouvelles données publiées par Quartz et compilées par l' « Armed Conflict Location & Event Data Project » (ACLED) et l' « Africa Center for Strategic Studies » (ACSS), la plupart des attaques ont eu lieu dans la capitale somalienne, Mogadiscio. Durant cette même année, les militants de Boko Haram ont tué 3 499 personnes.

Publicité

Depuis sa formation en 2006, Al-Shabaab a mené plus de 360 attaques en Somalie. La ténacité du groupe terroriste est devenue un obstacle pour le nouveau président somalien. La résilience du groupe a aussi fait empirer de nombreux problèmes sur le plan humanitaire.

L'armée américaine a récemment annoncé de nouvelles mesures visant à améliorer ses actions antiterroristes contre Al-Shabaab en Somalie. L'armée a autorisé une action unilatérale pour des interventions au sol et des frappes aériennes. En avril, les États-Unis ont déployé des dizaines de troupes chargées d'aider l'armée nationale somalienne à combattre Al-Shabaab.

La progression du groupe s'est accompagnée du déclin de Boko Haram qui lutte pour maintenir son contrôle territorial. Ce déclin a été exacerbé par l'augmentation des opérations militaires du gouvernement nigérian et par des conflits internes qui ont divisé le groupe en deux factions.

« Nous avons constaté que Boko Haram est de moins en moins capable de maintenir ce "contrôle" et se sert de plus en plus, par exemple, d'attentats-suicide, » dit Jasmine Apperman, la responsable du « Southern Africa Operations at Terrorism, Research & Analysis Consortium » (TRAC).

Boko Haram reste cependant une menace importante dans la région du lac Tchad, qui inclut le Nigéria, le Niger, le Tchad et le Cameroun.

Selon l'ACLED et l' « African Center for Strategic Studies », Al-Shabaab et Boko Haram ont, durant les six dernières années, tué au total bien plus de personnes que l'organisation État islamique (EI) et Al-Qaïda combinés.

Publicité

Entre 2010 et 2016, Al-Shabaab et Boko Haram ont tué plus de 47 000 personnes. Durant cette même période, l'EI, AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique), et les autres groupes liés à Al-Qaïda ont tué 9 236 personnes.

Durant les 10 dernières années, le nombre d'attaques terroristes en Afrique a augmenté de 1 000 pour cent selon un rapport de la Fondation Mo Ibrahim. La fondation a aussi remarqué que cette augmentation est largement alimentée par le manque de perspectives économiques pour la jeunesse africaine, le chômage, et l'isolation sociale.

Entre 2006 et 2015, les attaques terroristes sont passées d'environ 100 par an à presque 2 000 selon les données du « National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism » de l'université du Maryland. Selon des documents obtenus par VICE News, Donald Bolduc, le général américain responsable des opérations spéciales en Afrique, a prévenu: « Les défis auxquels est confronté l'Afrique pourraient créer une menace qui surpasserait celle à laquelle les États-Unis font actuellement face à cause des conflits en Afghanistan, en Irak, et en Syrie »

  • Al-Shabaab a récemment revendiqué un attentat à la bombe près d'un poste de contrôle situé à Mogadiscio. L'attaque a eu lieu le 24 mai. Elle a tué huit personnes et blessé 15 autres. Le même jour, le groupe a revendiqué un attentat à la voiture piégée à l'est du Kenya qui a tué au moins trois officiers de police.

Publicité

  • L'attaque la plus meurtrière revendiquée par Al-Shabaab a eu lieu à l'université de Garissa quand des militants ont envahi les lieux, séparé les musulmans des chrétiens, et tué 147 personnes.

  • En avril, Trump a autorisé une offensive par frappes aériennes en Somalie. Une semaine plus tard, le nouveau président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo a annoncé une « nouvelle offensive » contre Al-Shabaab et donné aux militants 60 jours pour se rendre.

  • Al-Shabaab a prêté allégeance à Al-Qaïda dans le passé.

  • Des documents obtenus par VICE News ont révélé que les forces spéciales américaines sont impliquées en permanence dans environ 100 missions en Afrique. Selon une estimation datant de 2011, 116 missions spéciales étaient en cours chaque jour dans le monde.

  • Selon des données de l'« U.S. Special Operations Command », les forces spéciales américaines dédiées à l'Afrique sont plus nombreuses que dans toutes les autres régions à part le Moyen-Orient.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR