L'horreur du « jour de marché » des esclaves sexuelles de l'EI

Une vidéo montre des soldats de l'EI qui discutent en rigolant de la vente et de l’achat de femmes yazidies.

|
nov. 3 2014, 2:15pm

Photo via Reuters

Une vidéo glaçante dit montrer des soldats de l'organisation État islamique tranquillement installés dans un salon. Ils discutent en rigolant de la vente et de l'achat de femmes yazidies. Les Yazidis, sont les membres d'une minorité religieuse présente notamment en Irak. De nombreux Yazidis ont été tués et enlevés par l'EI plus tôt cette année.

« Aujourd'hui c'est le jour des [filles] esclaves, et on veut notre part » dit l'un des combattants, selon la traduction faite de la vidéo par le média Middle East station Al Aan TV. Il continue : « Où est ma petite Yazidie ? »

Les soldats se lancent ensuite dans une discussion à propos du montant de la transaction. Certains veulent acheter une fille pour 3 ou 5 billets (probablement 300 ou 500 dollars) ou contre différents types de pistolets.

« Le prix change si elle a les yeux bleus », dit l'un d'eux.

« Si elle a 15 ans, il faut que je l'inspecte, que je vérifie ses dents », poursuit un autre.

La camera se tourne ensuite vers un gamin qui aurait entre 13 et 15 ans. Un des hommes lui demande s'il veut une esclave yazidie, et s'il sera capable de « se charger d'elle ». Le gamin fait oui de la tête et glousse.

Depuis que l'EI a entamé son offensive éclair en Irak l'été dernier, les Yazidis ont été les victimes des pires exactions du groupe terroriste. Cela va des exécutions sommaires, jusqu'aux viols, tortures et conversions forcées.

D'après des chiffres des l'ONU, depuis le mois d'août, 500 000 Yazidis ont été contraints de quitter leurs maisons dans les montagnes du Sinjar, et dans d'autres régions du nord de l'Irak sous contrôle kurde. On dénombre 2 500 Yazidis kidnappés et retenus par les combattants de l'EI.

Le mois dernier, Human Rights Watch a interviewé des douzaines de femmes et jeunes filles yazidies. Les femmes ont indiqué avoir été vendues à des soldats de l'EI qui les choisissaient chacun leur tour alors qu'elles étaient alignées. Certaines des filles n'avaient que 12 ans.

Une des jeunes filles a raconté avoir été vendue avec sa soeur à un combattant de l'EI pour 1 000 dollars.

Ces témoignages rapportés par Human Rights Watch concernent des femmes qui se sont échappées, quand beaucoup restent captives de leurs ravisseurs. Elles sont battues, violées, et mariées de force.

Les Yazidis ne sont pas la seule minorité visée en Irak par l'EI qui s'attaque aussi bien à des chiites que des sunnites. Au moins 50 hommes, femmes et enfants d'un clan sunnite ont été massacrés par l'organisation terroriste ce dimanche dans le village de Ras al-Maa.

Le journaliste de VICE News Samuel Oakford a participé à cet article

Suivez Liz Fields sur Twitter: @lianzifields

Plus de VICE
Chaînes de VICE