FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Un officier de la DGSE a-t-il pu rejoindre Al-Qaida?

Un site d'information américain affirme que les bombardements aériens en Syrie visaient un ancien agent des renseignements français qui aurait déserté pour rejoindre le groupe terroriste. Les spécialistes français sont circonspects.
15.10.14
Image via Reuters

L'histoire pourrait très bien venir d'un scénariste de la série Homeland : d'après le site américain McClatchy, l'une des principales cibles des bombardements aériens des États-Unis en Syrie était un ancien agent des services de renseignement français qui aurait rejoint les rangs d'Al-Qaida.

L'article livre une histoire étonnante : l'agent français, dont l'identité reste secrète, travaillerait avec al-Nusra, la branche syrienne d'Al-Qaida, au sein du groupe Khorasan, une unité de terroristes dont l'administration Obama pense qu'elle a été envoyée en Syrie pour planifier des attaques contre l'Occident.

Publicité

Mais en France, l'existence d'un ancien agent de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) qui serait devenu terroriste de haut vol fait débat. Le ministère de la Défense a formellement démenti les informations du site d'information américain. La DGSE, contactée par VICE News, s'est refusée à tout commentaire. Le journal Le Monde développe l'hypothèse que l'homme aurait exagéré « ses faits d'armes », citant une source du ministère de la défense qui dit : « Ce Français existe mais ce n'est ni un ancien des services secrets ni même un ancien militaire ; à notre connaissance, il se serait juste entraîné physiquement avec d'anciens membres de l'armée française. » Le Quai d'Orsay a déclaré qu'il ne commentait pas les « rumeurs de la presse ».

D'après McClatchy, l'homme serait « un expert en explosifs qui a combattu en Afghanistan et en Syrie avec Al-Qaida ». VICE News a parlé avec Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, des compétences que l'on prête à l'agent déserteur. « La plupart des groupes islamistes sont entraînés - avec plus ou moins de succès - au maniement des explosifs. Un 'spécialiste' de plus n'aura pas de grand impact sur leur capacité à causer des troubles et ne pèsera pas dans le danger qu'ils représentent », a-t-il dit.

Khorasan est le groupe qui sème la terreur en Syrie. À lire ici (article en anglais). 

Plus tard dans la journée, un article d'ABC News a confirmé les informations de McClatchy. Deux agents américains confirment à ABC News que « l'ancien espion français » était l'une des cibles américaines pendant les bombardements en Syrie. Cependant, certains experts français semblent penser qu'il ne s'agit que d'un simple citoyen français qui aurait rejoint les djihadistes. Le Général Jean-Claude Allard, directeur de recherche à l'IRIS a déclaré à VICE News « Les agents double étaient un classique de la guerre froide, sauf qu'à l'époque, les gens désertaient pour une idéologie forte, l'idéologie communiste. » Il a ensuite cité Bradley Manning comme étant un cas d'une telle désertion pour défendre une position idéologique. Il a choisi de divulguer des informations de l'armée américaine au site Wikileaks, parce qu' « Il croyait en un monde ouvert, où tout le monde pourrait avoir accès aux données. C'est une forme d'idéologie. »

« J'ai du mal à croire qu'un agent formé par la DGSE puisse être sensible à l'idéologie répugnante d'Al-Qaida ».

Alain Chouet a suggéré que l'homme pourrait même ne pas avoir la nationalité française. Il a insisté sur le fait qu'aucun « Officier ou membre des services secrets français n'a déserté pour un groupe djihadiste. Malgré tout, il n'est pas impossible qu'un individu isolé, qui a été en contact avec les forces françaises en Afghanistan ou ailleurs, et qui a été recruté pour pénétrer les lignes de l'ennemi change d'avis et se retourne contre son employeur. Mais cette hypothèse doit être vérifiée et recoupée. »

Ce schéma ne serait pas une première pour l'Occident. Alain Chouet note que « La CIA a appris amèrement dans les années 2000 que beaucoup de gens qui opéraient au sein d'Al-Qaida avaient été entraînés auparavant par les services de renseignement américains. »

Suivez Virgile Dall'Armellina sur Twitter : @armellina