Publicité
Crime

Une dizaine de missiles ont touché les abords de l'aéroport international de Bagdad

Les premières informations indiquent que les missiles auraient touché Camp Victory, une ancienne base militaire américaine située près de l'aéroport.

par Landon Shroder
22 Septembre 2015, 7:40am

Photo par Mohammed Jalil / EPA

Une dizaine de roquettes auraient été tirées en direction de l'aéroport international de Bagdad ce lundi soir.

Les missiles auraient touché le Camp Al-Nasr, une ancienne base américaine plus connue sous le nom de « Camp Victory, » qui se trouve à environ 5 kilomètres de l'aéroport de la capitale irakienne.

Un communiqué publié par le Ministère de l'Intérieur irakien explique que les missiles ont été lancés depuis deux véhicules stationnés dans la ville de Taji, une commune située au nord de Bagdad.

« Des missiles Katyusha ont touché les environs du Camp Al-Nasr (Victory), à l'ouest de Bagdad, » ont déclaré les forces de sécurité irakiennes dans un communiqué repris par l'AFP.

Aucune victime n'est à déplorer, mais l'aéroport et l'installation militaire sont deux zones de transit d'importance stratégique pour les forces de sécurité irakienne dans leur combat contre l'organisation terroriste État islamique (EI). Ces deux points névralgiques de la lutte anti-EI ont régulièrement été la cible d'attaques au cours des dernières années.

L'aéroport de Bagdad est situé à la lisière de l'ouest de la ville et de la province d'Anbar — une région que l'EI tente de s'accaparer depuis janvier 2014. Maintenir un semblant de sécurité à proximité de l'aéroport pour permettre aux vols commerciaux de continuer à relier la capitale irakienne est primordial pour le gouvernement irakien et la mission menée par les États-Unis en Irak.

Ce mardi matin, l'attaque n'a pas été encore revendiquée.

Il est rare que le traffic aérien soit dérangé à Bagdad. Cependant, plusieurs compagnies aériennes avaient arrêté de desservir l'aéroport de Bagdad en janvier dernier quand un avion de la compagnie Fly Dubai, transportant 154 passagers, a essuyé des tirs lors de son atterrissage dans la capitale irakienne.

L'attaque de ce lundi soir fait suite à une journée sanglante à Bagdad, où des combattants de l'EI ont fait exploser des bombes dans les quartier chiites de la ville, tuant au moins 17 personnes.

Suivez Landon Shroder sur Twitter : @LandonShroder