Société

À tous ces trucs qu’on trouvait cools, mais qu’il faudrait dégager

Le Père Fouettard en blackface a intérêt à être le prochain sur la liste.
3.12.20
Selfie stick coachella costume indienne pull thrasher
Photos : Olaf Speier, von Lieres & Arthur Brouns

« OK, mais on a toujours fait comme ça. », « La tradition, c’est la tradition », etc. On ressort à chaque fois les mêmes arguments bidons sur la table quand il est question de mettre fin à des pratiques ancestrales non-inclusives. 

Le débat autour du Père Fouettard est sans doute celui qui fait le plus frissonner les esprits conservateurs. Même les personnes qui se disent non-racistes ont tendance à fermer les yeux sur le Père Fouettard, parce qu’elles ont grandi avec cette « tradition ». Du coup c’est comme un souvenir d’enfance précieux auquel il ne faut surtout pas toucher. 

Père Fouettard en mode blackface, cheveux crépus et créoles, c’est juste pas possible. D’autant plus que le caractère raciste et blessant de cette tradition touche toutes les générations confondues, jusqu’aux enfants qui grandissent avec une vision stéréotypée et humiliante des Noir·es.

Aujourd’hui, il existe tout un tas d’autres pratiques ou habitudes qui ne plaisent qu’aux gens sur qui ça n’a aucun impact – ou qui sont juste beaucoup trop nulles pour être d'actualité. VICE a compilé une liste de trucs qu’on a pu trouver cool à l’époque, mais qu’on assume plus difficilement aujourd’hui, et qu’on espère en tout cas laisser en 2020.

Publicité

#nohomo
La masculinité (toxique) est en pleine déconstruction et les mecs hétéros cis peuvent enfin exprimer leur bromance au grand jour, mais il fut un temps où c’était cool d’enchaîner toute forme de démonstration affective entre mecs avec un « no homo » – histoire de bien mettre les choses au clair, au cas où. 

Dans le même genre, qualifier des choses que vous n'aimez pas de « gay » est tout aussi blessant et stupide.

Glamouriser la clope
La vie n’est pas un film de Jean-Luc Godard.

Les baptêmes
En fait, pas sûr que ça ait été cool un jour. Bien sûr, la vie étudiante, c’est aussi faire la fête, tester des nouveaux trucs – notamment ses limites.

Mais se soumettre à des humiliations pour accéder à un cercle social et ensuite infliger ces mêmes humiliations (qui mènent parfois à la mort) aux suivant·es, c’est tordu. Le besoin de reconnaissance et d’appartenance peut être comblé autrement.

Les selfies (sticks)
Instagram c’était plus fun quand on postait n’importe quoi, non ? Si on nous avait dit à l’époque que les selfies allaient sonner le début de la fin – les influencers et les lives Insta –, on s’en serait tenu·es à nos photos de lasagnes, d’une raie des fesses qui dépasse ou autres #throwbackthursday. Pour les selfie sticks, ça n’a jamais été cool.

Les pulls Thrasher
Surtout si vous ne faites pas de skate. Ça vaut aussi pour les T-shirts Iron Maiden si vous n’écoutez pas Iron Maiden. Ou les doudounes Moncler, dans n’importe quelle circonstance.

Publicité

Le carnaval d’Alost
Que ce truc existe encore, c’est une chose. Mais savoir qu’il figurait encore sur la « Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité » de l’UNESCO en 2019, c’est quand même le comble.

Si d'aucuns diront que les polémiques ne concernent qu'une petite partie des chars, le prétendu esprit de satire se mêle trop souvent de manière confuse à la banalisation de la Shoah et aux clichés racistes.

Se déguiser avec des vêtements traditionnels
Déguisez-vous en citrouille à Halloween, c’est bien les citrouilles. Le débat sur l’appropriation culturelle et le message « Ma culture n’est pas un déguisement » a tout de même fait un bout de chemin ces dernières années. 

Appeler un night shop « Paki »
On l’a déjà expliqué en long et en large, mais puisqu’il est parfois difficile de se déposséder de certaines habitudes – et c’est tout à fait normal –, petite piqûre de rappel.

Utiliser le N-word (surtout quand on n’est pas Noir·e)
Roméo Elvis a fini par comprendre la leçon. 

Faire des blagues racistes
Ou grossophobes, ou sexistes. Bref, pas drôles. Exception toutefois si vous voulez vraiment finir comme votre oncle raciste aux dîners de famille, ou cette personne certifiée « on ne peut plus rien dire ». 

VICE Belgique est sur Instagram et FacebookVICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.