FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO HOLLYWOOD

Une putain de tasse de café

Récemment, David Lynch a confié au Huffington Post qu’en plus de sa traditionnelle cafetière d’après repas, il consommait plus de 20 tasses 
de café instantané par jour, et ce depuis des années.
24 mai 2012, 6:30am

Récemment, David Lynch a confié au Huffington Post qu’en plus de sa traditionnelle cafetière d’après repas, il consommait plus de 20 tasses de café instantané par jour, et ce depuis des années. Tout le monde s’accorde à dire que le café instantané, c’est dégueulasse. Lynch aussi est d’accord, mais il prétend que « n’importe quel café vaut mieux que pas de café du tout ».

Dernièrement, Lynch a sorti ses propres sachets de café sous trois formes différentes : House Blend, Decaf French Roast et Expresso Roast. Comme je suis sa première fan, j’ai commandé un sac de 2,5 kg du House Blend pour en boire 20 tasses par jour, à l’image de mon héros.

Au début, je me suis dit que cette petite expérience allait bien se passer car, comme Lynch, je suis une obsessionnelle du café. En réalité, passer de 3 à 20 tasses doit se faire progressivement. J’ai tout de même réussi à en boire 11 avant d’être obligée d’avaler un peu de glace pilée et beaucoup de cachets d’aspirine afin de calmer mes brûlures d’estomac et mon mal de crâne. En outre, j’ai aussi dû me rendre au « petit coin » plus d’une dizaine de fois.

Voici les points marquants de mon expérience :

Tasses 1 à 3 : C’est génial. Le café est bon. Je vais probablement acheter le café de David Lynch pour le restant de mes jours et ne plus rien boire d’autre.

Tasses 4 à 6 : Est-il normal que ma pisse semble plus épaisse et que mes aisselles suent abondamment, comme dans un dessin animé ?

Tasses 7 à 9 : J’en ai vraiment, vraiment marre (et marre d’aller chier). Il n’y a plus de caca dans mon corps de toute façon.

Tasses 10 à 11 : Je meurs. Mon corps sue du café par tous les pores et ma langue ressemble à l’intérieur d’un chat mort en train de pourrir. Je sens mon pouls dans mes oreilles et mon mal de crâne me donne envie de m’introduire dans l’utérus d’une inconnue pour pouvoir m’avorter ensuite. Je ne boirai plus jamais de café. Si jamais j’en rebois, ce sera évidemment du café David Lynch parce que je suis à peu près convaincue que chaque tasse vous rend – ou du moins, rend votre colon – un peu plus étrange.