FYI.

This story is over 5 years old.

Jurisprudence Facebook : Quelques trucs à ne pas faire pour éviter de passer pour un pipster

C'est OK d'en avoir rien à foutre de Facebook. C'est OK d'avoir un profil qu'on laisse en jachère au bout de deux mois et qui ne sert qu'à publier des vidéos Adult Swim et mater des profils de meufs avec lesquelles on aimerait échanger des fluides.
18.3.10

C'est OK d'en avoir rien à foutre de Facebook. C'est OK d'avoir un profil qu'on laisse en jachère au bout de deux mois et qui ne sert qu'à publier des vidéos Adult Swim et mater des profils de meufs avec lesquelles on aimerait échanger des fluides.

Mais en réalité, c'est une putain d'illusion. Tout le monde fait semblant d'en avoir rien à foutre. Et tout le monde le sait, et compose en conséquence. Sauf quelques nazes qui n'ont pas compris qu'il était obligatoire de se plier à quelques règles élémentaires pour ne pas passer pour le genre de mecs qu'on vire de ses amis le dimanche après-midi ou qu'on retrouve dans la case morbide « reconnect with him ». Comme j'en ai marre de tomber sur des profils de merde (j'accepte toutes mes demandes en ami, par principe), j'ai décidé d'aider ces handicapés sociaux de l'internet.

NE PAS SE METTRE EN PRIVÉ

Ça sert à quoi de s'être inscrit sur un réseau social si c'est pour rester dans son coin et « délirer » avec ses amis ? C'est nul. Vos délires aussi sont nuls, de même que vos amis et leurs vidéos de chat. Vous devez révéler au monde votre nullité, ne pas la craindre, affronter le reste du monde en brandissant vos updates pas drôles à la face des autres utilisateurs comme l'homme l'a fait face à Dieu quand il a essayé de tuer Dieu. C'est le principe même du truc, c'est même pour ça que tout le monde avait un Myspace.

NE PAS CHANGER DE STATUT TOUS LES JOURS

Ou pire, toutes les heures. On est pas sur Twitter. Personne n'aime Twitter, c'est pour les meatheads américains qui ont eu leurs diplômes en répondant à des QCM. Les français n'aiment pas « tweeter » comme ils n'aiment pas les hamburgers, être enthousiaste, le système communautaire et Obama. À la limite, les filles ont le droit de changer de statut souvent parce que personne ne les lit. Un statut par semaine, c'est un bon compromis si vous aimez bien donner des nouvelles, et rien, ça prouve que vous avez d'autres choses à foutre dans la vie.

NE PAS LIKER SES PROPRES LIENS

À quoi ça sert de liker ses propres liens, si ce n'est montrer qu'on vient de poster un truc tout pourri auquel personne ne va réagir mais que vous tenez à défendre jusqu'au bout ? C'est comme les mecs qui répètent une seconde fois une blague qui n'a pas marché pour montrer qu'ils n'en ont pas honte. Mais c'est faux, puisqu'ils en ont honte. Et tout le monde le sait. Et tout le monde se foutra de sa gueule dans son dos la prochaine fois qu'il ne sera pas là. Ça s'appelle la vie après l'adolescence.

NE PAS POSTER TROIS VIDÉOS DE SUITE EN MOINS DE TROIS JOURS

Les gens ont le droit de poster deux vidéos de suite quand ils reviennent de soirée à 5h du matin parce qu'être bourré leur donne momentanément une immunité critique totale. Mais une troisième ? Tu te prends pour qui, Jean Moulin ? Les gens évitent les mecs qui postent trop de vidéos sur leur wall parce que ce sont souvent les mêmes qui s'intéressent à des trucs trop chiants et ultra spécialisés auxquels tu ne peux répondre que par « c'est hyper vrai » pendant 20 minutes avant de quitter la pièce et jurer de ne plus jamais fréquenter les potes de tes potes.

NE PAS CHANGER SES CASES "INTERESTS"

Le problème quand on est jeune, c'est qu'on a tendance à s'apercevoir (à raison) qu'on était très con deux ans auparavant. Et le problème des jeunes d'aujourd'hui, c'est de se rendre compte qu'il reste des traces de cette connerie un peu partout sur internet. Et sur Facebook. Mais vous devez faire face et composer avec tous ces indices qui sont autant de sujets de vannes potentiels. Il est donc important de ne pas rajouter ou d'enlever de groupes, réalisateurs ou écrivains pour montrer que vous avez « évolué », parce que la vérité, c'est que vous avez plutôt méga les boules d'avoir réalisé que tout ce que vous aimiez il y a deux ans, c'était de la merde.

NB: Si vous tenez vraiment à cacher votre culture d'avant, autant tout virer d'un coup et ne rien rajouter. C'est une manière de dire « je ne ferai plus la même erreur » en ayant l'air à peu près digne.

NE PAS ACCEPTER LES TESTS QU'ON VOUS PROPOSE

C'est quand la dernière fois que vous avez joué à ces conneries, à 14 ans ? C'est pourri d'avoir 14 ans, tu passes ton temps à te cacher dans la salle de bain pour branler ton nouveau pénis d'adulte et le reste du temps, tu te fais engueuler. Les seuls qui aiment vraiment répondre aux tests sur Facebook, c'est les filles parce qu'elles rient pour rien et les trentenaires parce que ce sont les adolescents de l'âge adulte. Ils aiment bien organiser des iPod Battles, laisser pousser leur barbe molle de connard et baiser le plus longtemps possible. C'est des putain de gros bébés.

NE PAS DIRE QU'ON EST "IN A RELATIONSHIP"

Si vous êtes si décidé à exhiber l'ensemble de votre vie sur une page internet, pourquoi ne pas plutôt mettre directement « chiant » en About Me ? Parce que c'est l'effet que vous faites en annonçant au tout-venant que vous partagez votre vie avec un être inutile. Facebook est un immense réservoir humain régie par la tension sexuelle la plus intense de l'univers, c'est pourquoi vous plombez pas mal l'ambiance avec vos histoires d'amour qui se vautreront bientôt dans l'ennui, puis l'indifférence. Sur Facebook, les gens sont là pour piner, c'est comme devant Chez Jeannette en pire.

NE PAS TAGGER LES AUTRES SUR LES PHOTOS

Qu'est-ce que vous voulez montrer en taggant d'autres gens sur d'autres photos, que vous connaissez des gens ? Parce que la réalité a plus tendance à nous montrer que vous ne connaissez personne. La plupart des gens qui taggent d'autres gens sont des bons copains qu'on connaît mais qu'on ne fréquente jamais, qu'on a croisé plein de fois mais dont on oublie le nom et qui cachent sous leur carapace de bloggeur une vie entière de modération mi-figue mi-raisin mi-à chier. Ce sont les centristes de la sociabilité.

NE PAS RÉCOLTER PLUS DE 15 LIKES SUR SES UPDATES

Si Robespierre était encore en vie, il aurait le droit de parler de son actu et de créer le buzz autour des petites couilles de Marat pour récolter un milliard de likes et 280 000 comments. Mais vous ? Le seul truc abusé que vous avez fait dans votre vie, c'est d'avoir connu le 11 Septembre 2001 et d'avoir vécu en même temps que Michael Jackson. Personne ne se souviendra de vous dans 100 ans alors ne postez pas de liens ambitieux qui concerneront des gens autres que vos amis proches ou encore, les trucs sûrement géniaux que vous faites pour gagner votre vie. Fermez vos gueules et soyez humbles.

NE PAS AVOIR D'ENFANT

Avoir un enfant, ça revient à dire que vous êtes « in a relationship » en même temps que « installé financièrement » et « vieux ». Mais alors, qu'est-ce que vous foutez là ? Facebook sert à rencontrer des gens jeunes, trouver un job et surtout, développer de manière significative votre libido. Ces concepts ne faisant plus partie de vos ambitions actuelles, votre présence ici ressemble à s'y méprendre à celle du grand frère relou à l'anniversaire du cadet qui fête ses 12 ans avec ses meilleurs potes Boris et Adrien. Tout le monde s'en bat les couilles de tes problèmes de coeur et du dernier album de Soundgarden, passe ton bac et casse-toi.

Lisez la Part II juste ici.