FYI.

This story is over 5 years old.

Musique

Le top VICE des meilleurs albums de 2015

Voici le seul et unique top 43 des meilleurs albums de l'année dont vous aurez besoin cette année. Et toutes les prochaines. Jusqu'à la fin des temps.
29.12.15

Collage : Marta Parszeniew

Nous y voilà, c'est la dernière ligne droite, 2015 enchaîne une dernière série de foulées vers le néant et partout autour de vous tombent les tops 10, tops 20, tops 30, tops 50 et tops 100 passant en revue l'ensemble de cette année à peine plus violente, absurde et tragique que les 2014 qui ont précédé. Et alors que vous relisez un énième paragraphe saluant la vitalité insolente de George Miller et « l'audace » de Kendrick Lamar, vous vous posez, comme chaque année, cette question : n'a-t-on déjà pas lu le même charabia l'an dernier ? Et celui d'avant ? Et celui d'encore avant ? Sommes-nous condamnés à devoir répéter cet exercice année après année, inlassablement ? Jusqu'à la fin des temps ?

Sérieux, laissez tomber cette merde. Mesdames et messieurs, voici le seul et unique top 43 des meilleurs albums de l'année dont vous aurez besoin cette année. Et toutes les prochaines. Jusqu'à la fin des temps.

Publicité

43 : Groupe sans grande ambition s'inspirant ouvertement de New Order mais dont l'album est franchement meilleur que le nouveau New Order.

42 : Le nouveau New Order.

41 : Groupe post-punk « frondeur et radical » composé de mecs qui « viennent d'un quartier dévasté par le chômage et la pauvreté » dont vous n'avez jamais entendu parler et dont le premier album est sorti directement sur Sony/BMG.

40 : La place qu'aurait occupé le nouvel album de Blur s'il était sorti en 2005.

39 : Le disque que vous avez écouté à la place de celui de Future Brown, sur lequel vous aviez misé gros, mais qui s'est avéré être, au final, une gigantesque escroquerie.

38 : Sous-sous-sous-sous-sous-sous-sous-Pavement venu rassurer les instituteurs quadragénaires toujours pas redescendus de l'arbre de l'indie-rock que leurs valeurs étaient toujours célébrées dans le respect et la bonne humeur par des enfants d'instituteurs qui deviendront bientôt instituteurs à leur tour.

37 : Rappeur US à la discographie rigoureusement impossible à suivre dont vous avez choisi une mixtape sortie il y a presque deux ans mais qui s'en rendra compte, vraiment ?

36 : Groupe qui a composé un album sans trop savoir de quoi il parlait, mais qui a réussi à trouver un sens grâce à des journalistes qui n'avaient absolument aucune idée de ce qu'ils racontaient dans leurs articles, et qui a été écouté en masse par un public qui n'a pas lu les articles des journalistes en question ni les paroles du groupe.

Publicité

35 : Groupe scandinave sans la moindre originalité qui réussit à tourner et enregistrer à un rythme inhumain grâce à un pouvoir d'achat agressif et à un public aussi prétentieux que naïf.

34 : Artiste qui « ravive la flamme des grands maîtres du jazz », c'est à dire les 5 que le journaliste connaît (dont 3 qu'il n'a jamais écouté).

33 : Hey ! Un groupe de metal formé en 1978 ! Parce que merde, les temps changent et il serait peut-être temps qu'on reconnaisse qu'ils sont hyper cools et vous aussi, par la même occasion – même s'ils n'ont rien sorti de potable depuis la fin des années 1980, que leur dernier disque en date et sans doute le truc le plus foncièrement déprimant de toute leur discographie, et que tout le monde sait pertinemment que vous n'avez jamais écouté de metal.

32 : Disque-prétexte ajouté au dernier moment après avoir réalisé qu'il n'y avait pas assez d'artistes féminins dans votre liste.

31 : Collaboration désastreuse entre un groupe des années 1970 et un groupe des années 2000 que les jeunes ont écouté parce qu'ils savent que le groupe des années 1970 est ultra-culte et que les vieux ont écouté parce qu'ils pensent que le groupe des années 2000 est toujours ultra-cool.

30 : Un truc bien bien bien pourri.

29 : Fetty Wap ou Kaaris.

28 : Le disque « fascinant » d'un « surdoué » tellement « fascinant » et « surdoué » que vous avez bien failli l'oublier dans votre liste – et pour cause, vous ne l'aviez pas écouté.

Publicité

27 : Un des 20 disques sortis par Future cette année, mais pas le bon ni les 7 qui ne servent à rien : un des 12 mauvais.

26 : Disque ajouté au dernier moment après avoir réalisé que votre liste était trop « classe moyenne » mais que vous avez enlevé et remplacé par un truc de la playlist France Inter parce que de toute façon, qui vous lit à part la classe moyenne ?

25 : Disque enregistré par une rappeur qui se prend pour un ordinateur.

24 : Disque représentant « le futur du mouvement [insérer ici nom du mouvement] », que vous avez monté de toutes pièces lors d'une réunion éditoriale où personne n'avait, comme souvent, ni particulièrement de temps, ni vraiment d'envie et où personne n'a eu le courage de dire que peut-être tout ça allait un poil trop loin.

23 : Disque enregistré par un rappeur qui se prend pour le code secret grâce auquel il va entrer dans la base de données de l'ordinateur et lui perforer le fondement.

22 : Disque que le rédacteur en chef a insisté pour mettre dans la liste parce qu'il a tourné en fond au bureau toute l'année et que ça lui rappelle les pots de départ des stagiaires, l'arrivée des nouveaux stagiaires et le fait qu'il mette 80 % de sa publication aux mains de gamins de 22 ans totalement inexpérimentés.

21 : Dernier album d'un artiste lessivé depuis des années et sur lequel vous allez copieusement chier dans les années à venir mais qui pour le moment s'assure une petite place 100 % confort histoire de ne pas brusquer le noyau dur de leurs fans instables et ultra-violents.

Publicité

20 : Miley Cyrus.

19 : Le premier disque d'un jeune groupe français « ambitieux » au nom « foutraque » et aux paroles « délicieusement barrées » qui « vient donner un grand coup de pied dans les codes de la chanson française ».

18 : Disque d'une pop-star pour adolescents totalement indéfendable et qui n'a aucunement besoin du soutien de votre publication, mais dont vous tenez à saluer son courage, surtout qu'il a déjà été largement salué par toutes les autres publications concurrentes de la vôtre et que vous ne voulez pas risquer d'être pointé du doigt pour ça.

17 : Un truc « brillant » et « lumineux » enregistré « sous des latitudes inédites ».

16 : La position où les gens qui mettent Drake dans leur top de fin d'année pour déconner se retrouvent nez-à-nez avec les gens qui mettent Drake dans leur top de fin d'année parce qu'ils aiment sincèrement son disque. Notez que c'est grâce ce type de rencontre que les Nazis ont accédé au pouvoir et qu'ils y accèderont probablement encore.

15 : Jeanne Added. Mais uniquement parce que vous l'avez confondue avec Julia Holter.

14 : « LA révélation des Trans »

13 : La position qu'occupe le nouvel album de Blur en 2015, à une époque où il ne représente ni la conclusion à la fois hyper-maline et amusante à une carrière impeccable de bout en bout, ni le retour triomphal d'un groupe que tous pensaient mort et enterré, mais juste le nouvel album totalement anecdotique d'un groupe qui cherchait un prétexte pour caser un ou deux nouveaux morceaux sur sa tournée de reformation, dans le ventre mou du set, entre « Beetlebum » et « Trimm Trabb ».

Publicité

12 : Father John Misty ou Flavien Berger.

11 : Young Thug ou Earl Sweatshirt.

10 : Deuxième album merdique d'un truc qui vous avait bien plu il y a cinq ans mais c'est sorti sur le seul label qui paye encore des voyages de presse alors vous faites un effort, c'est bien légitime.

9 : Vieux mec qui sort le même album depuis 30 ans mais qui est « sorti de sa zone de confort » en utilisant ça et là des petites virgules electro dans la prod (grâcieusement confectionnées par le petit génie que vous avez mis en 2 ou en 4)

8 : Un mix sur Soundcloud. Non, en fait je ne sais pas vraiment ce qu'est Soundcloud mais ces mixes, là, sérieux, c'est tout ce que les stagiaires écoutent au bureau. Je n'ai aucune idée de ce que c'est. Je crois que c'est un site internet. Genre Spotify, mais pour adolescents. Ou Snapchat mais pour écouter de la musique qui sonne comme des megaoctets en train d'agoniser dans un silo à grains. Je crois qu'on ne peut pas mettre ce truc sur son iPod, ceci dit. J'ai quand même téléchargé l'application, on verra.

7 : Le disque que vous n'avez pas écouté alors que tout le monde en parlait et qu'il était disponible absolument partout, en quelques clics sur YouTube ou Spotify. On vous a mâché le travail mais vous êtes complètement passé à côté. Pourquoi êtes vous à ce point nul avec la pop culture ? Quand allez vous comprendre que la consommation de produits culturels testés et validés à grande échelle par un panel de connaisseurs et prescripteurs peut vous maintenir à l'écart de la mort, de la ruine et du désespoir ?

6 : La place qu'aurait occupé le nouvel album de Blur s'il était sorti en 2009, quand les gens étaient encore chauds pour ce genre de merde.

2 - 5 : Une poignée de disques plutôt OK qui ne vous ont pas excité plus que ça mais que vous n'avez pas détesté non plus, qui ont squatté l'actualité en pointillés tout au long de l'année et que vous avez préféré à des disques plus intéressants, qui ont vraiment excité les gens, au point qu'ils se sont payés une place de concert sans même chercher à voir s'ils ne pouvaient pas toper une invit', mais que vous avez dû écarter pour ne pas être trop marginalisés.

1 : Kendrick Lamar ou Tame Impala, éventuellement Jamie XX (si vous cherchez désespérément à croire et faire croire que vous êtes « jeune et bien dans votre époque » alors que tout le monde sait que vous avez plus de 45 ans et que vous travaillez dans la presse musicale, secteur totalement ravagé et extrêmement précaire) ou Neil Young (si vous avez plus de 45 ans et que vous n'en avez rien à foutre que ça se sache vu que vous bossez dans la presse musicale, secteur totalement ravagé et extrêmement précaire).