4chan est au bord de la faillite

4chan est fauché, et l'odieux Martin Shkreli plane comme un vautour autour du site. À moins qu'il ne s'agisse d'un troll ?
05 octobre 2016, 9:22am

4chan n'a plus les moyens de son faste. Dimanche 2 octobre, son propriétaire Hiroyuki Nishimura a publié un message annonçant la mauvaise nouvelle dans la catégorie Questions et réponses du forum : "Nous avons essayé de garder 4chan tel qu'il est. J'ai échoué. Je suis sincèrement désolé. (…) Actuellement, 4chan ne peut pas régler les frais d'infrastructure, d'accès au réseau, des serveurs, des CDN et compagnie." Ce constat établi, le Japonais a proposé trois options pour amener le grand méchant imageboard à l'équilibre.

La première consiste à "réduire le coût du trafic". Pour ce faire, il faudrait "limiter la taille des images uploadées", "utiliser des serveurs plus lents" et "fermer quelques boards (les sous-divisions thématiques du site, NDLR)". La deuxième s'appuie sur la publicité. Pour gagner autant qu'il ne dépense, le forum se verrait affublé de pop-up, de pop-under et même d'annonces "malveillantes". La dernière mise sur un plus grand succès des 4chan Pass, une offre à 15 dollars qui donne accès à de menus avantages.

Ces propositions ont suscité une quantité remarquable de réactions positives au sein de la communauté. De la publicité aux pass, chacune d'entre elles a reçu sa part de soutien. Beaucoup d'internautes se sont empressés de faire la liste des boards qu'ils jugent assez inutiles ou néfastes pour être clôturés. Politically Incorrect, la sous-catégorie la plus controversée du site, a été mentionnée à de nombreuses reprises. Les treize divisions pour adultes du forum ont également été prises pour cible : "Il y en a trop, écrit un anonyme. On peut peut-être en garder une et virer le reste. De toute façon, Internet c'est 90% de porno."

Bien sûr, tout le monde n'a pas accueilli ces propositions avec bienveillance. Depuis qu'Hiroyuki Nishimura a racheté 4chan en septembre 2015, les rumeurs qui entourent son passé à la tête du forum japonais 2channel empêchent beaucoup d'internautes occidentaux de lui accorder leur confiance. La légende raconte qu'il a revendu les données des utilisateurs sans leur autorisation et qu'il s'est adonné à la censure pour le compte d'annonceurs. Pour ceux qui prêtent l'oreille à ces histoires, le message du 2 octobre est une ruse. "Il gagne déjà de l'argent, tout ça est une excuse pour justifier plus de grattage de thunes, maugréé un internaute. 2channel nous avait prévenus à propos de ce fils de pute."

Restent ceux qui proposent des solutions supplémentaires. Christopher "moot" Poole, le créateur et ancien propriétaire de 4chan, a toujours refusé les donations. "Je hais l'idée de demander aux utilisateurs de donner de l'argent pour qu'ils ne reçoivent rien d'autre que 'le site ne meurt pas.'" écrivait-il en 2012. Beaucoup espèrent qu'Hiroyuki Nishimura se montrera plus souple. L'autre proposition en vogue soutient qu'il faut faire l'économie des archives du site, où sont entreposés tous les fils de discussions qui ont été clôturés au cours des sept jours précédents. Une autre idée alternative, celle d'une sous-catégorie réservée aux détenteurs d'un 4chan Pass, semble avoir convaincu l'administrateur du site : le board d'élite Very Important Posts est ouvert depuis le mardi 4 octobre, au grand désarroi de certains.

Quelles que soient les intentions d'Hiroyuki Nishimura, la communauté de 4chan est visiblement prête à se mobiliser pour préserver sa tanière. "Traverser un moment difficile tous ensemble devient un bon souvenir si nous nous en sortons" a tweeté le Japonais mardi 4 octobre. Au pire, Martin Shkreli sera là pour aider. Dimanche 2 octobre, l'homme qui s'est fait connaître et détester du monde entier en multipliant le prix d'un médicament par 55 a affirmé sur Twitter qu'une place dans le "conseil d'administration de 4chan" pouvait l'intéresser.

Martin Shkreli dévoile son programme pour 4chan.

Le jeune spécialiste de l'industrie pharmaceutique a ensuite dévoilé son programme pour 4chan en direct sur YouTube : "Nous avons besoin de plus de mèmes, de seigneurs des mèmes et de dieux des mèmes" a-t-il expliqué. Quelques heures plus tard, Hiroyuki Nishimura l'a contacté sur Twitter pour le remercier de "son soutien" et lui signaler que la conversation continuait en privé. Le destin de 4chan va-t-il finir dans les mains d'un homme qui prétend s'être fait arnaquer de 15 millions de dollars ?

Il reste une dernière hypothèse : tout ceci est une campagne de trolling très élaborée. 4chan a fêté sa treizième année le 1er octobre dernier ; Hiroyuki Nishimura a peut-être voulu marquer cet anniversaire fatidique en faisant une grosse frayeur aux internautes. Si c'est le cas, la blague n'est sans doute pas finie.