Publicité
Motherboard

Une entreprise de désinsectisation japonaise se prépare aux cafards géants

Après tout, personne ne sait ce que le futur nous réserve.

par Emiko Jozuka
26 Mai 2016, 8:16am

Un sumo tente de traverser la Gokiburi Hoy-Hoy, un piège à cafard géant. Image: Screenshot de la vidéo de Jouji Lab.

Au Japon, les cafards sont considérés comme des nuisibles. Aussi, le pays est extrêmement bien équipé pour affronter cet ennemi parasite : sprays, pièges, désinfectants, accessoires, le Japonais dispose d'une myriade de gadgets pour les exterminer. Pourtant, cet arsenal de défense ne les protège pas encore contre d'éventuelles attaques de cafards géants.

Pour le moment, en terme de lutte contre les insectes de taille réglementaire, rien n'est aussi efficace qu'un modèle de piège conçu par les Japonais, et qui constitue peut-être l'une de leurs inventions les plus bizarres. Il s'agit du « Gokiburi Hoy-Hoy, » un adhésif mortel destiné à engluer les cafards, et travesti sous forme d'une petite maison en pain d'épices aux couleurs chatoyantes et à l'odeur très forte. Il est conçu pour attirer ces détestables animaux en diffusant le parfum de leur nourriture favorite.

Une récente vidéo YouTube montre des membres d'un death squad anti-cafards en pleine préparation : ces derniers craignent d'être pris au dépourvu en cas d'attaque de cafards mutants. Plus précisément, ils imaginent un futur où le nuisible se serait transformé en mutant ninja géant capable de survivre à des conditions extrêmes, et notamment à l'environnement martien. Après tout, pourquoi pas.

Ce qui est sûr, c'est que pour lutter contre une bestiole de cette envergure, il faudra d'autres armes que de simples Gokiburi Hoy-Hoy.

Earth Chemical, une entreprise spécialisée dans l'extermination de nuisibles, a donc adapté la petite maison colorée anti-insectes à une échelle plus imposante, en multipliant ses dimensions par 925. Afin de tester ce nouveau piège, qui pourrait possiblement servir de piège anti-éléphant à l'occasion, ils ont demandé à trois volontaires (un scientifique maigrichon, un athlète musculeux et un sumo bien portant) de tenter de traverser l'énorme Gokiburi Hoy-Hoy d'un bout à l'autre.

La vidéo montre que chaque volontaire a essuyé un cuisant échec en tentant de dompter l'adhésif surpuissant conçu par Earth Chemical. On les voit s'acharner pour se tirer du piège en agitant désespérément leurs membres de manière désespérée, comme n'importe quel insecte doué d'un instinct de survie en état de marche. À la fin du « test », les ingénieurs ont conclu que leur matériau était extrêmement efficace, et que l'humanité aurait donc une chance de survivre aux cafards géants dans l'avenir. Nous voilà rassurés.

Toute cette entreprise semble un peu folle. Pourtant, Earth Chemical est une société très réputée, notamment au travers de son projet Jouji Lab entamé en 2016. Tout ceci n'explique pas comment ils en sont arrivés à un tel niveau de bizarrerie (même si l'hypothèse de la stratégie marketing bien huilée n'est pas à écarter), mais qui s'en plaindra ?