Le nouveau MacBook Pro marque la fin des ordinateurs Apple réparables

À moins d'être expert en micro-soudures, n'espérez plus pouvoir réparer ou modifier votre MacBook Pro. Désormais, il sera jetable.
2.11.16

Avec le lancement de ses nouveaux MacBook Pro, Apple a officiellement cessé de vendre le seul Mac qui était modifiable et réparable par l'utilisateur, marquant ainsi l'entrée dans un futur où ses ordinateurs seront jetables.

Il y a quelques mois, j'expliquais que le MacBook Pro non-retina de 2012 était le plus flexible, et sans doute le meilleur ordinateur portable vendu par Apple en raison de sa RAM non exclusive et modifiable, et parce que le lecteur de CD pouvait facilement être remplacé par un disque dur. Sa batterie était vissée, et non collée, ce qui permettait de la remplacer facilement sans se faire mal ou endommager l'ordinateur.

Publicité

L'annonce faite la semaine dernière marque la disparition de cet ordinateur. Les nouveaux MacBook Pro seront plus performants, mais en les rendant plus petits, plus fins et plus élégants, on sacrifie au passage la liberté laissée au client de modifier et réparer lui-même sa machine. Désormais, ce ne sera plus possible.

Le nouveau MacBook Pro possède une batterie collée, et sa RAM est soudée à la carte-mère de l'ordinateur. Autrement dit, à moins d'être expert en micro-soudures, les caractéristiques de votre machine n'évolueront pas au fil du temps.

Sur le nouveau MacBook Pro, la RAM (rectangles rouges) et la carte wifi (rectangle jaune) sont soudées à la carte-mère. Image: iFixit

Deux bons points potentiels toutefois : iFixit a montré que le touchpad pouvait facilement être enlevé, ce qui signifie que vous pourrez probablement le nettoyer sans trop de soucis si vous renversez de la bière dessus. Le disque SSD peut lui aussi être retiré. Le problème, c'est que le touchpad comme le SSD sont propriétaires, ce qui veut dire qu'il faudra aller sur le marché gris pour se procurer des pièces de rechange - Apple n'en vend pas au public ou aux réparateurs de MacBooks ou d'iPhones indépendants.

Avant de me le faire voler cet été, j'utilisais un MacBook Air de 2010 sans ressentir de réel besoin de l'améliorer, et je suis sûr que je ne suis pas le seul. En général, les ordinateurs Apple durent longtemps, quelles que soient leurs caractéristiques. Alors peut-être que tout cela n'a pas grande importance pour les clients, après tout.

"Quand des recycleurs paranos détruisent les SSD, on se retrouve avec des centaines d'ordinateurs portables magnifiques qui ne sont plus viables et finissent à la poubelle"

Mais il y a un autre aspect du marché de l'électronique auquel nous pensons rarement, qui existe précisément parce que les ordinateurs Apple durent longtemps : les gens qui réparent, rénovent et revendent des ordinateurs. J'ai passé la semaine dernière à la Electronics Reuse Conference à Houston, et les gens qui réparent les ordinateurs Apple savent qu'ils devront bientôt changer de business model.

Apple n'a pas tellement de raisons d'aider ces gens, et n'a évidemment aucune obligation de produire des ordinateurs qui peuvent être réparés et revendus sur le marché de l'occasion. Ceci dit, un ordinateur qui peut être sauvé de la casse et réutilisé pendant quelques années supplémentaires est infiniment plus respectueux de l'environnement qu'un ordinateur qui doit être détruit parce que sa RAM déconne ou qu'il est impossible de trouver un SSD de remplacement à prix raisonnable.

Publicité

"On ne trouve pas de substitut chinois à prix acceptable, alors quand des recycleurs paranos détruisent les SSD, on se retrouve avec des centaines d'ordinateurs portables magnifiques qui ne sont plus viables et finissent à la poubelle", m'a expliqué John Bumstead, fondateur de RDKL Inc., qui rénove des MacBook.

Bumstead est spécialisé dans la réparation et la revente de MacBook et de MacBook Pro de 2008, 2009 et 2010. Il en vend des milliers chaque année (on peut voir une partie de son stock sur la photo au tout début de l'article). Le vieil ordinateur qui prend la poussière dans votre placard ferait assurément le bonheur de gens qui cherchent un ordinateur basique pour leurs enfants, ou de gens plus pauvres que vous, ou même d'écoles, par exemple.

Les problèmes les plus fréquents rencontrés par Bumstead, comme les barrettes de RAM grillées, les ordinateurs sans disque dur (parce qu'ils ont été retirés par des recycleurs) ou les puces wifi défaillantes, sont tous assez faciles à réparer sur les vieux MacBook et MacBook Pro. Sur les nouveaux, ces problèmes feront office de condamnation à mort pour les appareils.

Les réparateurs professionnels apprennent à s'adapter, mais le fait est que l'époque où le propriétaire d'un MacBook pouvait le réparer lui-même est bel et bien terminée. Une petite fraction des professionnels de la réparation apprennent à utiliser des microscopes, des voltmètres et des fers à souder afin de diagnostiquer et réparer les problèmes qui surviennent directement sur la carte-mère, mais cela demande beaucoup plus de temps et d'adresse que de simplement remplacer une barrette de RAM.

"Comme je vis dans le passé, je peux voir mon futur, dit Bumstead. Il ne me tarde pas d'apprendre à réparer les cartes-mères, mais je pense que ce sera inévitable, car bientôt ce sera l'unique pièce à réparer. À moins que l'écran ne soit cassé ou qu'il faille remplacer le clavier, il n'y a plus grand-chose d'autre à toucher."