Publicité
Culture

Ces artistes qui peignent avec tout, sauf de la peinture

Du feu, du sang, de l’or, du vin, du dentifrice — pas besoin d’avoir la parfaite panoplie d’artiste pour être créatif.

par Adriana Ivanova
12 Août 2016, 6:30am

One of Vincent Castiglia's blood paintings, via

Au XXIe siècle, plus besoin de dévaliser un magasin de fournitures beaux-arts pour être un peintre créatif. Si certains utilisent encore ces bons vieux tubes de peinture, d’autres ont fait preuve de pas mal d’imagination pour produire des œuvres somme toute intéressantes d’un points de vue technique. La preuve par sept.

 

Steve Spazuk peint avec le feu

Avec la technique dite du fumage, le peintre pyromane Steve Spazuk réalise d’étonnants portraits d’humains et d’oiseaux. Pour ce faire, il utilise la flamme d’une bougie comme pinceau, effleurant une feuille de papier qu’il maintient à quelques centimètres de la flamme, travaillant ensuite la suie avec une plume ou des éléments naturels.

 

Cristiam Ramos est le maître du dentifrice

Vingt à trente tubes de dentifrices et 200 heures de travail sont nécessaires à Christiam Ramos pour brosser le portrait de Miley Cyrus, Robin Williams ou Vincent Van Gogh.

 

Lina Viktor ne jure que par l’or

Lina Viktor est, de loin, l’artiste la plus bling-bling de cette liste. La Londonienne de 28 ans a choisi de l’or 24-carats et une palette minimaliste de noir, blanc et bleu roi pour ses compositions géométriques sur toile.

 

Maria Aristidou recycle son café

Les portraits de Yoda, de la reine Elisabeth II ou de chats de Maria Aristidou ont tout de mignonnes petites aquarelles un peu kitsch. On est — un poil — plus impressionné quand on apprend que tout ceci n’est fait qu’avec du café, et rien que du café.

 

Vincent Castiglia prend son propre sang

Les œuvres de Vincent Castiglia n’ont pas seulement des tons sanguins — elles sont réellement faite avec du sang. Et pas n’importe lequel : celui de l’artiste lui-même. Castiglia prend des mois à finir ses peintures, mais a quand même failli y laisser sa vie. « Au début, je ne savais combien de sang il me faudrait. Quand mon poumon droit a lâché, j’ai compris que je devais en utiliser un peu moins. » À ne pas reproduire chez soi sous aucun prétexte, les enfants.

 

Xiaonan Sun a du sucre pour tout médium

Le peintre chinois Xiaonan Sun fait des portraits très réalistes — mais un peu moches — de célébrités avec du sucre. Et c’est à peu près tout ce qu’il y a à en dire.

 

Amelia Fais Harnas renverse son vin

Après l’avoir un peu descendu, Amelia Fais Harnas balance le reste du contenu de son verre sur une nappe pour coloriser ses portraits. Une manière pas si bête de joindre l’utile à l’agréable, comme on dit.