Santé

Pourquoi le temps paraît-il si long en ce moment ?

On a voulu comprendre pourquoi « deux semaines » semblent durer une année.
Nana Baah
London, GB
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
25.1.21
ChristopherBethell_Coronavirus_TuesdayWednesday-50
Photo : Chris Bethell 

L’idée de subir un troisième confinement me rendrait presque nostalgique du premier. En mars, c'était le printemps, il était marrant de sortir « pas plus d’une heure par jour, à moins d’un kilomètre de chez soi » et tout le monde pensait que les choses seraient revenues à la normale d'ici l'été. Mais là, c'est différent. 

C'est peut-être parce que le mois de janvier est connu pour être le plus triste de l'année, ou parce qu'il n'y a pas de date de fin en vue à tout ça, ou simplement parce que tout le monde ressent une sorte de chagrin collectif. Quoi qu'il en soit, il a été démontré que le fait de subir plusieurs périodes de confinement a faussé notre perception du temps.

Publicité

J'ai discuté avec le Dr Luke Jones, professeur de psychologie à l'université de Manchester, qui s'intéresse à la perception du temps, pour savoir pourquoi nous avons tous l’impression d’être dans un long tunnel sans lumière.

VICE : Bonjour, Dr Luke. Entre le couvre-feu à 18 heures et la perspective d'un troisième confinement, les semaines semblent beaucoup plus longues. Est-il normal d'avoir cette impression ?
Luke Jones :
Oui, c’est normal. Nous espérons que les choses vont revenir à la normale. Il y a un vaccin à l'horizon, donc il y a une lumière au bout du tunnel. Quand on anticipe un événement positif, il met toujours plus de temps à arriver que si l'on craint un événement négatif. 

Pourquoi ?
Ce à quoi vous faites référence, c'est le jugement du passage du temps. C'est la prise de conscience que le temps passe vite, plutôt que la durée réelle de quelque chose. Nous savons qu’une semaine chargée ou amusante passera plus vite qu'une semaine vide, répétitive ou ennuyeuse. En période de pandémie, les gens n'ont pas d'interaction sociale et très peu d’activités. Il n'y a pas de différence entre la semaine et le week-end, donc le temps passe très lentement parce que vous ne faites que penser à l'heure qu'il est. Il n'y a rien pour vous distraire du temps.

Comment traitons-nous habituellement le temps ?
Il y a notre perception de la durée, c'est-à-dire la durée d'un événement, que nous pouvons estimer, de manière prospective ou rétrospective. Si je vous demandais il y a combien de temps j'ai répondu à votre mail, vous ne sauriez pas le dire exactement, mais vous seriez en mesure de porter un jugement. Ce jugement est basé sur le nombre d'événements qui se sont produits depuis que vous avez reçu ce mail de ma part.

tube.jpg

Photo : Chris Bethell

J’ai l’impression que c’était différent au début de la pandémie, pendant le premier confinement.
Le premier confinement était nouveau. Nous étions anxieux, mais c’était aussi un peu excitant. Et puis, c'était le printemps, le temps était déjà meilleur, ce qui améliore l'humeur de tout le monde. À l'époque, nous n’imaginions pas que cela allait durer aussi longtemps. Aujourd'hui, nous ne savons plus à quoi nous raccrocher.

Y a-t-il d'autres raisons pour lesquelles on pourrait se sentir désorienté ?
Notre sens de l'orientation temporelle est perturbé. Il n'y a pas de distinction entre la semaine et le week-end, et les choses qui se produisent habituellement dans l'année ne se sont pas produites cette fois-ci. Halloween n'a pas eu lieu et Noël a été beaucoup plus discret. Beaucoup de gens ne sont pas partis en vacances l'été dernier. Toutes ces choses qui marquent habituellement notre position dans le temps ne sont tout simplement pas arrivées. Le fait que nous soyons en janvier nous semble donc un peu surréaliste, cela n'a aucun sens pour nous.

Le fait d'avoir une date de fin à cette situation donnerait-il l'impression que le temps passe plus vite ?
D'un côté, vous anticiperiez quelque chose et vous l’attendriez avec impatience, un peu comme un enfant attend Noël – et Noël met toujours une éternité à arriver. Mais d'un autre côté, le fait d'avoir une date de fin rendrait les choses plus agréables, de sorte que le temps pourrait passer plus rapidement.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.