FYI.

This story is over 5 years old.

Comment David Bowie s'est retrouvé dans un obscur RPG sur Dreamcast

Bowie y dansait, pixélisé et en pagne, dans un club interlope au sein d'un monde dystopique. Et les chansons étaient pas mal.
12.1.16
Capture d'écran : YouTube

David Bowie a toujours été fasciné par deux choses : la technologie, et la fin du monde.

Du coup, pas étonnant qu'il ait composé la musique d'un RPG de science-fiction sorti sur l'infortunée Dreamcast intitulé Omikron : The Nomad's Soul. Dans le jeu, vous vous promeniez dans un univers alternatif à l'esthétique cyberpunk contrôlé par un gouvernement autoritaire façon 1984.

Bowie fait lui-même quelques apparitions dans le jeu, notamment sous les traits de Boz, un révolutionnaire farouchement opposé au gouvernement qui s'avère en fait être (spoiler alert) un programme informatique. Un rôle tout naturel pour Bowie, obsédé par les univers dystopiques et la technologie. Dans une interview accordée à Gamecenter, il déclarait : « J'ai vu dans Omikron un univers que je pouvais comprendre, qui me convenait. »

Bowie apparaît également dans le jeu en tant que chanteur de The Dreamers, un groupe de musique rebelle – littéralement – qui donne des concerts illégaux dans le monde d'Omikron.

Les chansons sont des versions plus énervées de morceaux qui sont apparus en 1999 sur l'album Hours…, et pour être honnête, je préfère franchement certaines des versions d'Omikron. Par exemple, la chanson « New Angels of Promise » gagne un peu en hargne et en rythme, et c'est tout à fait bienvenu.

Mais clairement, la vision d'un Bowie pixélisé gesticulant en pagne dans un club interlope y est aussi pour beaucoup.