FYI.

This story is over 5 years old.

Un moine japonais a recréé le Tokyo de l’époque féodale en réalité virtuelle

Lorsqu’un moine bouddhiste devient entrepreneur, l’histoire du Japon a tout à y gagner.
23.5.16

Faites une promenade dans les rues du japon de l'époque d'Edo. Image: AVATRA

En 1603, le Japon a compromis ses relations diplomatiques avec le reste du monde et est devenue une sorte de royaume ermite. La période qui s'étend de 1603 à 1868, connue sous le nom de l'époque d'Edo, est régulièrement représentée de manière inadéquate et stéréotypée dans les films ou les romans.

Un moine bouddhiste devenu entrepreneur désire incarner cette période fascinante de l'histoire japonaise grâce à la réalité virtuelle au travers de son projet EDO VR.

Publicité

« L'époque d'Edo a été assez unique dans l'histoire du Japon, et pourtant nous n'en avons pas beaucoup de représentations réalistes, » explique Oishi Shinkyo. « Je veux vraiment que les gens puissent se documenter sur la période de manière divertissante. »

Shinkyo collabore avec l'historien de l'art Nobuo Nakamura afin de reconstituer une rue célèbre qui s'étire d'un quartier tokyoïte (Nihonbashi) à un autre (Kanda), et qui a été représentée par l'artiste Kidai Shoran sur un emaki (rouleau peint), Kidai Shoran. Dans la première version d'EDO VR, on peut voir des rues et des bâtiments traditionnels dans lesquels circulent des Japonais en costume d'époque.

Shinkyo Oishi est un moine bouddhiste devenu entrepreneur dans la tech. Image: Shinkyo Oishi

Le Kidai Shoran a été pris comme référence en raison de son importance dans l'histoire de l'art, de son niveau de détail et de la richesse de la scène représentée.

« La plupart des estampes ne représentent qu'une scène, mais cette œuvre montre toute la rue, en détail. C'est un peu le Google Street Map du passé. »

Shinkyo, qui a d'abord vécu en tant que moine bouddhiste, a étudié à l'Université Ryukoku avant de faire ses premiers pas en informatique. Il a passé quelques années à réaliser des applications de jeu avant de créer sa propre start-up de réalité virtuelle, AVATRA, il y a six mois. Shinkyo travaille toujours comme moine à temps partiel.

Des samurai dans une résidence. Image: AVATRA

En réalisant ce monde en RV, Shinkyo espère apporter au monde un portrait du Japon de l'époque d'Edo plus proche de la réalité historique que ce que le spectateur moyen voit dans les séries et superproductions japonaises.

« Les séries TV proposent souvent une version très fantaisiste de cette période, et incluent des éléments anachroniques, » déclare Shinkyo, en faisant référence scènes de combat épiques des samurai, par exemple. « À cause de cela, les connaissances du grand public demeurent très lapidaires. Les gens pensent par exemple qu'il s'agissait d'une période de l'histoire particulièrement paisible, alors que ce n'est pas du tout le cas. »

Le projet n'en est qu'à ses débuts, mais Shinkyo souhaite que les gens puissent déjà se représenter ce qui a et n'a pas changé à Tokyo. A titre d'exemple, il note que certains noms de rue sont demeurés inchangés, même si des gratte-ciel massifs ont pris la place des cabanes en bois.

Panorama d'un château. Image: AVATRA

L'objectif final du projet est de transformer cet univers en réalité virtuelle en jeu à part entière, et de l'utiliser dans les musées et les écoles. Les enfants pourraient ainsi apprendre l'histoire de manière particulièrement attrayante.

« Nous sommes en pleine campagne de crowdfunding. Actuellement, l'objectif est de recréer des sections du Tokyo de l'époque d'Edo. Nous tâtonnons encore un peu, mais après cela nous nous attaquerons à un projet de jeu avec un vrai récit, qui s'attachera à retranscrire des événements historiques spécifiques, » ajoute Shinkyo.