La cheftaine scout qui s'était fait la malle avec 23 000 € de cookies

Pas spécialement habituée à ce genre de braquo, la police du Kentucky a retrouvé la fugitive mais pas son butin.
Photo via Flickr user brianpdx

Voler aux scouts est un crime particulièrement mesquin. Vous avez peut-être entendu parler des deux adolescents américains qui ont fait les gros titres, il y a quelques années, après avoir dérobé les bénéfices d'une vente de cookies des mains d'une fille de neuf ans. Ils s'étaient justifiés en jouant les nihilistes et en expliquant vouloir de l'argent pour faire « à peu près n'importe quoi ». Une attitude répréhensible mais surtout assez triste.

Publicité

En remettant tout ça en perspective, ce n'est finalement rien comparé au vol que Leah Ann Vick, 26 ans, est accusée d'avoir commis. L'ancienne cheftaine des scouts de la Wilderness Road (Route sauvage) se serait fait la malle avec 26 000 dollars (environ 23 000 euros) de cookies - ce qui fait en fait pas mal dirait l'agent Dale Cooper.

LIRE AUSSI : Un paroissien accusé d'avoir drogué son église avec des cookies à la weed

Selon le Appalachian News-Express, Vick a été inculpée par un grand jury à Pike, dans le Kentucky. Les policiers de l'Etat ont été alerté par la plainte d'une des membres de la compagnie (Wilderness Road) qui aurait constaté la disparition de cookies à plusieurs endroits. Les forces de l'ordre soupçonnent Vick de s'être servi dans différents dispensaires avant de disparaître avec son butin.

« Elle n'a jamais payé quoi que ce soit et quiconque a essayé de la contacter n'y est pas parvenu », a expliqué, Rick Bartley, le procureur local. « L'affaire est complexe parce qu'elle aurait volé des cookies à d'autres troupes. »

Alors que l'histoire semblait s'épaissir, la police du Kentucky a finalement mis la main sur Vick. Beaucoup de questions restent sans réponses ? Est-ce qu'il y a un plan plus machiavélique que celui de détrousser des scouts ? Est-ce qu'il y a un marché noir des cookies où l'on peut écouler la marchandise façon contrebande ?

LIRE AUSSI : L'histoire mortelle de la pâte à cookie contaminée

Interrogée par le Telegraph, Haleigh McGraw, directrice marketing de la compagnie, ne sait pas ce qu'est devenu le butin de Vick. « On cherche encore à comprendre ce qu'elle en a fait. On a même mis un detective sur le coup. »

« Est-ce qu'elle les a utilisés comme monnaie d'échange ? Est-ce qu'elle en a encore qu'on peut récupérer ? On essaie de trouver des solutions », ajoute McGraw. Ce n'est pas la première fois que le lucratif business des Girl Scout Cookies attire son lot de criminels. Espérons simplement que Vick s'en sortira avec une B.A.