Les fioles de l’air : une hôtesse chopée pour trafic de mignonnettes

Rachel Trevor aurait volé plus de 1 500 mini-bouteilles de picole de la compagnie Delta Air Lines qui l'emploie. Avant de les revendre sur Craiglist.
20 mai 2016, 6:00am
Photo via Flickr user Adam Selwood

Qui n'a jamais été tenté de vider discrétos le minibar lui jette la première pierre. Rachel Trevor, hôtesse de l'air, est dans le pétrin et sous le coup d'une enquête de la Tennessee Alcoholic Beverage Commission pour avoir volé 1 500 mignonnettes d'alcool dans les avions de la compagnie Delta Air Lines qui l'employait.

Chouraver des mini-bouteilles peut parfois sembler le crime parfait – les mini-bouteilles sont presque indétectables donc plus facile à péta, moins culpabilisantes et remplies du même nectar que leurs cousines de taille normale. Problème, il y a toujours quelqu'un qui est lésé dans l'affaire et Trevor est en train d'apprendre que la taille de l'objet de la contrebande importe peu aux yeux de la justice.

La vie du personnel navigant en cabine n'est vraiment pas de tout repos et le larcin de l'hôtesse de 28 ans aurait pu paraître comme un juste retour de karma après avoir probablement subi le comportement de passagers complètement rébou. Hélas, Trevor est allée un peu trop loin dans son délire et se fait surtout punir pour avoir fait preuve de cupidité.

LIRE AUSSI : Bienvenue à bord, bande de poivrots

Selon FOX13 Memphis, l'hôtesse qui tapait dans les stocks a été arrêtée en novembre après avoir tenté de revendre sa picole modèle réduit à des membres des forces de l'ordre se faisant passer pour des clients potentiels. Les charges retenues contre elle sont plutôt sérieuses : vol, vente d'alcool sans autorisation et stockage d'alcool illégal en vue de le revendre.

L'escroquerie de Trevor n'était pourtant pas des plus élaborées. Elle consistait à voler des mini-bouteilles de 50 ml de rhum, de vodka, de gin ou de whisky en les fourrant dans son sac avant de les revendre 1 $ sur Craiglist. Son racket était moins spectaculaire qu'un système de Ponzi mais comme les mini-bouteilles sont généralement vendues 8 $ dans les avions, la compagnie a estimé que le préjudice de plus de 10 000 $ méritait une action en justice.

Après avoir longtemps travaillé dans un espace confiné avec des passagers turbulents, Rachel Trevor risque de passer par un autre espace confiné avec des mecs tout aussi chahuteurs. Ça s'appelle la prison.