Sports

Rats morts, lynchage et tifo d'anniversaire : le week-end des supporters

Du Danemark à l'Argentine en passant par Marseille, les supporters du monde entier ont encore offert du spectacle ce week-end. Pour le meilleur et pour le pire.
18.4.17

Crédits photo ultras-tifo.net

Vous en avez tous plus ou moins entendu parler, ce week-end de foot a d'abord été marqué en tribunes par l'incroyable baston entre supporters bastiais et joueurs lyonnais, qui décidément ont bien du mal à pouvoir jouer leurs matches ces derniers temps. Si à Armand-Cesari, les choses sont loin d'être réglées (le groupe ultra des Bastia 1905 est largement montré du doigt tandis que le directeur des services du club a annoncé qu'il allait porter plainte contre Jean-Michel Aulas qui l'a accusé d'avoir agressé Anthony Lopes), d'autres supporters se sont distingués ce week-end dans les tribunes du monde entier, loin de l'Île de Beauté.

Publicité

De l'autre côté de la mer Méditerranée, les Marseillais des Fanatics ont dignement fêté leurs 30 ans d'existence lors de la victoire de l'OM face à l'ASSE dimanche (4-0). A cette occasion, ils ont gratifié le Vélodrome d'un superbe tifo et de quelques fumigènes qui laissent entrevoir la possibilité d'un retour à l'ambiance enflammée plus belles années de l'OM. Les South Winnerts fêtaient également leur trentième anniversaire. Pour fêter leurs fans, les joueurs marseillais ont porté des t-shirts à l'effigie des deux associations de supporters.

Lire aussi : OM, que reste-t-il des années Depé ?

Tout aussi bouillant, mais beaucoup moins classe, les fans argentins de Cordoba se sont écharpés au stade Mario Kempès à l'occasion du derby entre Talleres et Belgrano, les deux clubs de la ville. Un jeune homme, Emmanuel Balbo, a été balancé depuis les tribunes et se retrouve actuellement en état de mort cérébrale. Cette altercation n'a rien à voir avec la rivalité entre les deux formations, puisque le jeune homme, supporter de Belgrano a été agressé par d'autres fans du club.

Selon les premières images disponibles, les premiers éléments de l'enquête ouverte et le témoignage de son père, il s'agirait plutôt d'un règlement de comptes. En effet, le paternel a affirmé à la télévision argentine qu'Emmanuel avait reconnu en tribunes l'assassin de son frère, mort en 2012. Ce dernier aurait alors crié à la tribune qu'Emmanuel était un fan de Talleres pour provoquer la colère des fans de Belgrano.

Moins grave, mais tout aussi morbide, les supporters de Brondby, au Danemark, ont révolutionné le game du jet d'animaux morts, pourtant déjà magnifié par les supporters barcelonais qui avaient jeté une tête de cochon sur Luis Figo lors de son retour au Camp Nou sous le maillot du Real Madrid.

Lire aussi : Luis Figo, la saveur sucrée de la trahison

Ce week-end, les supporters de Brondby ont tout simplement balancé des rats morts sur le terrain et sur les joueurs du FC Copenhague.

Derby in Copenhagen today. Brøndby fans decided to throw rats at the Copenhagen players. — Gustav Tornby (@gustav_tornby)17 avril 2017

Ces agressions n'ont pas trop perturbé les joueurs du FC Copenhague, qui l'ont emporté 1-0 dans ce chaud derby. Sûrement sur un but de rat-ccroc.