Publicité
Broadly

Les Sorcières roumaines

En Roumanie, la sorcellerie reste un artisanat très ancré et les sorcières sont des personnalités autant craintes que respectées par le reste de la société.

par VICE Staff
16 Décembre 2016, 5:00am

En Roumanie, la terre de Dracula et des superstitions, les sorcières ont été relativement épargnées par les chasses qui ont secoué l'Europe médiévale et emporté une centaine de milliers de femmes. En fait, non seulement la sorcellerie a survécu, mais elle se porte extrêmement bien. Aujourd'hui, même les politiciens craignent ses pouvoirs. On trouve toujours des centaines de sorcières à travers le pays, occupées à faire et défaire les mariages, soigner des maladies, libérer ou lancer des mauvais sorts et prédire l'avenir. Selon les estimations, un Roumain sur dix irait voir fréquemment une sorcière.

Pour découvrir l'influence de la sorcellerie sur la société roumaine d'aujourd'hui, Milène Larsson, correspondante de Broadly, a passé une semaine avec Mihaela Minca et son clan de sorcières. Elle a appris à préparer un philtre d'amour et cuisiner un sort et a même été témoin de l'exorcisme d'une femme qui aurait été possédée par le Diable. Milène a aussi rencontré la belle-mère de Mihaela, Bratara Buzea, l'une des plus puissantes sorcières du monde, qui a été jetée en prison à l'époque communiste lorsque le dictateur Ceausescu a interdit la sorcellerie. Enfin, elles ont célébré le solstice d'été, la fête la plus importante de l'année, où les sorcières peuvent utiliser leurs pouvoirs magiques pour prédire l'avenir de l'humanité grâce aux étoiles.

Tagged:
reportage
Roumanie
sorcellerie
mihaela minca
Bratara Buzea
sorcières
solstice d'été