Gaming

Avec les joueurs français de GTA V qui recréent des attentats terroristes

Des reconstitutions d'événements tragiques permettent aux YouTubeurs de rendre hommage aux victimes – ou de gonfler leur nombre d'abonnés.

par Paul Douard
21 Décembre 2016, 4:15am

Il existe plusieurs manières d'exorciser un attentat : certains choisissent de publier un tweet, tandis que d'autres préfèrent dessiner un petit bonhomme qui pleure des larmes de sang ou écouter des albums de Sinsemilia en boucle. Et si les vidéos qui crient à la théorie du complot sur les attentats sont omniprésentes sur YouTube, on peut aussi y trouver un tout autre type de montage : certains utilisateurs se servent de ces événements pour nourrir leur créativité, et réalisent des courts-métrages qui les retracent le plus fidèlement possible.

Depuis 2015, le jeu Grand Theft Auto V offre la possibilité de créer un court-métrage à l'intérieur du jeu. Pour rappel, GTA V est un open world vendu à environ 65 millions d'exemplaires, où vous pouvez faire à peu près tout ce qui vous plaît – comme taser une grand-mère qui prend trop de temps pour traverser la route, ou combattre des aliens sous l'influence de substances illicites. Si certains utilisent cette fonctionnalité pour prouver qu'il est possible d'arrêter un Boeing en sacrifiant 100 personnes ou produire des émissions pour enfants, une frange de gamers préfère créer des remakes des attentats de Nice, du Bataclan ou de Bruxelles.

L'une des premières vidéos sur lesquelles je suis tombé s'intitule : « ATTENTATS DU BATACLAN !! (COURT METRAGE) ». La vidéo montre des personnages en train se faire mitrailler gratuitement par le joueur devant une salle de concert, en slow motion et sur fond de musique triste. Le logo « Nous sommes Paris » y est présent tout du long. Le premier commentaire lisible sous la vidéo est très élogieux : « Super bien fait les slow motion, les plans de caméra et le montage. Même si l'attaque n'était pas exactement celle-ci, ça a dû te demander beaucoup de travail. Pouce bleu et gg à toi. » Bien que tous les ingrédients de l'opportunisme malsain soient présents dans cette vidéo, son auteur se défend comme il peut face à ses détracteurs : « C'est virtuel, je fais ce que je veux, mdr » a-t-il répondu à un commentateur qui ne trouvait pas cette violence à son goût. Il n'a malheureusement pas donné suite à ma demande d'interview.

Une autre vidéo, sobrement appelée « GTA 5 : Nice Attack [18+] - Reconstitution / Attentat Nice » reprend de manière très réaliste l'attaque de Nice. Pendant que le joueur écrase tout le monde sur un bord de mer fictif, des messages légèrement anxiogènes apparaissent à l'écran, comme « Le massacre est le but. Le monde est en sang » ou encore « Le camion fait résonner l'écho de l'apocalypse ». Même chose dans cette autre vidéo de reconstitution de Nice où s'affiche la mention « On peut voir la peur des gens en voyant le camion arriver vers eux ».

Le YouTubeur IsaacFrostify a créé une vidéo reproduisant les attentats de Bruxelles. La vidéo s'intitule « Mod police belge – hommage aux victimes attentat » et a été visionnée plus de 15 000 fois. On y voit un flic belge traquer des terroristes dans l'aéroport et dans le métro. Selon lui, c'est avant tout un hommage : « Lors de la création de la vidéo, je me sentais mal par rapport à ce qu'il venait de se passer en Belgique. Mais j'étais aussi déterminé à représenter la police belge et à faire en sorte qu'elle ait le dernier mot », m'explique-t-il par message. Sa vidéo a été publiée l'après-midi même de l'attaque dans le métro de Bruxelles, mais elle semble avoir été plutôt bien accueillie par sa communauté : « La plupart de mes spectateurs belges ont trouvé que c'était un superbe hommage, et certains m'ont même remercié. »

L'argument du « jeu violent » dangereux pour notre société où des adolescents désœuvrés veulent recréer IRL ce qu'ils voient dans les jeux vidéo est d'une absurdité sans nom. Sur l'une des vidéos en question, un commentaire résume bien cette idée étrange : « Il ne faut pas confondre jeux vidéo avec réalité, je te conseille de supprimer la vidéo, mec ». Si un rescapé du Bataclan a publié une BD dans laquelle il dessine et raconte ce qu'il a vécu, certains joueurs souhaitent eux aussi rendre hommage ou exorciser ces événements avec leurs propres outils. Cette méthode n'est pas si surprenante que ça ­ – du moins, si on fait l'effort de considérer les jeux vidéo comme un moyen d'exprimer sa créativité.


Image extraite d'une reconstitution des attentats de Bruxelles, via YouTube.

Michael Stora, psychologue et pionnier dans l'utilisation thérapeutique des jeux vidéo, estime que de tels comportements sont normaux, voire très positifs : « Cela permet aux personnes qui ont vu des choses horribles, même passivement, de devenir acteur et de reprendre le contrôle », m'explique-t-il par téléphone. Une thèse que corrobore le YouTubeur IsaacFrostify : « Ma vidéo a été faite suite au sentiment de tristesse que j'ai éprouvé pour la mort de toutes ces victimes ». Être acteur pour finalement mieux combattre ses propres angoisses, comme le font certains vétérans de la guerre en Irak pour traiter leur stress post-traumatique. Michael Stora observe d'ailleurs que « le jeu Flight Simulator ne s'est jamais autant vendu qu'après le 11-Septembre. » Beaucoup de joueurs ont effectivement retracé les événements des attentats grâce au jeu de simulation d'aviation.

Revivre une situation tragique où l'on a été passif – même virtuellement – permet de briser le silence présent dans un premier temps : « Le silence est représentatif du secret de famille, qui est créateur d'angoisses », détaille Michael Stora. « Il faut tuer l'angoisse par le dialogue – ou par le jeu, comme ici. Au fond, tout acte créatif est lié à une angoisse ou une frustration. Se servir des jeux vidéo pour canaliser son émotion liée à un événement tragique est tout à fait normal et même très sain. » Comme l'expliquait aussi The Atlantic, des psychologues confirment depuis 2014 que ça fonctionne : les réseaux sociaux constituent des outils cathartiques extrêmement efficaces, lesquels nous permettent d'affronter la mort de manière collective.

Image extraite d'une reconstitution de l'attentat de Nice, via  YouTube . 

Bien évidemment, les YouTubeurs qui font ce genre de vidéos ne cherchent pas nécessairement tous à canaliser une angoisse liée à la violence des attentats. Beaucoup veulent simplement utiliser l'actualité pour faire gonfler leur nombre d'abonnés. Le YouTubeur DoundAlpha, très actif sur GTA V, m'expliquait par message : « Il y a sans doute des YouTubeurs qui profitent de ces événements pour produire des vidéos buzz, mais cela ne sert pas à grand-chose : le public cliquera sûrement, mais n'appréciera pas le fait qu'il se moque des attentats et profite de la situation. Mais malheureusement, certains s'en fichent complètement. » En effet, sur certaines vidéos, les messages de désapprobation affluent – et fait notable, ces vidéos ne se retrouvent que sur des chaînes YouTube ayant peu d'abonnés.

Le YouTubeur IsaacFrostify déclare : « Je fais des vidéos Youtube, donc j'ai rendu hommage de cette manière-là. Des graphistes ont décidé d'illustrer les attentats à leur manière, d'autres ont tweeté des messages de soutien, d'autres sont sortis faire des regroupements. À chacun sa manière de rendre hommage, mais il faut le faire. Je trouve que c'est très important. »

Le deuil et l'hommage sont toujours très présents dans les communautés de gamers. Comme l'expliquait le journaliste Thibault Prévost sur Motherboard : « Demain, tout sera public, communautaire, partagé. Demain, l'essentiel des obsèques se déroulera peut-être dans des simulations informatiques. » Même si nous n'en sommes pas encore au point d'assister à des enterrements en costume avec des casques de réalité virtuelle sur la tête, il est évident que les jeux vidéo constituent une forme d'art parmi tant d'autres. À ce titre, ils peuvent eux aussi permettent de produire des hommages, aussi maladroits ou déplacés soient-ils.

Paul est sur Twitter.