FYI.

This story is over 5 years old.

Éloge de la cuisine au fer à repasser

Envie d’une part de pizza au fromage fondant ? D’un cheeseburger au steak haché bien saignant ? Rien de plus facile à condition de disposer d'un simple fer à repasser.
Foto: greg | Flickr | CC BY 2.0

Il n'existe probablement rien de plus déprimant que ce moment où l'on se retrouve avec une dalle de fou et que l'on envisage de faire à manger avec le premier truc qui nous passe sous la main. Le plus dur dans tout ça ? Devoir se taper trois pages de résultats de recherche YouTube avant de tomber sur la vidéo qui nous apprendra, par exemple, à faire cuire des œufs directement dans une bouilloire.

Quand on est étudiant, saisonnier, jeune-actif, jeune tout court et de manière générale, quand on est un peu en galère, tous les moyens sont bons pour s'alimenter et cuisiner à moindres frais. La solution dans ces cas-là est toujours la même : avoir recours au système D. Comment se nourrir dans une pièce où les seuls ustensiles à portée de main sont un paquet de kleenex entamé, une poubelle avec des chewing-gums séchés collés sur la paroi, un sèche-cheveux sur le point de rendre l'âme et un petit fer à repasser caché sur la dernière étagère d'une armoire ?

Publicité

Ne cherchez plus, vous venez de trouver le seul outil dont vous aurez besoin pour vous improviser MacGuyver des fourneaux : le fer à repasser. Grâce à ce petit bijou d'ingénierie culinaire, vous allez pouvoir vous préparer toute une virait de petits plats aussi savoureux qu'insoupçonnés. Un site américain connu pour ses critiques de produits d'électroménager a justement testé – et approuvé – certaines de ces douceurs cuites sur le fer. Envie d'une part de pizza au fromage fondant ? Facile. D'un cheeseburger au steak haché bien saignant ? L'astuce est de tourner la molette sur le mode « coton » !

En fait, il suffit de creuser un peu dans les archives du web pour se rendre compte que la cuisine au fer à repasser est un lifehack bien connu des internautes. On retrouve différentes variations de cette technique sur YouTube, Pinterest, et aussi sur de sites vantant les mérites de modes de vie alternatifs. Dans cette vidéo datant de 2011, la youtubeuse Natalie Tran montre par exemple comment se faire des tranches de bacon grillées avec des œuf au plat depuis sa chambre d'hôtel de San Francisco.

Si faute de thune en vacances, vous avez encore passé la nuit dans un Formule 1, vous vous demandez peut-être à quoi ça sert de se casser le cul à cuisiner avec un fer à repasser alors que même les hôtels les plus miteux proposent des petits-déjeuners plus ou moins OK. Mais savez-vous que les œuf brouillés que vous allez engloutir seront sans doute froids et préparés à base de poudre d'oeufs déshydratés ? Une bien triste réalité qui motivera les plus gourmets d'entre nous à chercher comment se préparer quelque chose de plus sain et de moins dépressif. Comme souvent, dans un tel moment de déchéance, il faut savoir s'en remettre à l'ingéniosité des gens de l'Internet.

Publicité

Un gentleman nous propose tout d'abord cette astuce des plus loufoques qui consiste à équilibrer son fer avec un bon gros couteau de boucher afin de faire bouillir de l'eau pour le thé. Certains sont vraiment prêts à tout pour ne pas couper au rituel de la dégustation d'eau chaude aromatisée.

Toutes les avancées en matière de savoir-faire autour de la cuisson au fer à repasser ne seraient peut-être pas ce qu'elles sont aujourd'hui sans la contribution de « ICantGetEnoughBoobs », un pré-ado qui a commenté sur Youtube sa tentative de gaufre grillée en faisant cette observation : « Ça a quand même un petit goût de vêtements. »

Saluons ensuite la participation de « My Ass Productions », qui a courageusement décidé de tester cette méthode de cuisson non seulement pour préparer des toasts à l'ail mais aussi un steak avec des champignons grillés et un peu de gâteau au chocolat. Leur succès est mitigé.

Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Après tout, si on réfléchit 30 secondes on constate que la plancha n'est rien d'autre qu'une plaque de métal chauffée. Il ne reste plus qu'à adapter toutes les meilleures recettes parues qui utilisent cette méthode de cuisson pour faire du fer à repasser le prochain gadget des restaurants étoilés. Branchez votre fer (à vapeur, de préférence, mettez-vous sur le mode « coton »), et baptisez-le avec des putains de palourdes fraîches. Une fois bien grillées, il ne vous reste plus qu'à les arroser d'un filet de vinaigrette pimentée faite maison que vous gardez dans une petite bouteille mystérieusement rangée juste à côté de votre savon pour les mains.

Publicité

Vous êtes à Copenhague et vous n'avez pas les moyens d'aller tester le menu à prix fixe du Noma ? Ne soyez pas tristes et consolez-vous en vous préparant le meilleur des festins directement dans votre chambre d'hôtel pour touristes culinaires en galère. Allumez la bouilloire fournie sur l'étagère, puis versez une bonne dose de lait concentré sucré dedans et laissez le tout cramer. Pendant ce temps-là, allumez la télé et regardez quelques épisodes d'une série scandinave à la con. Au détour d'une publicité pour Fixodent, vous réaliserez que sous l'effet de la chaleur, votre lait concentré s'est miraculeusement transformé en une délicieuse sauce au caramel de type « dulce de leche ».Il est maintenant temps de vous préparer quelque chose d'un peu plus consistant. Faîtes d'abord chauffer votre fer en le mettant sur le mode « lin » ou « coton ». Puis, retournez-le sur le dos – dans cette même position de vulnérabilité propre au homard sur le point d'être tué et qu'on surnomme parfois « la tortue retournée ». Vérifiez que le manche est bien calé sur un objet qui n'est pas inflammable (ce n'est pas le moment de tout cramer, ça vous coûterait un peu cher en caution). Une fois votre fer sécurisé, les choses sérieuses peuvent commencer : prenez un beau foie de lotte et placez-le sur votre plancha de fortune. Laissez griller entre une et deux minutes de chaque côté. Assaisonnez, savourez.

Vous n'avez même pas de quoi vous payer un foie de lotte ? Alors dites-vous bien une chose : votre chambre d'hôtel est une réserve insoupçonnée, pleine d'aliments qui n'attendent que d'être mangés. Ne vous laissez pas tenter par les propositions sans surprises du minibar et dirigez-vous direct vers la salle de bain : il doit bien y avoir quelques recoins dans lesquels des moisissures ont élu domicile. Sachez que la moisissure n'est rien d'autre q'un amas de petits champignons et donc, génétiquement parlant, cette substance verdâtre qui squatte sous votre évier n'est pas très éloignée de la famille des shiitakés que vous trouvez dans le commerce. Comme Victor Arguinzoniz (ce chef espagnol qui maîtrise tellement bien la grillade qu'il forge lui-même ses propres grills), trouvez un moyen de faire griller ces champignons. Et pour la garniture, n'hésitez pas à les agrémenter avec un peu de mousse végétale que vous aurez récupérée çà et là aux alentours de votre chambre d'hôtel.

On peut encore aller plus loin. Si vous êtes au Japon, trouvez un peu de nappe – une sorte de crème pâtissière japonaise –, allez acheter des œufs et du lait dans un distributeur pas loin, et à vous les joies du chawanmushi. Vous pouvez ensuite tenter un peu de caramel croquant en saupoudrant du sucre entre deux pages de l'annuaire et en passant dessus votre fer réglé sur le mode « viscose » – c'est sans doute la seule fois de votre vie où vous utiliserez ce réglage d'ailleurs.

Dernière recommandation : ne cuisinez pas avec votre peignoir d'hôtel. Il est en tissu éponge et c'est une matière qui prend bien trop vite le feu.

À l'attention des lecteurs : Cet article n'est bien sûr pas à prendre au premier degré. Sérieusement, ne tentez pas de cuisiner avec votre fer à repasser – c'est quelque chose de bien plus débile que cela en a déjà l'air.