robot

Regardons ensemble un robot faire du Michel-Ange

Dans "Captives #B04", un bras robotique sculpte en quelques instants ce que les maîtres de la Renaissance faisaient en plusieurs années.
7.3.17

L'artiste Quayola a récemment présenté la dernière itération de sa série Captives : Captives #B04. Cette fois-ci, il s'agit d'une interprétation de Michel-Ange où un bras robotique vient finir le travail des Prigioni (1513-1534) inachevés par le maître de la Renaissance. La performance avait lieu à l'occasion du Artefact Festival au STUK à Leuven en Belgique. Si ce n'est pas dans le marbre mais dans du polystyrène que le robot vient tailler, on saluera tout de même le fait qu'il ne lui faut pas plus de quelques minutes pour achever ce qui prenait des années à un sculpteur du XVIe siècle.

La série "Prigioni" de Michel-Ange

« Ce travail explore les tensions et les déséquilibres entre forme et matière. Les objets réalisés par l'homme sont par nature complexes et chaotiques. Lorsqu'on fait comme moi référence aux sculptures de la Renaissance, on passe rapidement de questions liées à la représentation figurative pure, à des problématiques de matériaux. Dans la série de Michel-Ange Prigioni, les figures classiques ne sont pas terminées et sont alors coincées dans leurs matériaux. Cela documente la création de l'œuvre », nous explique l'artiste.

Tous les travaux de Quayola sont à découvrir sur son site.