FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO VERS NULLE PART

Music Reviews

Tous les mois des disques sortent. Tous les mois nous les accompagnons avec de gentils sourires ou des gens qui vomissent toute leur haine dessus.
25.11.15

MEILLEUR ALBUM

SOULFLY
Archangel
Nuclear Blast

Qu'est-ce que tu vas faire contre le plus grand groupe de groove-metal originaire du Styx, héraut de tous les lycées français abritant des classes moyennes depuis l'An de grâce 1996 ? Tu vas alerter les mecs de la vie scolaire ? Tu vas nous cafter si on te rend pas ce CD-Rom de Prince of Persia qu'on t'a par ailleurs « emprunté » justement pour t'humilier devant nos camarades de classe ? Gratte-moi le dos binoclard, tu vas plutôt te soumettre à la Danse de l'Archange et à son skateboard méphistophélique et périr avec nous dans les flammes sur le morceau « Sodomites ».
JIMMY MORE HELL

PIRE ALBUM

GHOST
Meliora
Loma Vista

Dix morceaux de Ghost qui ressemblent à tous les morceaux de Ghost sur un album qui ressemble à tous les albums de tous les groupes de metal capables d'être programmés dans tous les festivals et produit par des mecs qui se ressemblent tous pour des mecs qui auront tous le même patch Ghost sur la même veste en jean.
MADBALL TRAGIQUE À COLOMBEY

MEILLEURE POCHETTE

NEON INDIAN
Vega Intl. Night School
Mom & Pop

Le jour où Christophe, bien connu des services de délire et des lieux « vintage » et « réhabilités par la fête » dont il hante les afters sous le nom de « Kirby », laissant derrière lui, quelques heures par semaine, l'angoisse inhérente à son poste de directeur artistique chez Publicis, succombera d'une chute malchanceuse lors d'une petite session « UrbEx » sous MDMA, on passera sûrement cet album à son enterrement. Et d'ici là, sans doute dans quelques magasins Naturalia.
JAHDONNE

PIRE POCHETTE

IRON MAIDEN
The Book of Souls
Parlophone

Si un jour je dois m'approcher de la soixantaine vêtu d'un pantalon en cuir, j'ai bien l'intention de m'en battre autant les couilles que Bruce Dickinson. Non content d'être le père déconneur que 30 millions de personnes n'ont jamais eu, il se permet de sortir en 2015 un double album dont la pochette est une variation tribale sur les visuels du groupe, et qui contient un morceau de 18 minutes sur un accident d'avion qu'il a probablement écrit en en pilotant un. Et vous savez quoi ? Cet album défonce. Pendant ce temps-là, Téléphone se reforme sous le nom « Les Insus » et Superbus et Zaz les reprennent.
TRYO LA ROCHELLE

JUICY J
100 % Juice
Mixtape

Pour ceux qui n'auraient pas compris la signification argotique du titre « 100 % Juice », sachez qu'en anglais de Memphis la définition la plus stricte serait « 100 % comme d'habitude », ou bien « vous avez à peu près 0 chance d'être bouleversé par ce que je raconte », quoiqu'on puisse, dans le contexte, la traduire également par « salut, j'ai une nouvelle fois rien branlé », ce qui explique sans doute pourquoi c'est toujours aussi bien, absolument pas racé, encore moins intéressant, juste à l'image d'un mec qui, à 40 ans, appelle encore certains de ses morceaux « Shut Da Fuc Up ».
KELLY SLAUGHTER

NISKA
Charo Life
Barclay/Universal

Je me demande bien ce qui a pu passer par la tête de ce mec pour faire du concept de « charo » un gimmick prêt à convaincre 1 800 000 auditeurs Youtube ? Je veux dire, c'est beaucoup. Je veux dire, d'un point de vue strictement objectif, personne n'aime les vautours, les hyènes, ni les chacals. Ils bouffent des animaux qu'ils n'ont pas eux-mêmes chassés, et souvent dans un état de décomposition suspect. Le concept de loyauté leur est étranger. Si l'on se risquait à une analogie avec une matière, les charognards ne seraient pas de la soie, ni un doux alliage de laines persanes mais plutôt, disons, de la merde. Ils pourraient être aussi le sida, par exemple. C'est pourtant ce personnage que s'est choisi le rappeur Niska et avec lequel il vient de sortir un album assez convaincant. Concernant ce que ça dit du rap français actuel, de l'ambiance en banlieue aujourd'hui et de la France en général, n'hésitez pas à vous rapporter aux écrits du polémiste Éric Zemmour.
MIKE JONES & PAUL WALL

CHIEF KEEF
DP Beats

Ça vous arrive, de penser au nombre de morceaux de trap, de drill et de rap créés tous les jours dans le monde entier ? Est-il seulement humainement possible d'envisager un chiffre ? Combien parmi eux finissent dans un recoin de mémoire Mac OSX ? Dans un iPhone ? Combien parmi eux finiront avec 32 écoutes sur Dat Piff ? Quand on se repenchera sur la période musicale 2007-2016 dans trente ans lorsque le monde entier aura basculé dans un nouvel URSS, qu'Internet aura disparu et qu'il ne sera plus possible de se lancer dans une carrière professionnelle artistique à moins de connaître un éminent responsable de telle ou telle région veillant pacifiquement mais avec fermeté sur telle ou telle communauté, on se demandera où a bien pu passer toute la culture de troisième zone produite en Occident durant ces années-là. Alors, au coin du feu, on agitera gris-gris, amulettes et derniers restes du monde antique en invoquant les retours de Lil' Durk et Chief Keef.
FRIEDRICH SNITCH

DRAKE & FUTURE
What a Timeto Be Alive
Mixtape

Si vous faites partie des gens qui détestent le sport, la tequila, les frat parties, les piscines autoéclairées, les civilisations basées sur le concept de travail et de fun, le plaisir sexuel n'entraînant aucune forme de responsabilité, la vulgarité acceptée et encouragée, appeler la MDMA « molly » et le Canada en tant qu'annexe ridicule mais sympa des États-Unis, alors vous trouverez cette mixtape, contre toute attente, largement réussie. Le reste du monde occidental, quant à lui, générera un spike d'enthousiasme quelque part sur Internet.
KELLY SLAUGHTER

MAC MILLER
GO : OD AM
Warner

« Le 4 septembre 2015, Mac Miller a sorti une application pour mobiles qui fonctionne chaque jour comme un réveil et vous joue des extraits de son nouvel album. Les plus fans peuvent également commander l'édition spéciale petit déjeuner de son LP livré dans un pack comprenant une boîte de vraies céréales, un bol en plastique et une surprise, en plus de l'album en version CD et digitale. Juste avant la sortie de l'album, Mac Miller présentera une série d'événements gratuits pour promouvoir le disque sous la bannière "Homecoming Weekend". »
BOULEVARD MACDONALD

GUILTY SIMPSON
Detroit's Son
Stones Throw

Basses punitives, pianos épais, sirènes désaxées, paroles rancunières, mélange constant de paresse et de ruse, je sais pas mais y'a des matins où je me le joue genre neuf fois de suite et où, à partir de la troisième je suis intimement convaincu qu'il s'agit du meilleur truc que les années 2010 nous ont offert, juste derrière la fonction d'aperçu de périphérique sur Photoshop et l'homologation de la journée internationale du Parler Pirate.
L'AILE AU GÉNÉPY M'ATTRISTA

JAY ROCK
90059
Top Dawg Ent.

Pour être honnête, si j'avais vraiment envie d'écouter les brillants couplets délivrés par les magiciens de la rime de Black Hippy, j'irais sur Youtube. Or, désolé de vous surprendre, mais je ne vais plus sur Youtube. C'est une question de principe. Je m'autorise une vidéo par semaine, et j'essaie de concentrer ma consommation sur les – trop rares ! – apparitions de Maurice Bardèche sur le plateau d'Apostrophes. Sachez que je dois obéir à mon cerveau droit pour limiter quotidiennement ma consommation. Si j'écoutais le gauche, je visionnerais volontiers tout ce que la scène comique stream-ready française a à offrir en termes de sous-Norman. Je dis bien tout. Puis environ 500 tutoriaux de réparations domestiques. Puis 40 lives de Phil Collins en Afrique. Puis le silence. Et alors là, lorsque l'Araignée aura définitivement étendu sa toile à travers mes synapses, que j'aurai perdu à nouveau tout sens de la dignité, je dis bien là, je me ferai l'album de Jay Rock. Et après… Dans la dépendance, y a-t-il un après ? [soupirs]
EXTRAIT D'UN SCRIPT RETROUVÉ RUE FRANCŒUR, À PROXIMITÉ DE LA FEMIS, 2015

KELELA
Warp

Quelque part en Thessalie, Zeus règne parmi les Dieux, nimbant le mont Olympe de son aura bienveillante. S'il devait y avoir un équivalent R&B de la mythologie grecque, il existerait probablement une île paradisiaque aux plages de sable fin où se retrouveraient toutes les déesses du R&B et leurs disciples – aussi bien celles fauchées en plein envol que celles qui ont vécu suffisamment longtemps pour regretter d'avoir porté des crop tops passée la trentaine. Quelque part, entre Janet Jackson, Aaliyah et les meufs de Ghost Town DJs, Kelela parviendra timidement à se frayer une petite place, où elle sirotera une Piña Colada, s'armera d'une Roland TR-909 et chantera tout le mal qu'elle pense des mecs qui ne répondent pas à ses textos – et ce jusqu'à la fin des temps.
FOXY BROWNIE

LARRY GUS
I Need New Eyes
DFA

Comparé aux prix affichés en magasin pour un disque de huit morceaux seulement, je n'ai pas hésité une seconde à le commander sur Internet. Compact, tout en plastique, il me sert quand j'ai envie d'écouter un producteur grec faire de la pop californienne avec des samples de world music relous sur un label dont plus personne n'a rien à foutre depuis bientôt dix ans, dans mon salon, en voiture ou sur mes écouteurs. Très bon produit. Livraison un peu longue.
BARBARELLA_45

KODE9
Nothing
Hyperdub

Foncer, sans jamais se retourner. Foncer dans la nuit, pleins phares, dans une voiture achetée quelque 1 500 livres sterling d'occasion, avec pour seule compagnie un pote torse nu, bas de survêtement en polyester, ses Air Max 95 discrètement rangées sous la boîte à gants laissant apparaître une paire de chaussettes de sport odorantes. Celui-ci fume un joint. Lorsqu'il arrête de tirer sur le joint, il le passe au conducteur et peste alternativement contre le retard qu'ils ont accumulé depuis leur départ de Londres et ses pieds qui, selon lui, « sont trop larges pour ce genre de chaussures de merde ». La radio tourne et diffuse un mix de la clique Hyperdub qui alterne morceaux de grime, de garage, de reggae, tous sous-mixés et comme dopés par des infrabasses qui font mugir les enceintes d'appoint de la voiture. La Golf 4 gris métallisé continue sa route en direction du Pays de Galles. Elle fonce, sans jamais se retourner. Dans la nuit. Seule au milieu de centaines d'autres, comme un taz.
JIMMY MORE HELL

FIDLAR
Mom & Pop

Le groupe FIDLAR partage avec l'axolotl la double caractéristique de rester éternellement à l'état larvaire et d'être des idoles de l'Internet des gens qui ne s'intéressent à rien. Comme Wavves, ils écrivent depuis des années les mêmes chansons sur le fait d'être défoncé et de faire du skate, mais contrairement à Wavves qui fait des chansons drôles sur la weed, FIDLAR fait des chansons tristes et gênantes sur la cocaïne. La carrière tout entière de FIDLAR est un kickflip par-dessus la sépulture du xixe siècle et de l'idée de décence, ce qui ne les empêchera pas de remplir la Maroquinerie pour les dix années qui viennent pendant que Nathan Williams jouera à GTA V, VI (« Vapote City ») et VII (« Segway Drift »). Moi je réécouterai Blink-182.
ÉTIENNE DAHOOD

FORCED ORDER
Vanished Crusade
Revelation

Est-ce que j'ai eu envie de mosher ? Oui. Est-ce que le chant me rappelle plus un prédateur qu'une victime ? Oui. Est-ce que la pochette est un rip-off d'un peintre médiéval ? Bien sûr. Est-ce que 14 morceaux c'est un peu trop ? En effet. Est-ce que Alan Douches a fait le taf au studio ? Toujours. Est-ce que trop produire un disque de hardcore peut vite vous faire ressembler à Terror ? C'est un problème. Est-ce que j'achèterai ce disque ? Probablement pas. Est-ce que je le réécouterai ? Je pense que oui.
MURDARIO DE JANEIRO

REMINDED
Conflict EP
DIY

Que des descendants de Cosaques fassent du hardcore américain bourru ne me dérange pas le moins du monde. Ça ne nous laisse que plus de champ pour réfléchir au concept de frontière culturelle en 2015, car, par-dessus murs et croche-pieds, une chose est certaine, les disques du label Lockin' Out continueront toujours de traverser les frontières, avec ou sans papiers.
ANDRÉ RIEU LA ROCHELLE

THE LIBERTINES
Anthems forDoomed Youth
Virgin EM

Jeunes amateurs de veste à brandebourg, un petit point de culture générale s'impose. Premièrement, Anthem for Doomed Youth est un poème écrit en 1917 par Wilfred Owen, relatant les horreurs de la guerre des tranchées, intégralement écrit en pentamètres iambiques. Ensuite, plusieurs Anglais célèbres, artistes ou sportifs, nés entre 1963 et 1979 partagent le nom de Gary Powell, sans qu'aucun n'ait de lien de parenté. L'un d'eux finira batteur des Libertines. Mais ça vous ne le saviez pas, parce que vous étiez beaucoup trop occupés à faire des fiches pour le bac et à mouiller vos draps en fantasmant la relation homoérotique de Pete Doherty et Carl Barât.
LE RAVEUR ÉVEILLÉ

PANDA BEAR
Crosswords
Domino

Des rejetons de la scène indie se retrouvent sept ans après, dans leur quartier général d'antan, quelque part rue Amelot ou sur le coin d'un bar d'une salle de concerts plutôt orientée rock. A priori, rien n'a changé, les lunettes à montures épaisses noires sont toujours de rigueur et les chemises à motif, boutonnées jusqu'en haut, sont encore tristement d'actualité. Pourtant réduite à peau de chagrin, cette frange de la population, qui n'a pas encore fait le deuil de British Sea Power ni de The Shins, tient le pavé. Pas étonnant quand on sait qu'ils ont eu Animal Collective et le projet Panda Bear, qu'ils ont entre-temps trouvé un job à la culture et au patrimoine, ravalé leur cynisme à la con et finalement admis que l'electro, c'était pas si mal.
INSPECTEUR GADJO

WIDOWSPEAK
All Yours
Captured Tracks

Ce n'est pas parce que vous partagez les mêmes goûts musicaux et la même boîte de Lexomil que vous devez forcément monter un groupe.
J'SUIS FNL

DESTRUCTION UNIT
Negative Feedback Resistor
Sacred Bones

Ouais, c'est pas mal. Et alors ? Désolé de vous gâcher votre « trip » mais je serai toujours plus Posi Numbers Fest que Paris Psych Fest.
REAL ESTHÈTE

TAME IMPALA
Currents
Interscope

Dans ce monde gangrené par les polémiques et l'esprit de contradiction, il existe tout de même des trucs qui mettent à peu près tout le monde d'accord sans être foncièrement géniaux. Des trucs qui n'ont jamais transcendé qui que ce soit, mais qui n'ont jamais provoqué la moindre guerre d'opinion ou éveillé une quelconque forme de haine. En soi, leur existence ne fait de mal à personne, et c'est probablement pour cette raison que chaque être humain sur Terre se contente de les considérer avec une certaine sympathie – je pense notamment à l'eau tiède, au bouddhisme, au film Le Gendarme de Saint-Tropez, aux chewing-gums goût Cola, et à la discographie complète de Tame Impala.
MATT HOUSTON ROCKET

DESTROYER
Poison Season
Merge

Merci Destroyer, j'étais justement en train de me dire qu'il existe trop peu d'albums que je peux écouter avec mon père. Ce qui est OK, dans la mesure où mon père aime le rock dont on parle dans des magazines écrit par d'authentiques critiques rock dont l'album préféré est In Rocks de Deep Purple. C'est juste que cet album ressemble beaucoup à l'image que mon père se fait du rock.
ZED LEPPELIN

HEAVENLY 25
Rough Trade

Dans une calomnie jamais égalée, Rough Trade sort bon an, mal an ses petites compiles consacrées qui à un arbre, qui à un fruit. Cette fois-ci, c'est au tour du label Heavenly, légendaire écurie pop des années 1990 qui, loin des heures glorieuses où elle balançait les premiers disques de Saint Etienne, Flowered Up, Manic Street Preachers ou Beth Orton, propose aujourd'hui une collection hétéroclite mêlant 1/5e de trucs à peu près tenables et tout un tas de merdes qui feront le bonheur des agences de synchro quand on leur filera le brief de la prochaine campagne TV MMA (rassurer en protégeant, protéger en rassurant, accessible mais différenciant, humour sexy, ancrage familial, couleur clé : taupe).
JULIEN REYNONO

TIKEN JAH FAKOLY
Racines
Barclay

En ma qualité de pothead modérée, j'ai l'impression de m'être battue contre le reggae toute ma vie, une lutte probablement aussi vaine que celle menée par les fans de Tim Burton qui se défendent de porter des collants rayés. J'ai sincèrement essayé de m'ouvrir à ce genre musical placé sous le signe du vert, du rouge et du jaune, mais je continue d'avoir des idées préconçues comme quoi chacune des structures musicales d'un « bon vieux reggae » se résume à quelques beats paresseux, une guitare rigolote et une voix traînante à tendance jamaïcaine – et je pense sincèrement avoir raison à 75 %. Désolée, Tiken Jah, on se reverra quand j'aurai vu la lumière en Panafrique.
LE PEUPLE DE LERNE

KURT VILE
B'lieve I'm Goin Down
Matador

Il y a des jours avec, des jours sans et des jours où Kurt Vile révèle un nouveau morceau qui ressemble tellement à ses singles, albums et EPs précédents que la première sensation ressentie en l'écoutant est peu ou prou contenue dans l'idiome « ça fait chier », ou dans « casse-toi hippie de merde », jusqu'à ce que le morceau arrive vers les 30 secondes et que la fureur d'abord suscitée s'adoucisse, imperceptiblement d'abord, puis davantage ensuite, jusqu'à ce que l'humaniste en chacun de nous cède et se résigne à préférer un monde de paix démocratique et plurielle à un monde qui ressemblerait au cerveau bipolaire d'un commentateur de la page Facebook « Philippe Muray aurait adoré ».
JIMMY MORE HELL

Norman Jay MBE Presents
Skank & Boogie
Sunday Best

Même si cette nouvelle sélection de Norman Jay MBE démarre par la reprise du thème de la Panthère Rose par St Germain, il n'y a techniquement aucune trace de mauvais goût sur ce disque plein d'Anglo-Saxons noirs de tous âges et de toutes époques chantant juste et bien sûr des instrumentations chaudes, solides et engageantes qui pourront, le cas échéant, être samplées par des Français blancs ayant entre 18 et 42 ans en 2015 et fermement décidés à faire revivre l'esprit deep et loungey des bars du quartier Bastille circa 1997, marquant ainsi le point de départ d'un long épisode dépressif pour leur entourage et leur pays tout entier.
JE DOIS FAIRE UNE RECO À MON CLIENT

JULIA HOTLER
Have You in my Wilderness
Domino

Julia, c'est la fille avec laquelle on adorerait passer nos dimanches après-midi, à écouter Cat Stevens autour d'une tasse de thé. Bras dessus, bras dessous, on irait sûrement promener son chien, quelque part vers Vincennes même si on reporterait toujours notre séance de footing dans le bois au week-end suivant. On connaît toutes une Julia, douce et espiègle, plutôt maligne et qui ne se déplace jamais sans son argentique ou son petit carnet ligné dans la poche. Et, sincèrement, ça me brise le cœur de vous dire ça, Julia de tous les pays, mais par pitié arrêtez avec ces interminables balades aériennes, ces voix perçantes et cette volonté butée de tout vivre à fleur de peau.
J. LO BIAFRA