FYI.

This story is over 5 years old.

Le Guide Vice pour ne jamais monter son groupe

14.10.10

Tandis que les jeunes Européens responsables placent leurs espoirs de réussite professionnelle dans la fonction publique ou les écoles de kiné, une fraction incompressible et frivole de la jeunesse américaine continue de se détourner du monde du travail pour faire carrière dans la musique. Soutenue par une propagande malhonnête orchestrée par des médias complaisants, la mythologie du groupe de rock exerce une attraction sans commune mesure auprès des branleurs du Nouveau Monde. Au point qu’aujourd’hui, manger des sandwichs triangle dans un minibus sur l’autoroute ou boire de la bière tiède dans les coulisses d’une salle de concert pourrie semble constituer un projet de vie légitime aux États-Unis, au même titre que de créer un empire industriel à partir de rien ou d’endiguer les progrès du communisme.

Sam McPheeters a donc écrit ce guide paternaliste pour rééduquer une jeunesse en mal d’aventure et la détourner d’une vie stérile faite de tournées interminables et de groupies stupides. Il a trouvé vingt plans plus intéressants et plus excitants que monter un groupe avec ses potes zikos dans son garage.

1. ALLEZ FAIRE UN PETIT TOUR AVEC LA POLICE LOCALE

Peu de gens le savent : tout citoyen américain peut s’adresser au département de police de sa localité pour requérir une petite promenade. Ça veut dire que vous allez pouvoir vous poser dans une patrouilleuse, dans une vraie ville américaine, pour être témoin de vrais crimes. C’est comme dans l’émission

Law and Order

, mais sans le «

order

». Et c’est en 3D. Et ça arrive dans la vraie réalité, dans le monde physique. Et en plus, vous devez signer une décharge !

PLUS :

De l’aventure gratos, juste pour vous, juste parce que vous avez été assez intelligent pour lire cet article.

MOINS :

Il y a une chance isolée que ça tourne mal.

COMMENT :

Contactez la station de police près de votre domicile. Commencez par le bureau des affaires publiques, s’ils en ont un. Les programmes sont extrêmement variables d’une ville à l’autre.

2. PARTEZ EN EXCURSION AU GRAND CANYON

Rien de très impressionnant. C’est juste que notre mère la Terre a passé les derniers deux milliards d’années à moudre et tordre le plateau du Colorado jusqu’à lui faire prendre la forme de la merveille naturelle la plus époustouflante du monde. Rien de plus. Il y a des canyons plus gros ailleurs (Mars).

PLUS :

Grandeur, exercice, enchantement, trucs à raconter, risques à doses touristico-compatibles, possibilité de sexe en extérieur sous l’immensité d’une Voie lactée presque visible.

MOINS :

Vous sortirez de l’expérience transformé, épanoui ?

COMMENT :

Bright Angel Campground (+ 1 928-638-7875). 5 $ par personne par nuit, plus 10 $ de droit d’entrée. Voir l’

URL

à la fin de cet article pour plus d’info – y compris comment réserver une mule.

3. CONDUISEZ LA VOITURE DE QUELQU’UN D’AUTRE

Question : Comment se servir de la voiture d’un étranger, en toute légalité, comme d’un tapis volant personnel ? Réponse : Quand cette voiture est un

drive-away

. C’est un concept étonnamment simple. Quelqu’un déménage dans un autre État, et l’entreprise de

drive-away

vous engage pour conduire sa voiture à sa place. On vous donne un réservoir plein d’essence ainsi qu’un temps et un nombre de kilomètres limités. À peu de choses près, c’est du carjacking légal – avec un

happy end

.

PLUS :

Tous les bons côtés d’une tournée avec un groupe, mais sans le travail, l’alcoolisme, les odeurs, les emmerdes, les pauses pipi incessantes et la promiscuité.

MOINS :

Il faut être âgé de 23 ans ou plus et disposer de 350 $ pour la caution. Certains trajets nocturnes en solo peuvent prendre une légère teinte de

Twilight Zone

.

COMMENT :

Vous trouverez toute l’information nécessaire avec l’

URL

en fin d’article.

4. DEVENEZ COURSIER LONGUE DISTANCE

C’est comme le #3, mais ça s’applique à la planète et pas à un seul pays. Le business exige parfois des livraisons express. Les vols commerciaux reviennent parfois moins cher que le fret aérien, mais une escorte humaine vivante s’avère alors nécessaire. L’entreprise de coursiers se charge de tout organiser et envoie au coursier (vous) un ticket d’avion – obtenu avec une réduc énorme (15 % en moyenne). Le coursier s’envole pour la nation du destinataire, fait passer la douane au colis, se dessaisit de ce dernier dans l’aéroport, et part prendre du bon temps dans un pays incroyablement exotique qu’il n’a même pas choisi.

PLUS :

Passez la journée à Kuala Lumpur sans un sou vaillant, au lieu de la passer chez vous sans un sou vaillant.

MOINS :

Vous serez prévenu à la dernière minute et ne pourrez pas emporter de valise. Et vous ne serez pas payé, alors faites des réserves de cacahuètes pendant le vol.

COMMENT :

Allez voir l’

URL

à la fin de cet article. Attention aux scams – ils sont nombreux.

5. DEVENEZ ANGE GARDIEN

Giuliani Time et les trop nombreuses interventions de Curtis Sliwa à la radio n’ont pas vraiment réussi à freiner les Guardian Angels. C’est la même bonne vieille organisation internationale de lutte citoyenne contre le crime que dans les années 1980 : bérets rouges, patrouilles de rue, arrestations de citoyens, entraînements de karaté. Vous n’aurez pas l’opportunité de voyager en tant que Guardian Angel, mais vous verrez sous un jour nouveau votre propre ville, explo­rerez des quartiers qui, au crépuscule, pourraient être le décor d’un film de science-fiction post apocalyptique.

PLUS :

Vous avez toujours rêvé d’être un Watchmen, ou un superhéros accompli ? C’est votre seule chance de vous en rapprocher.

MOINS :

Vous allez vous faire gifler par un pochtron.

COMMENT :

http://www.guardianangels.org

6. DEVENEZ CHASSEUR D’OURAGANS

La chasse à l’ouragan est, en substance, la cousine éloignée d’une performance sur scène : longs trajets en voiture, frais maîtrisables, opportunités salariales à long terme. Mais vous allez en voir, du pays, bien plus que si vous étiez dans un groupe. Et préparez-vous à l’amerrissage ! Bon Dieu, pensez juste à la prochaine fois que vous irez dans une soirée, quand vous direz ce que vous faites pour vous amuser. Je vous envie !!!

PLUS :

S’approcher à quelques dizaines de mètres d’une tornade F4 est plus excitant que jouer avec le mec du side project d’Animal Collective.

MOINS :

Il se peut qu’un gros morceau de ferraille vous transperce l’abdomen.

COMMENT :

Pas besoin d’entraînement. Allez voir l’

URL

au bas de cet article.

7. DEVENEZ PAPARAZZI FREELANCE

Ça, c’est l’oncle riche, sexy et dégueu du chasseur d’ouragans. La chasse aux célébrités est un secteur d’avenir. Une concurrence impitoyable, de gros risques légaux et physiques, et les chances sont contre vous si vous n’avez pas d’agence pour vous représenter. Mais il reste parfaitement possible pour un photographe solitaire de toucher ce fameux chèque à 5 zéros pour un seul cliché. Vous aurez juste besoin du bon cliché. En plus, vous allez profiter du bon air et faire de l’exercice. Et les appareils photo numériques sont de moins en moins chers et encombrants. Puis vous pourriez populariser la phrase d’accroche « Dites cheese ! » chez les paparazzi.

PLUS :

Au moins vous ne faites pas partie d’un gang violent.

MOINS :

Techniquement, ça fait de vous une ordure.

COMMENT :

Lisez

Paparazzi

, de Peter Howe. Tapez «

how to sell paparazzi photos

» sur

eHow.com

. Passez vingt minutes sur Internet pour trouver les mails contact des magazines people. Achetez un appareil photo.

8. PARTEZ À LA CHASSE AU TRÉSOR

La chasse au trésor, en Amérique, est un phénomène plus ancien que l’Amérique elle-même. Un paquet de blé gît sous les terres états-uniennes. Y’a les 50 000 dollars enterrés sur Long Island par Captain Kidd, les 200 000 dollars dissimulés dans le Midwest par John Dillinger, et un million en pépites d’or inhumé dans un baquet quelque part dans le Dakota du Sud. Selon certaines estimations, plus de quatre milliards de dollars ont été cachés ou égarés dans ce seul pays. Vous savez où il n’y a aucun trésor caché ?

Dans le bar miteux où tu joues avec ton groupe mardi prochain

.

PLUS :

Avec les pierres précieuses que les pirates vous ont laissées, achetez votre premier loft à Manhattan.

MOINS :

Vos nouveaux voisins sucent.

COMMENT :

Sérieusement, suivez l’

URL

au bas de l’article. Y’a plein de sites web qui listent plein de trésors cachés. Contentez-vous d’en choisir un. Y’en aura assez pour tout le monde.

9. EXPLOREZ UNE ÎLE DÉSERTE

La superficie des États-Unis est de 9 629 048 kilomètres carrés. Y’a pas mal d’îles désertes. Y’a Noman’s Land (Massachusetts ; des obus non explosés), Burlington Island (New Jersey ; parc d’attractions en cendres), Plum Island (Wisconsin ; 250 épaves de bateaux), et High Island, au milieu du lac Michigan (une secte de végétariens millénaristes y ont habité, présence d’un trésor caché). La plupart de ces endroits sont d’accès interdit mais facile, et non surveillés. Ensuite, vous avez Robins Island, une oasis sauvage de moins de 2 kilomètres carrés dans la baie de Peconic, à seulement deux heures de Manhattan. Le magnat qui possède l’île (et l’utilise ponctuellement pour chasser) ne saura jamais que vous y êtes allé. Vous pourriez peut-être combiner cette aventure avec la #8 ou la #12.

Circus Island

?!? Est-ce que je viens de vous filer ce tuyau gratos ?

PLUS :

Réveillez le Mark Twain qui sommeille au fond de vous.

MOINS :

Serpents, ours, sangliers, rats, loups, tarentules, et les mystérieux dessins primitifs que vous découvrez près de votre tente chaque matin.

COMMENT :

Suivez l’

URL

pour une longue énumération d’îles.

10. DEVENEZ DÉTECTIVE PRIVÉ

La législation pour obtenir sa licence diffère d’un État à l’autre. Si vous vivez au Massachusetts, par exemple, devenir détective privé s’apparente à une véritable course d’obstacles. À New York, faut passer un examen. Si vous habitez le Colorado, l’Idaho, le Mississipi, le Dakota du Sud ou le Wyoming, vous avez juste à décréter que vous l’êtes. De toute façon, ce n’est ni marrant, ni glamour. Un détective privé de base louvoie dans un bassin de misère humaine. Vous pouvez redresser la situation en faisant profil bas (équipez votre bureau de stores vénitiens) jusqu’à tomber sur un dossier intéressant. En un mot : adultère = NON, bijoux volés = OUI.

PLUS :

Imaginez juste un instant la gueule de votre future carte de visite.

MOINS :

Les maris adultères sont susceptibles de se mettre en colère s’ils voient que vous les suivez.

COMMENT :

Voir l’

URL

ci-dessous pour des informations détaillées, État par État.

11. FAITES DE LA SPÉLÉO

Ce qui est bien dans la spéléo, c’est que vous avez un champ varié de difficultés en fonction de votre expérience. Vous pouvez commencer par des grottes calcaires ordinaires et progresser jusqu’aux grottes de glace ou de lave. Le matériel requis est minimal, et en grande partie optionnel si vous êtes assez badass. C’est de l’aventure illimitée, disponible partout.

PLUS :

Y’a pas de groupes de noise sous la surface de la terre.

MOINS :

Chauves-souris, C.H.U.D., chutes, noyades, troglodytes albinos, empalement sur une stalagmite.

COMMENT :

Rejoignez la National Speleological Society (40 $/an) dans une de ses deux cents sections locales.

www.caves.org

12. MONTEZ UN CIRQUE
C’est l’étalon-or de l’aventure à l’améri­caine, mais ça a pas mal changé durant ces dernières décennies. Dans l’ancien temps, vous pouviez vous faire un baluchon, vous tirer de chez vos parents endormis et rejoindre un cirque. Plus maintenant. Ces jours-ci, les gens responsables ont pris ­l’ascendant sur ce milieu. Les Ringling Brothers exigent un CV ; « l’université du clown », il paraît que c’est du sérieux ; et les gens adhèrent à l’ordre des Shriners pour un stage à l’œil. Ça ressemble dangereusement à un job. La seule solution : montez votre propre chapiteau. Il y a des douzaines de microcirques qui circulent à travers le pays, et ils établissent leurs propres règles, plus ou moins. Avec un prix d’entrée de 20 $ par tête, c’est l’équivalent financier d’un festival de musique où votre groupe serait le seul à jouer.
PLUS : Voyage et frissons garantis, sans cet interlude désagréable dans le van quand votre guitariste est bourré et que Godzillas le batteur est en manque d’héro.
MOINS : Clowns, lions, tartes à la crème, feu, humiliation publique. Et les tournées d’un cirque sont à peu près comparables à celles d’un groupe.
COMMENT : Pour plus d’explications, merci de vous rendre à l’URL au bas de cet article.

13. DEVENEZ ENQUÊTEUR SPÉCIALISÉ DANS LE PARANORMAL
Faut être un sacré connard pour être un chasseur de fantômes. Choisissez cette option si et seulement si les 19 autres vous ennuient. Avec une formation rapide et de la chance, vous et votre bande de ramasses emprunterez la route du succès Youtube à bord de votre van Scoubidou. Mais s’il vous plaît, faites-vous accompagner. N’y allez pas seul.
PLUS : Plus d’adrénaline que pour les #6, #16, #17 et #19. Des opportunités marketing étendues.
MOINS : Ce moment précis où l’enfant de cinq ans qui est en vous demande : « Pourquoi on est dans cette clinique d’avorteurs au beau milieu de la nuit ? »
COMMENT : FlamelCollege.org propose un « diplôme » en ligne pour ce genre d’enquêteurs, moyennant 95 $ – ça comprend un manuel et un détecteur EMF. Ou contentez-vous d’acheter un détecteur EMF sur Amazon, pour 59 $. S’il vous plaît, procurez-vous un détecteur EMF.

14. ALLEZ VIVRE DANS UN KIBBOUTZ
Ceci implique quelques difficultés et un peu plus d’engagement (bien qu’en théorie, vous puissiez en partir quand vous le désirez). Vous devez avoir entre 18 et 32 ans. Vous allez être interrogé plus d’une fois. Vous devez obtenir un visa, prendre une assurance, passer un examen médical, vous acquitter de taxes administratives et du prix d’un billet pour Israël. Ça coûte environ 2 500 $. Mais c’est pas si cher si vous incluez dans le calcul le logement gratuit et la pension de 100 $ par mois. Si vous aimez vivre en communauté, recevoir des ordres, ne pas avoir d’intimité, alors être un kibboutznik est une aventure taillée à votre mesure.
PLUS : Hé, au moins ça vous fait voyager.
MOINS : Ça a l’air d’être un putain de cauchemar.
COMMENT : http://www.kibbutz.org.il

15. REJOIGNEZ LA MARINE MARCHANDE
Ça requiert un engagement encore un peu plus poussé que le choix précédent. Cinq ans, pour être exact. Techniquement, The United States Merchant Marine est un auxiliaire civil de la Navy. Cependant, on ne vous demande pas de porter l’uniforme, et les conditions de vie se sont incroyablement améliorées au cours des deux cents dernières années. Pas d’assassinat, pas de camp d’entraînement, pas de treillis camouflage. Si vous réussissez l’examen physique (ça comprend l’acné, l’asthme et le bégaiement) et si vous êtes un minimum instruit (1070 minimum au SAT et des notes au-dessus de la moyenne), vous pouvez vous faire pas mal de blé en naviguant au long cours. Mais méfiez-vous : désertez avant la cinquième année, et c’est la Navy qui vous récupérera.
PLUS : Imaginez ce que ça fait de descendre de cette passerelle à Singapour pour atterrir droit dans une chanson de Tom Waits.
MOINS : Les bourrasques, l’ennui, le Kraken.
COMMENT : L’URL. Ci-dessous.

16. EMBARQUEZ SUR UN TRAIN DE MARCHANDISES
À ce moment précis, à quelle distance vous trouvez-vous d’une gare de triage ? C’est la distance qui vous sépare de l’aventure. Et bien que cette forme particulière d’aventure soit troublante et crasseuse, et les règles qui s’y appliquent nombreuses (voir le lien ci-­dessous), c’est une façon géniale de lutter contre votre phobie d’être écrasé sous des roues massives. Et puis, vous allez en rencontrer, des personnages hauts en couleur.
PLUS : Du voyage gratuit dans sa forme la plus pure.
MOINS : Vous allez entrer de plain-pied dans le diagramme de Venn, et vous retrouver à l’intersection des Normaux, des Hobos et des Serial killers.
COMMENT : Voir l’URL susmentionnée.

17. PARTEZ SUR LES TRACES DE BIG FOOT
T’es trop cool pour Bigfoot ? Peut-être bien que Bigfoot est plus cool que toi, champion. Sérieusement – dormir à la belle étoile, ­partir en randonnée dans le Nord-Ouest Pacifique, suivre ces empreintes insaisissables et musquées : c’est mille fois plus excitant que les répétitions, concerts ou tournées. Et ensuite vous allez vendre vos photos très cher ? Quoi ? (Bien que les chances soient en fait contre vous, vous n’obtiendrez sûrement pas de photo exclu­sive, mais en revanche, vous pourrez vous faire des thunes en publiant votre journal, ou avec le merchandising, et être mondialement célébré comme un authentique traqueur de Bigfoot.)
PLUS : Vous avez besoin d’un appareil photo, d’une tente, et de connaissances rudimentaires dans la survie en milieu hostile. C’est tout.
MOINS : Risques élevés que l’abominable homme des neiges choisisse de vous prendre pour femme/époux.
COMMENT : On vous a parlé de l’URL qu’on a mise à la fin de l’article ?

18. INSCRIVEZ-VOUS À UN DERBY DE DÉMOLITION
Transformez une vie de décisions malheureuses et de colère mal gérée en une explosion de joie de douze terrifiantes minutes. Y’a des tas d’organisations régionales, de règles obscures, d’opportunités de destruction. Et au contraire des bouderies passives-agressives des membres de votre groupe sur scène, y’a rien de passif dans cet étalage de rage infantile.
PLUS : Vous arrivez juste à temps. Les jours de ces « sports » sont comptés – comme ceux des combustibles fossiles. Et qui sait quel genre d’explosion dangereuse les nouveaux véhicules gavés de carburants de synthèse à base de nitrogène vont créer quand ils vont se rentrer l’un dans l’autre ?
MOINS : Vous allez avoir besoin de beaucoup de voitures (vous pouvez peut-être vous arranger pour allier cette activité avec la #3 ?)
COMMENT : Allez voir l'URL pour les noms des organisations et leur contact.

19. DEVENEZ CASSE-COU FREELANCE
C’est un peu le petit frère attardé du #18. La suite logique de la démolition de votre voi­ture est celle de votre propre corps. Malheureusement, Jackass et Youtube ont inondé le marché avec des casse-cou amateurs. Ce qui veut dire que vous avez deux options : 1) devenez un professionnel reconnu (une école de cascadeurs, ce qui veut dire : faire carrière, ce qui veut dire : pourquoi êtes-vous en train de lire ça ?) ou 2) un super-amateur. Pensez à quelque chose de taré auquel personne n’a songé avant vous. L’année dernière, un cycliste écossais a fait sensation sur le web avec son « parkour vélo ». Vous pouvez mieux faire.
PLUS : Le Grand collisionneur de hadrons nous tuera tous, de toute façon.
MOINS : C’est quoi votre opinion sur la douleur physique débilitante ? Vous êtes pour, non ?
COMMENT : On vous a mis des trucs sur l’URL. Mais ça, vraiment, c’est à vous de voir comment faire.

20. DEVENEZ FORAIN
Oh, putain. Pourquoi ne pas faire triple jeu ? Après tout, Mad Max n’a pas laissé tomber dans Thunderdome. Même là – sans le sou, sans voiture, battu à mort – il était décidé à faire ce qu’il avait à faire pour joindre les deux bouts. Vous avez tout essayé. Pourquoi ne pas être un forain pour le temps qu’il vous reste à vivre ?
PLUS : Vraiment ? Vous pensez que c’est moins gratifiant que battre six mecs bourrés aux fléchettes dans une cave de l’Iowa ?
MOINS : Vous allez baiser comme un lapin, souvent dans des conditions moins qu’idéales, et avec des partenaires moins qu’idéales.
COMMENT : L’URL. Allez-y.

http://viceland-assets-cdn.vice.com/int/v17n8/htdocs/tvgtnbiab.php