Les Congolais de France et de Belgique sont furieux

La diaspora congolaise se bat seule contre tous les dirigeants politiques français - sauf Le Pen.

|
25 Janvier 2012, 4:00pm

Les élections de novembre 2011 ont été un sacré fiasco en République Démocratique du Congo. Après avoir reporté l’annonce des résultats plusieurs fois, le président sortant Joseph Kaliba est finalement sorti vainqueur face à une opposition divisée. Étienne Tshisekedi, chef de file de l’opposition qui dénonce une fraude électorale, a tenté de s’autoproclamer président, en vain. Depuis, des émeutes ont éclaté en RDC et la diaspora congolaise de différents pays européens commence à s’agiter.

Le week-end dernier, les congolais de France sont descendus dans les rues de la capitale pour crier leur mécontentement face à la situation en RDC, l’inaction des pays occidentaux et l’exploitation des ressources de leur pays par les entreprises internationales. Dans le cortège, on pouvait entendre des slogans du genre : « Sarkozy, assassin ! », « Peuple Congolais, nous disons non à Bolloré ! Non à Bouygues ! Non à Total ! Non à Apple ! », etc.

Pour vous donner une idée, regardez la vidéo suivante :

Au milieu du brouhaha, on peut entendre les manifestants scander : « Nous allons voter : LE PEN ! » Ça nous a un peu surpris alors on a contacté l’homme qui se cache derrière la chaine YouTube « Congodiaspora », sur laquelle on peut trouver tout un tas de vidéos sur les actions de la communauté du même nom. Gomez Tanziama, activiste installé en Belgique, a tenté de nous expliquer pourquoi les Congolais sont si furieux et pourquoi, en France, ils ont décidé de se tourner vers le Front National.

VICE : Pourquoi les diasporas congolaises de France et de Belgique manifestent-elles ? 

Gomez Tanziama : Elles ne sont pas les seules à manifester, c'est la diaspora congolaise de tous les pays qui se lève pour dénoncer le hold-up électoral qui a eu lieu en RDC. Le peuple a choisi monsieur Étienne Tshisekedi comme président, pourquoi l'Occident nous imposerait t-il Joseph Kabila cinq années de plus ? Notre choix est-il moins important que les matières premières de notre pays ?

En effet. Y-a-t'il eu des avancées, des réactions, suite à ces récentes manifestations ? 

Je ne suis pas surpris de l'inattention des grands médias – TF1, la BBC, et les autres grands groupes – car je sais bien qu'ils sont manipulés par les lobbys et les gouvernements. Moins les gens sont au courant des évènements qui se passent en RDC, plus les ressources du pays sont facilement exploitables par les lobbys et gouvernements étrangers. Pour autant, je me réjouis tout de même du fait que nos manifestations attirent de plus en plus de personnes non congolaises !

Depuis combien de temps êtes-vous engagé au sein du mouvement ?

J'ai toujours été sensible à ce qui se passe dans mon pays. Je veux surtout que le mécontentement des Congolais et que la tragédie en RDC cesse d'être étouffée par les médias. J’essaie donc d'être moi-même un bon média : je filme et diffuse mes vidéos, je fais des affiches, et je m'assure que mon travail touche le public efficacement.

Les manifestants congolais revendiquent un ancien Zaïre autonome mais reprochent aux dirigeants européens de ne pas intervenir suite à la réélection de Kaliba. C'est paradoxal, non ?

Comment le Congo peut-il être autonome si son président est imposé par les dirigeants occidentaux – européens, américains et dans une moindre mesure africains ? Le Congo doit d'abord se libérer du joug étranger pour obtenir une véritable autonomie.

OK. Lors de la dernière manifestation de la diaspora congolaise, à Paris ce week-end, les protestataires ont affiché leur soutien au Front National. Pourquoi les congolais de France comptent-ils voter pour Marine Le Pen ?

Monsieur Nicolas Sarkozy n'a jamais condamné haut et fort le hold-up électoral qui a eu lieu en RDC en novembre dernier. Son silence montre une certaine passivité, voire même une complicité. Messieurs François Hollande, Bayrou, De Villepin, etc. sont également restés silencieux. Pourtant ce sont des poids lourds du monde politique français. Marine Le Pen a été la seule à dénoncer le mauvais comportement des multinationales et de certains gouvernements africains. Les Congolais ont très bien accueilli sa réaction !

Et, c'est le cas de tous les congolais émigrés en France et en Belgique ?

Bien sur que non ! Est-ce que tout les partisans du libéralisme ont les mêmes opinions politiques que Nicolas Sarkozy, lui-même de l'UMP, un parti libéral ? 

En effet. Vous vous inscrivez à la fois contre la gauche et contre la droite ; de quelle famille politique vous sentez-vous donc le plus proche ?

Je choisis la famille politique qui tendra la main à un changement de régime au Congo. Si demain, Nicolas Sarkozy ou François Hollande décident de changer de discours au sujet de la RDC, je les soutiendrai. Mais étant donné qu'ils ne le font pas, je ne suis ni pour la gauche, ni pour la droite.

D'ailleurs, pourquoi traitez-vous Sarkozy d'« assassin » et réclamez sa « pendaison » ?

En 2005 Nicolas Sarkozy a dit « j'ai bien l'intention de continuer à appeler un voyou, un voyou et une racaille, une racaille » avant d'ajouter « ce n'est pas un mot qui est insultant, ce qui est insultant c'est de se comporter comme un voyou. » Étant donné que monsieur Sarkozy soutient de nombreux chefs d'état africains responsables de l’assassinat d’opposants, militants des droits de l'Homme, journalistes, etc., je trouve qu'il mérita bien d'être qualifié lui-même d'assassin. De même, Saddam Hussein a été accusé de bien pire que cela par la « démocratie américaine » et il a eu droit à la pendaison. Alors cherchez l'erreur s’il vous plait...

Ouais, je vois. Et la référence au général Kadhafi dans vos slogans, ça veut dire quoi ?

Nous sommes convaincus que les intérêts pétroliers sont l’origine de l'intervention en Lybie et la mort de Kadhafi...

Allez-vous préparer de nouveaux événements ?

La diaspora congolaise de chaque pays est déterminée à en finir avec les injustices que subit le Congo. Nous ne lâcherons rien ! Rien ! Nous irons jusqu'au bout pour la libération de notre pays.

OK. Pour finir,qu'est-ce que vous aimeriez dire aux gouvernements belges et français ?

J'aimerais leur demander si chacun de leurs membres a le courage de se regarder dans un miroir et de se dire « je suis convaincu d'avoir les mains propres. Je soutiens totalement la démocratie au Congo. Et, je suis totalement sincère lorsque je m'adresse à mes concitoyens. »

Merci beaucoup, Gomez.