Les clones du XXIème siècle

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

Les clones du XXIème siècle

L'artiste néerlandais Hans Eijkelboom a dressé un patchwork de gens qui s'habillent de la même manière.
20.10.14

Comme pour son précédent boulot 10-euros Outfit, le dernier projet de l'artiste néerlandais Hans Eijkelboom aborde une nouvelle fois le thème des fringues. Mais lorsque je lui ai demandé s'il s'intéressait à la mode, celui-ci m'a répondu sèchement : « Non. Je m'intéresse aux gens, et à leur désir de se former une identité à travers différents attributs. »

En effet, le nouveau livre d'Eijkelboom, Les Hommes du XXIe siècle, est une recherche en photos longue de 20 ans (1993-2013) sur l'identité de l'homme occidental, et sa façon d'être lui-même en arborant tel ou tel vêtement. Chaque page est composée de 12 images où chaque passant pris en photo porte les mêmes fringues et accessoires que son voisin de maquette, pris au même endroit et à la même heure. Le livre « parle » de mode, mais uniquement de celle de l'homme de la rue, et souvent, de celle de la jeunesse européenne issue des classes moyennes. En réalité, il pose surtout cette question : pourquoi tout le monde cherche à avoir le même look que son voisin ?

« Depuis le début du projet, en 1992, je procède toujours de la même façon. J'arrive dans une ville, je me mets en quête de la rue ou la place principale, et parmi la masse, j'essaie de distinguer un thème - un vêtement, un accessoire particulier. Puis je me mets à prendre en photo tous ceux qui véhiculent ce thème, jamais plus de deux heures consécutives. »

Parmi les nombreux thèmes popularisés par la mode de masse, j'ai demandé à Hans s'il y en avait un qui, selon lui, caractérisait le plus l'époque dans laquelle nous vivons. « Je dirais, les T-shirts à messages. Je trouve intéressante cette explosion du texte dans l'habillement. Il n'est plus question d'être beau ou séduisant, mais de dire, sans ambages : je cherche l'amour. Ça a quelque chose à voir avec Internet ; l'image des gens sur les réseaux sociaux est désormais plus importante que celle qu'ils se donnent dans la vie de tous les jours. »

Publicité

Quoiqu'hilarant, le projet d'Eijkelboom est également une démonstration de tendresse pour les gens en général - ceux qui passent sur les grands axes des grandes villes occidentales aux heures de pointe. « La compassion et l'amour sont la base de mon projet. J'ai essayé de penser à cette question qui revient sans cesse dans la tête des gens : "J'ai beau être un individu, à quel point suis-je simplement une extension de la culture dans laquelle je vis ?" »

Le nouveau livre de Hans Eijkelboom Les Hommes du XXIe siècle est disponible aux éditions Phaidon.

Hans exposera chez Colette du 3 au 20 novembre prochain 47 tirages issus des Hommes du XXIe siècle. Il y sera présent le 13 novembre pour une séance de dédicaces, à partir de 17 heures.

Tagged:Vice Blog