Quantcast
VICE News

Les feux de forêt détruisent le royaume de la weed californienne

Les producteurs de cannabis s’apprêtaient à débuter les récoltes annuelles.

Josh Marcus

Dans le nord de la Californie, les feux de forêt qui ont débuté dimanche ont tué treize personnes, ont détruit plus de 1 500 structures et dévoré plus de 45 000 hectares de terrain. Ils ont aussi fait de gros dégâts du côté de l'industrie du cannabis.

La Californie est le plus gros producteur de cannabis aux États-Unis, et les nombreux feux de forêt simultanés (17 selon les estimations) qui se sont déchaînés à travers le « pays du vin » situé au nord de l'État, ont aussi fait du tort à l'industrie de cette région qu'on surnomme le « Triangle émeraude ». Cette zone de plus de 2,5 millions d'hectares, qui s'étend sur trois comtés, abrite la plus haute concentration de « fermes à cannabis ». Les feux ont fait fermer les plantations et forcé les fermiers à abandonner aux flammes des millions de dollars de produit.

Selon Hezekiah Allen, de la California Growers Association, entre 3 000 et 5 000 producteurs auraient été touchés dans la région, représentant en tout presque 300 hectares et l'équivalent de « quelques centaines de millions » de dollars.

Une « catastrophe importante »

« Il y a beaucoup de producteurs ici. Dans la journée d'hier, trois membres ont perdu leurs maisons, et leurs fermes. C'est arrivé à beaucoup d'autres producteurs aussi, dans la communauté », dit-il. « Cela va être une catastrophe importante. »

Dans l'ensemble de la région, les entités liées au commerce du cannabis – les fermes et les dispensaires – ont été fermées ou évacuées.

Kevin Zimmin travaille pour la Natural Cannabis Company, un réseau de dispensaires en Californie du Nord avec un magasin à Santa Rosa, l'une des villes les plus touchées par les feux. Le magasin de Santa Rosa était fermé ce lundi. Mardi, jour de réouverture, seuls très peu de clients se sont présentés au magasin, en raison des embouteillages monstrueux frappant toute la région.

« Ça a été un vrai cauchemar. Il y avait des bouchons partout », dit-il. « Certaines personnes sont venues chercher leurs médicaments, et c'était très, très lent. »

Les feux se sont déclenchés alors que les producteurs en plein air – le type de culture le plus présent dans la région – s'apprêtaient à débuter les récoltes annuelles.

« Pour l'instant c'est l'annihilation totale », dit Benjamin Bradley de la California Cannabis Industry Association. « Des fermes entières sont parties en fumée. »

Bradley a entendu parler d'au moins 30 sites qui auraient été touchés, et de deux cas de criminels qui auraient profité du chaos pour cambrioler les fermes.

Zimmin produit du cannabis médical en plein air près de Santa Rosa, et le vend aux dispensaires de la région.

Après avoir reçu l'ordre d'évacuation à 3 h 45 du matin ce lundi, il a d'abord pensé qu'il pouvait patienter et surveiller sa plantation un peu plus longtemps.

« C'est mon gagne-pain familial », dit-il.

Boule de feu orange

Puis, sa femme lui a dit de regarder dehors. Il y avait une boule de feu orange qui s'approchait. Zimmin a donc décidé de faire son sac et de partir. Mais, selon lui, la plupart de ses confrères n'ont pas pris la même décision.

« La plupart des gens que je connais, surtout dans les zones d'évacuation obligatoire, ils ont tenu bon », dit-il. « Personne ne veut laisser sa plantation. »

Et pour ceux qui sont partis, les coupures de courant ont sûrement éteint les lampes de leurs plantations intérieures, qui sont devenues de plus en plus populaires depuis que la Californie a légalisé le cannabis médical en 1996.

« Tu es coincé sans pouvoir rien y faire », dit Zimmin.

Les feux de forêt sont particulièrement dangereux pour les producteurs californiens, dit Allen, de la Grower's Association, car leurs lieux phares de la production de cannabis ont toujours été les zones rurales isolées, le genre d'endroits qui prennent feu tous les étés en Californie.

« C'était de très bons coins pour se cacher », rappelle-t-il.

Selon Zimmin, le nombre de plantations illégales a augmenté récemment, car les producteurs tentent de profiter des derniers mois de profit sur le marché noir, alors que la Californie s'apprête à lancer les ventes légales de cannabis à usage récréatif en 2018.

« Il y a beaucoup de grandes plantations, simplement parce que les gens tentent de se faire des sous, sachant que c'est le dernier "tour de piste" », dit-il. « Ils ont tout perdu. »

Cette niche à plantations risque d'être ruinée par la chaleur.

« Hickory kush »

« La majorité des plantations près des zones touchées par les incendies seront inutilisables, » dit Bradley, de la California Cannabis Industry Association.

Celles qui survivent garderont une forte – et désagréable selon certains – odeur de fumée. Les vendeurs californiens ont donc décidé de commercialiser une récolte sous de nouveaux noms tels que « campfire pot » (weed feu de camp) ou « beef jerky » (bœuf séché).

Mais, malgré les dégâts dans le nord de la Californie, Allen ne croit pas que les feux perturberont la chaîne d'approvisionnement en cannabis de l'État entier.

« Je ne pense pas que cela va avoir un effet sur la chaîne d'approvisionnement », dit-il. « Nous avons beaucoup de réserves ici. Même si beaucoup de gens perdent leurs plantations, il y aura des kilos de produits en rab. »