Publicité
Food by VICE

Les bougies d'anniversaire sont des nids à microbes

Par pitié, évitez à tout prix de souffler dessus et de propager vos bactéries. Le monde vous en sera reconnaissant.

par Jelisa Castrodale
08 Août 2017, 3:02pm

Billede via Flickr-brugerlokate66

La prochaine fois que vous fêtez un anniversaire, que vous fermez les yeux et que vous vous penchez sur le gâteau, n'hésitez pas à souhaiter qu'un truc bien dégueulasse vous arrive. Parce que c'est statistiquement ce que vous avez le plus de chance de choper après avoir soufflé sur les bougies.

Selon une nouvelle étude qui retourne un peu l'estomac, la traditionnelle action qui consiste à aspirer de l'air puis à l'expirer en espérant éteindre plein de petits feux au-dessus de votre gâteau est loin d'être anodine. Pire, elle augmenterait considérablement la présence de microbes sur la pâtisserie. On a gâché votre anniv' ? Pas de quoi, c'est pour votre bien.

LIRE AUSSI : Le chef qui en avait marre que vous vous inventiez des allergies

L'étude, publiée dans le Journal of Food Research, a été conduite par des chercheurs de l'université de Clemson. Ces derniers ont essayé de reproduire du mieux possible les conditions d'un anniversaire d'ado en alignant 17 bougies sur un faux gâteau de polystyrène préalablement recouvert d'un glaçage à la vanille

Onze personnes se sont alors relayées pour souffler sur les bougies. Pour une expérience anniversaire complète, les participants avaient été nourris à la pizza « pour stimuler les glandes salivaires » selon Paul Dawson, auteur principal de l'étude.

Des échantillons du glaçage, après extinction des bougies, ont ensuite été analysés – dans des boîtes de Petri – et les chercheurs ont attendu 48 heures avant d'observer un spectacle apocalyptique. « Le souffle exhalé par la bouche augmente de 1 400 % la présence de bactéries à la surface du glaçage comparé à un gâteau sur lequel personne n'a éteint les bougies », déclare l'auteur.

« Le transfert de micro-organismes et donc, de bactéries, par les voix respiratoires de l'individu qui souffle sur les bougies est particulièrement important », renchérit-il.

Dans The Atlantic, Dawson se veut néanmoins rassurant : ces résultats plutôt flippants ne veulent pas dire que vous allez automatiquement tomber malade en bouffant un gâteau d'anniversaire : « De mon point de vue, ça n'a pas vraiment d'impact sur la santé des consommateurs », ajoute-t-il.

LIRE AUSSI : Quand la bataille de bouffe tourne au drame

« En réalité, même si vous soufflez 100 000 fois sur les bougies et le gâteau, le risque que vous tombiez malade est relativement peu élevé. » Dawson suggère quand même de ne pas demander à des gosses malades de souffler sur les bougies pour éviter les risques.

Autre aspect intéressant soulevé par l'étude ; la pratique des bougies d'anniversaire remonterait au temps de la Grèce antique. À l'époque, on prenait bien soin d'allumer quelques bougies dans le temple d'Artémis, la déesse de la chasse. Peut-être qu'il aurait été préférable de le faire aussi chez Hygie, déesse de l'hygiène. On n'est pas à une précaution près.

Tagged:
Munchies
Food
WTF
étude
microbes
alimentation
bactéries
bougies
gâteau d'anniversaire