Publicité
Crime

Donald Trump veut interdire aux musulmans d’entrer aux États-Unis

Le directeur de campagne de Trump a indiqué que cet « arrêt complet » s’appliquerait à « tout le monde », y compris les touristes, les migrants et les réfugiés.

par Olivia Becker
08 Décembre 2015, 9:20am

Photo par Jim Lo Scalzo/EPA

Donald Trump, actuellement candidat pour la primaire du parti républicain — qui doit désigner qui représentera le parti à l'élection présidentielle — a appelé à « un arrêt total et complet » de l'entrée des musulmans aux États-Unis.

« Sans regarder les différents résultats des études, il est clair pour tout le monde que la haine dépasse l'entendement », a déclaré Trump dans un communiqué envoyé par e-mail aux médias lundi après-midi. « D'où vient cette haine et pourquoi, c'est ce que nous devons déterminer. Jusqu'à ce que nous soyons capables de déterminer et de comprendre ce problème et les dangereuses menaces qu'il pose, notre pays ne peut pas être la victime d'atroces attaques commises par des gens qui croient uniquement dans le djihad et n'ont aucun sens de la raison ou respect pour la vie humaine. »

Trump a cité une enquête du Center for Security Policy, une organisation dirigée par Frank Gaffney, qui a été identifié par des groupes de défense des droits civiques comme un extrémiste anti-musulman.

« Je viens de publier une déclaration politique très importante à propos de l'afflux extraordinaire de haine et de danger vers notre pays. Nous devons être vigilants ! »

« Si je gagne l'élection présidentielle, nous allons faire retrouver à l'Amérique sa grandeur », ajoute la déclaration de Trump.

Son directeur de campagne, Corey Lewandowski, a déclaré à Associated Press que cette interdiction s'appliquerait à « tout le monde », y compris les touristes, les migrants et les réfugiés.

Ce n'est pas la première fois que Trump appelle à des restrictions concernant l'immigration vers les États-Unis, bien qu'il s'agisse de la « déclaration politique » la plus radicale jusqu'à présent. Après les attaques du mois dernier à Paris, Trump a demandé la création d'une base de données qui recense tous les musulmans vivant aux États-Unis et l'accroissement de la surveillance des mosquées. L'homme d'affaires a également passé une grande partie de l'été à réclamer la construction d'un mur le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, afin d'empêcher les immigrés sans papiers d'entrer sur le sol américain.

Un responsable de campagne n'a pas immédiatement répondu à la question de VICE News, demandant comment exactement cette proposition d'interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis serait mise en place.

Les réactions de la classe politique ont été rapides et généralement horrifiées.

« Tous les candidats à la présidentielle doivent faire ce qu'il faut et condamner la déclaration de Donald Trump. »

« Donald Trump n'a pas de limites. Ses propositions « politiques « ne sont pas sérieuses. »

« Donald Trump nous enlève tous nos doutes : il se présente à l'élection présidentielle en tant que démagogue fasciste. »

« Nous avons besoins de PLUS de musulmans qui nous aident à combattre l'EI. Avec le respect qu'il se doit, M. Trump, votre proposition garantirait l'opposé. »

« La déclaration de Trump appelant à interdire totalement l'entrée des musulmans aux États-Unis est une aberration. J'aimerais bien le voir le dire à Mohammad Ali. »

« Cela est répréhensible, préjudiciable et clivant. Donald Trump, vous ne comprenez pas. Cela ne nous apporte pas plus de sécurité »

Après les attaques à Paris le mois dernier, beaucoup d'autres candidats à l'élection présidentielle ont déclaré que les États-Unis devraient soit reconsidérer soit complètement stopper l'arrivée de réfugiés Syriens, sur la base de risques sécuritaires. Les gouverneurs de plus de 30 États ont également rapidement dit qu'ils ne souhaitaient pas accueillir de Syriens. Jeb Bush et Ted Cruz ont tout deux dit que les États-Unis devraient se concentrer sur les réfugiés Syriens qui sont chrétiens.

Trump est jusqu'à présent le premier et seul candidat à appeler pour l'interdiction générale des musulmans.

Suivez Olivia Becker sur Twitter : @obecker928