FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

En photos : Échapper à la vague de chaleur mortelle au Pakistan

La température a atteint jusqu'à 44 degrés Celsius pendant le ramadan, alors que des millions de musulmans du Pakistan s’abstiennent de boire ou de manger, du lever au coucher du soleil.
27.6.15
Photo par Shahzaib Akber/EPA

Plus de 1000 personnes sont mortes la semaine dernière, après une semaine de températures caniculaires — jusqu'à 44°C — dans le Sud-Ouest du Pakistan. Karachi, une ville de 20 millions d'habitants, a été touchée le plus durement, avec un bilan humain de 780 morts le 24 juin.

« La morgue est pleine à craquer, ils empilent les corps les uns par-dessus les autres, » a dit le Dr. Jamali, un responsable du Centre médical universitaire de Jinnah (JPMC), le plus grand hôpital public de Karachi, sur la chaîne Al Jazeera. « Nous faisons tout ce qui est humainement possible ici. »

Publicité

Le Dr. Jamali a expliqué que l'hôpital a pris en charge plus de 8 000 patients atteints de symptômes liés à la chaleur ces derniers jours. La vague de chaleur meurtrière a mis en lumière l'incapacité du gouvernement pakistanais à faire fonctionner les services sociaux à la suite de catastrophes naturelles. Les coupures d'électricité et du manque d'eau courante font empirer la situation. D'autres villes, comme Sukkur, Jacobabad et Larkana, ont été touchées. La plupart des victimes de la chaleur viennent des communautés les plus pauvres et travaillaient comme ouvriers en extérieur.

Les températures sont descendues mercredi dernier, et les hôpitaux ont dit accueillir moins de patients déshydratés. Le gouvernement de la province de Sindh a également déclaré ce dernier mercredi comme un jour de congé pour les écoles et les fonctionnaires, afin de permettre aux gens d'éviter la chaleur.

Le Pakistan fait régulièrement face à des températures très élevées pendant l'été, mais cette dernière vague de chaleur intervient pendant le ramadan, le mois saint des musulmans, au cours duquel les fidèles s'abstiennent de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Les responsables religieux ont été priés d'inciter ceux qui risquent d'attraper un coup de chaleur, de ne pas jeûner.

Un tigre du zoo de Karachi tente de se rafraîchir sur un bloc de glace. (Photo par Shahzaib Akber/EPA)

Un jeune garçon se rafraîchit à Peshawar. (Photo par Bilawal Arbab/EPA)

Des corps de victimes de la vague de chaleur ont été transférés dans une morgue de Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

De jeunes Pakistanais se rafraîchissent à Peshawar. (Photo par Bilawal Arbab/EPA)

Une femme souffrant des hautes températures est transportée dans un hôpital de Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

La vague de chaleur a tué près de 800 personnes. Ci-dessus, un homme est hospitalisé à cause de la chaleur. (Photo par Rehan Khan/EPA)

Un jeune garçon se rafraichit à Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

Plusieurs faons se réunissent autour d'un seau d'eau, au zoo de Karachi. (Photo par Shahzaib Akber/EPA)

Des victimes de la vague de chaleur prises en charge dans un hôpital de Karachi. (Photo par Shahzaib Akber/EPA) 

Une femme pleure alors que plusieurs personnes attendent des corps de victimes de la chaleur, à l'extérieur d'un hôpital de Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

Une femme transportée d'urgence dans un hôpital de Karachi. (Photo par Shahzaib Akber/EPA)

Une association humanitaire pakistanaise distribue de l'eau à Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

Un groupe d'hommes essaie de se rafraîchir au frais à Karachi. (Photo par Rehan Khan/EPA)

À voir : En Photos : canicule mortelle en Inde

Suivez VICE News sur Twitter : @VICENewsFR