Bear Grylls chopé en train de cuisiner une grenouille bulgare protégée

Pour avoir bouffé un amphibien dans le parc national de Rila, l'aventurier s'est attiré les foudres du ministre de l'environnement et des eaux.
25 février 2019, 3:33pm
Bear Grylls Bulgarie
Photo : Ben Simms /NBC / NBCU Photo Bank via Getty Images

Le parc national de Rila est le plus grand des trois parcs nationaux de Bulgarie. Remplis de pics montagneux et de lacs gelés, il s’étend sur 800 kilomètres carrés plutôt pittoresques. On y trouve aussi des milliers d’animaux, de plantes et d’invertébrés.

Rila a obtenu son statut de parc national en 1992, une manière d’encourager la Bulgarie à continuer ses efforts pour préserver la diversité de sa faune et de sa flore. Rila compte également une vingtaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens, et, si vous vous baladez dans le parc, c’est mieux de ne pas les mettre dans votre bouche.

C’est exactement à cause de ça que le ministre bulgare de l’environnement et des eaux a deux mots à dire à Bear Grylls. L’ancien membre des SAS (unité de forces spéciales de l’armée britannique) devenu une star du petit écran et amateur de pisse à ses heures perdues, a filmé un épisode de son show Running Wild, diffusé par Discovery Chanel, à Rila. Et, dans le plus pur style Bear Grylls, il y a attrapé, cuit et mangé des grenouilles.

« Il y a un certain nombre de règles qui n’ont pas été respectées, notamment celle qui interdit de nager dans le lac Karakashvo, d’allumer un feu ou de chasser et de tuer des animaux »

Selon la Bulgarian News Agency, un spectateur qui matait l’épisode – Grylls était accompagné du danseur américain Derek Hough – a rapporté l’incident sur la page Facebook du ministère. « Dans cette vidéo, il y a un certain nombre de règles qui n’ont pas été respectées, notamment celle qui interdit de nager dans le lac Karakashvo, d’allumer un feu ou de chasser et de tuer des animaux », écrit l’agence locale. « Après avoir été alertés, les responsables du parc Rila ont ouvert une enquête. »

Grylls et son équipe avaient la permission de filmer l’épisode en juin 2017 mais le ministère attendait visiblement d’eux qu’ils suivent le règlement du parc (le genre de document où il y a probablement écrit : « INTERDIT DE MANGER LES AMPHIBIENS »)

Dans l’épisode, Grylls et Hough attrapent des grenouilles qu’ils font cuire au-dessus d’un réchaud dans leur campement et qu’ils bouffent ensuite assis dans l’herbe. « Une fois que tu leur enlèves la tête, les entrailles et que tu les cuis, il y a de la chair autour des os et c’est croustillant », dit Grylls. « J’adore la nature. » (Hough est moins enthousiaste, décrivant le repas comme « moins pire que ce à quoi il s’attendait ».)

« Bear Grylls est le seul à pouvoir répondre de ses actes mais je ne tuerai jamais un animal juste pour avoir un bon plan. »

Le « menu grenouille » pourrait coûter cher à la production qui fait face à une possible amende allant de 570 et 5700 dollars (500 à 5000 euros) et pour les deux gus aussi qui risquent de payer la note de 280 et 2800 dollars (250 et 2500 euros.

Ce n’est pas la première fois que Grylls essuie une volée de bois vert pour son traitement des animaux durant ses différents shows. La PETA a plusieurs fois dénoncé son comportement et lancé des pétitions sur Change.org, demandant à Discovery Channel de ne plus diffuser d’images de l’aventurier en train de tuer ou de manger des animaux. Pétitions restées lettres mortes.

Le légendaire producteur télé David Attenborough a également critiqué Grylls : « Dans mes programmes, nous n’avons jamais tué d’animaux », avait-il confié au Sun. « Bear Grylls est le seul à pouvoir répondre de ses actes mais je ne tuerai jamais un animal juste pour avoir un bon plan. »

Grylls a précédemment confié qu’il ne voyait pas d’inconvénient à bouffer un autre humain (« Je ne vais même pas y réfléchir à deux fois, si je dois le faire, je le ferai »). Ça serait quand même pas mal que le ministre bulgare prenne quelques précautions avant d’aller collecter les amendes.


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES US

MUNCHIES est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Flipboard