Premières explications après la découverte d’une fillette de 4 ans dans un bagage à main sur un vol Istanbul - Paris

Ce lundi soir, une passagère d’un vol Air France a été arrêtée après la découverte d’une enfant dans son sac.

|
10 mars 2016, 4:00pm

Image via Wikimedia Commons / Adrian Pingstone

C'est le site Planet.fr qui révélait cette information ce mardi, citant un passager du vol Airbus A319 qui reliait Istanbul à Paris en début de semaine. Ce lundi soir, une passagère tient fermement entre ses pieds son bagage à main, sur lequel est posée une couverture. À mi-trajet, alors que l'avion survole l'Europe, le sac commence à bouger, ce qui attire l'attention d'un autre passager de ce vol Air France. 

À l'intérieur du sac se trouve une fillette de 4 ans qui a simplement envie d'aller aux toilettes. Le passager alerte alors le personnel navigant de la drôle de scène qui se déroule sous ses yeux. Une hôtesse découvre l'enfant, et escorte la jeune femme et l'enfant vers l'avant de l'avion pour la suite du voyage — sans faire d'annonce au reste des passagers.

Sur les coups de 21 heures 15, l'appareil atterrit sur le tarmac de Charles-de-Gaulle à Roissy. À la sortie de l'avion, les autorités françaises (prévenues par la compagnie aérienne) attendent cette femme de 35 ans et l'enfant, originaire de Haïti.

Le service de presse d'Air France avait confirmé, dès ce mardi, au site Planet.fr la présence d'un enfant à bord du vol AF 1819 voyageant sans titre de transport.

Visa et adoption

Selon une source aéroportuaire citée par l'AFP, la jeune femme interpellée ce lundi soir est une « résidente régulière en France » et avait engagé une procédure d'adoption pour la fillette, originaire de Haïti. L'adoption se serait faite à Haïti d'après le parquet de Bobigny, chargé de l'enquête et joint ce mercredi par la radio France Info.

Mais au moment de revenir en France, celle qui se déclare comme la mère adoptive de l'enfant a dû être confrontée à un problème : l'enfant n'a pas de visa. S'il est impossible d'emprunter un vol qui rallie l'Union européenne sans visa pour un ressortissant haïtien comme la fillette, il est possible de rejoindre la Turquie sans visa depuis l'île des Caraïbes — ce qui explique le choix de faire étape à Istanbul.

Lorsqu'elle arrive en escale à l'aéroport Atatürk d'Istanbul pour prendre le deuxième vol à destination de Paris, la femme pensait sans doute qu'on ne lui demanderait pas de visa pour la fillette. Mais son plan ne va pas fonctionner, elle se voit refuser l'entrée à bord de l'avion. C'est alors qu'elle aurait eu l'idée d'acheter un autre billet à destination de Paris et de cacher l'enfant dans son bagage à main, selon la source aéroportuaire citée par l'AFP.

La police turque doit établir comment la femme a pu passer les contrôles de sécurité avec la jeune fille. D'après les enquêteurs, les contrôles de sécurité n'ont rien révélé d'anormal à Istanbul. Le site Planet.fr propose une hypothèse pour expliquer ce qui a pu se passer : la femme et l'enfant n'auraient pas quitté la zone d'embarquement pour acheter un nouveau billet — et n'auraient pas été contraintes de passer les portiques de sécurité.

La garde à vue de la femme a été levée d'après le parquet de Bobigny, contacté par France Info, alors que la fillette était toujours en zone d'attente à Roissy ce mercredi.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Image via Wikimedia Commons / Adrian Pingstone

Plus de VICE
Chaînes de VICE