Alerte aux nerds : Elon Musk pourrait bientôt sortir une tequila Tesla

10 % d’agave et 90 % de seum à siroter sur la banquette arrière d’une voiture autonome.
15 octobre 2018, 11:01am
Elon Musk
Composition ; image originale Mark Brake/Getty Images

Ce qui est génial quand on est un riche entrepreneur barbotant dans une ploutocratie, c’est que montrer régulièrement son cul sur internet revient souvent à mesurer le degré de fidélité des consommateurs à sa marque. Une attitude qui en dit d’ailleurs beaucoup plus sur le consommateur susmentionné que sur le PDG.

Par exemple, je peux déjà vous dire que je n’ai aucune envie de finir coincée dans une conversation lors d’une fête en appartement avec quiconque serait « excité » par la sortie d’une tequila Tesla. Si cette hypothèse se vérifie et qu’on trouve des bouteilles de cette merde dans les placards, il serait peut-être temps de repenser l’intérêt d’expéditions habitées vers Mars non ?

La « Teslaquilla » [sic] a été mentionnée pour la première fois dans un tweet publié sur le compte d’Elon Musk, le 2 avril 2018. On pouvait y lire : « Elon a été retrouvé inconscient contre un Tesla Model 3, entouré de bouteilles de Teslaquilla, les traces de larmes séchées encore visibles sur ses joues. » avant de faire référence aux accusations de la Securities Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain qui l’accuse de faire un peu n’imp sur le réseau social. Poisson d’avril en retard ou tentative pathétique d’autodérision ? Le mystère reste entier..

Définitivement convaincu par le nom (ou disposant de plus de temps libre que ces dernières années), Musk tweetait vendredi 12 octobre : « Teslaquila, coming soon » en répondant à un article de CNBC qui avançait que Tesla avait déjà déposé le nom de la marque.

Il a ensuite publié ce que les riches innovateurs appellent communément entre eux une « photo » de ce que pourrait être la future étiquette.

L’alcool n’est pas le pire moyen de se diversifier pour une entreprise qui a bâti sa réputation sur une promesse de voitures autonomes (rapport au fait qu'on ne sera peut-être plus obligé de choisir entre boire et conduire) mais le projet crie quand même « Crise de la quarantaine » très fort – que ce soit celle d’Elon Musk ou de n’importe qui se portant acquéreur d’une de ces bouteilles sur eBay dans les années qui viennent.


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES US

MUNCHIES est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Flipboard