Publicité
Food by VICE

Les prisons néo-zélandaises sont blindées de machines à granité

Et ça ne plaît pas du tout à l'opposition parlementaire qui évoque « un gaspillage monumental de l'argent du contribuable ».

par Bettina Makalintal
02 Mai 2019, 9:14am

Photo : krblokhin/iStock via Getty Images

En 2018, le gouvernement américain a claqué une partie de son budget en queue de homard et en morceaux de bœuf de qualité supérieure pour nourrir son armée. Un all-in culinaire fait dans l'urgence – quand les agences fédérales se démènent pour utiliser ce qui leur reste de thunes avant la fin de l'exercice fiscal en espérant que le Congrès ne coupe pas dans leur futur budget.

Les États-Unis ne sont pas les seuls à avoir constaté un étrange flux de dépenses publiques. En Nouvelle-Zélande, le ministère des services correctionnels aurait versé l'année dernière plus d’un million de dollars australiens (environ 628 000 euros), sur des machines à granité.

Après des températures record à l'été 2018, le département en a installé 193 dans les prisons du pays selon le Sydney Morning Herald. Avant d’imaginer des détenus en train de siroter des Slurpee les doigts de pied en éventail, sachez que les machines étaient réservées aux membres du personnel qui, en plus de travailler de longues heures sous le cagnard, portent des gilets de protection de 6 kg.

Cela n'a pas empêché Simon Bridges, chef du National Party (conservateur) et de l’opposition parlementaire, de qualifier cet investissement d’« irresponsable » et de « gaspillage extraordinaire de l’argent des contribuables », rapporte le Guardian. Une preuve supplémentaire selon lui que le gouvernement n'a pas besoin d'augmenter les impôts car il « ne sait clairement pas comment dépenser ce qu'il prélève déjà ».

Réponse du ministère des services correctionnels : « L'idée des machines à granité offertes comme une confiserie ou une friandise de luxe est complètement fausse ». Willie Cochrane, membre de la Public Service Association précise dans un communiqué : « Il s'agit d'un mélange de glace pilée et d'électrolyte en poudre ». Et si les prisons ont besoin d’autant de machines, c’est que les gardes ne peuvent généralement pas trop s’éloigner de leur poste.

Kelvin Davis, le ministre des services correctionnels a également confirmé à Radio New Zealand qu'il était nécessaire de garder le personnel pénitentiaire « au frais, en sécurité et en bonne santé » pour qu'ils puissent faire leur travail correctement.

Contrairement aux dépenses précédentes du gouvernement – « des centaines de milliers de dollars sur un seul écran de télévision, un guichet de réception et un lisseur à cheveux » – Davis a aussi souligné que les machines à granité permettront in fine de faire baisser la tension entre gardes et détenus.

Un argument qui serait justifié par des bases scientifiques. En 2012, le Journal of Military and Veterans 'Health a publié un article suggérant que l'armée utilise de la glace pilée pour prévenir les coups de chaud. Selon le New Zealand Herald, même s'ils vivent dans le même environnement stressant et subissent la même météo, les prisonniers ne sont pas autorisés à utiliser les machines.


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES US

MUNCHIES est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Flipboard

Tagged:
Munchies
Food
Sucré
Nouvelle Zélande
boisson
granite
slushies
Slurpee