politique

Justin Trudeau gardera les mains jointes et portera des kurtas jusqu’à ce que tous les Indo-Canadiens votent pour lui

Le premier ministre veut vraiment beaucoup que les Indiens l’aiment.
23.2.18

Au point où on en est, il est impossible que vous n’ayez pas appris que les Trudeau sont en Inde. Leur garde-robe est sans équivoque.

Bien que le voyage soit en théorie diplomatique, des gens ont fait remarquer que le premier ministre met longtemps avant de rencontrer un premier politicien d’importance. À la place, il pose dans des vêtements traditionnels avec Sophie et les enfants – mains jointes, toujours.

Publicité

C’est ce qu’ils ont fait à l’ashram de Sabarmati, où a vécu Gandhi, et au moins trois fois alors qu’ils se préparaient à prendre l’avion. Un autre jour, le premier ministre a même porté les vêtements et la couronne de fleurs traditionnels pour un mariage. Plus tard vêtu d’un sherwani or brodé, on a aussi vu Trudeau rencontrer une cohorte de vedettes de Bollywood, dont les acteurs immensément populaires Shah Rukh Khan et Aamir Khan — les deux portaient un complet noir.

Bien que l’énergie que déploie le premier ministre pour rendre hommage à la culture indienne soit admirable, des gens semblent trouver qu’il en fait beaucoup.

En entrevue à CNN, Vivek Dehejia, un membre de l’IDFC Institure, un groupe de réflexion basé à Mumbai, a dit que « tout ce qu’on voit, ce sont des photos à la Lonely Planet de sa famille au Taj Mahal et dans le Gujurat, mais il n’est jamais à aucun événement officiel ».

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Ce n’est pas la première fois qu’une incursion de Trudeau dans la culture indienne fait tiquer. Le « Diwali Mubarak ! » qu’il a souhaité en octobre dernier a aussi soulevé une petite polémique. Les fruits de ce nouveau voyage restent à voir, mais il n’arrivera pas à la cheville de Laureen Harper avec sa danse bhangra.

Suivez Manisha et Sasha sur Twitter.