Life

Des gens nous racontent comment ils ont des orgasmes sans le moindre contact

Oui, l’orgasme par la pensée est une réalité. Et voici comment ça marche.
KE
SG
SS
traduit par Stephen Sanchez
4.8.21
orgasme sans contact
(G) capture d’écran d’un tutoriel de Barbara Carrellas sur l’orgasme par la respiration et l’énergie. (D) capture d’écran d’une vidéo TikTok de Maya Ansar, qui dit qu’elle peut atteindre l’orgasme avec la pensée.  Montage : VICE / Images publiées avec l'aimable autorisation de Barbara Carrellas et Maya Ansar

Il y a des gens qui arrivent à avoir un orgasme uniquement grâce à la stimulation des tétons. Et il y a des gens, dont Lady Gaga, qui disent qu’ils peuvent avoir un plaisir maximal sans le moindre contact physique.

Il y a aussi Maya Ansar, une influenceuse installée à Londres et une sacrée veinarde qui serait capable d’atteindre l’orgasme uniquement grâce à la pensée, une expérience qu'elle a récemment partagée à travers une vidéo TikTok.

Ansar a découvert qu’elle pouvait avoir un orgasme uniquement avec la pensée il y a environ trois ans. Elle a commencé à avoir régulièrement des orgasmes dans ses rêves et, très rapidement, elle s’est rendu compte qu’elle pouvait le faire en étant pleinement réveillée. Quand bon lui semblait.

Ansar raconte qu’aujourd’hui, prendre son pied est devenu très simple. Il lui suffit d’y penser. « Je n’ai pas besoin de fantasmer ou de penser à des trucs fous. Il me suffit de me dire “jouis” et ça se produit, dit-elle. Le truc c’est d’être totalement au diapason avec ton esprit et ton corps, et de réaliser qu’un orgasme c’est avant tout un état mental. »

« Je n’ai pas besoin de fantasmer, il me suffit de me dire “jouis” et ça se produit. »

En 1992, des chercheurs ont découvert que les femmes qui arrivaient à jouir rien qu’avec leur imagination avaient également des réponses physiologiques, une augmentation de la pression systolique du sang, du rythme cardiaque et du diamètre des pupilles, similaires à celles d’un orgasme suite à des stimulations physiques. « Partant de là, nous déclarons évident que la stimulation génitale physique n’est pas nécessaire pour produire un état qui peut être qualifié d’orgasme », concluaient-ils à l’époque.

C’est le cas d'Ansar, aujourd’hui. « Quand j’ai un orgasme avec la pensée, c’est exactement pareil que lors d’un orgasme avec pénétration. Je le ressens au fond de moi et tout mon corps est parcouru par des vagues d’énergie », explique-t-elle, ajoutant que les sensations sont un peu différentes d’un orgasme clitoridien.

Publicité

Dans tous les cas, cela a beaucoup amélioré sa vie sexuelle. « C’est un don incroyable, et je me considère vraiment bénie. J’aimerais que les orgasmes avec la pensée deviennent quelque chose de normalisé », poursuit-elle.

En attendant, d’autres personnes, plus déterminées à jouir sans les mains, le font en recourant à une aide extérieure.

Un Allemand, âgé d’une bonne trentaine d’années, qui a demandé à rester anonyme du fait de la nature sexuelle du sujet, nous a raconté son expérience avec des enregistrements audio d’hypnose érotique.

« En gros, c’est une piste audio d’hypnose qui fait des allusions et des insinuations vers de plus en plus de plaisir, et cela peut culminer dans un orgasme », dit-il. Et d’ajouter qu’il avait vécu des orgasmes secs et des orgasmes avec éjaculation grâce à ces audios. D’après lui, un orgasme sec est ressenti comme « plus léger et centré sur les parties génitales ».

Notre Allemand dit néanmoins rencontrer un problème avec ces hypnoses érotiques : il lui arrive souvent de s’endormir avant les suggestions vraiment érotiques. « Ce n’est que lorsque je suis bien réveillé et dans le bon état d’esprit que je parviens à avoir un orgasme avec l’hypnose », dit-il.

Un hypnotiseur érotique amateur installé au Texas, qui a souhaité rester anonyme pour des raisons de confidentialité, nous dit qu’il pratique l’hypnose érotique sur d’autres personnes depuis près de cinq ans. Ses sessions d’hypnose se déroulent généralement sous forme de textes, sur des plateformes comme Reddit ou Discord. Une session classique comprend généralement le contrôle des mouvements du corps, des sensations imaginaires et les orgasmes des personnes hypnotisées lorsqu’elles sont dans un état de trance. Si cet hypnotiseur arrive presque à chaque fois à amener les personnes hypnotisées jusqu’à l’orgasme, il n’a jamais été capable de tomber assez profondément en transe pour éprouver lui-même un orgasme. « J’ai ressenti des sensations physiques, mais jamais pleinement un orgasme sans les mains », dit-il.

Publicité

Et puis, il y a ceux qui disent pouvoir atteindre l’orgasme rien que par une respiration intense.

Christina Jensen, kinésithérapeute dans le Tennessee, nous explique que, dans un premier temps, elle a appris à atteindre l’orgasme sans stimulation tactile, en travaillant sa respiration et son périnée dans ce sens.

« Pour moi, ces orgasmes sont méditatifs. Il faut vraiment que mon esprit soit tranquille, concentré sur ma respiration et sur mon moi intérieur pour que je puisse y arriver », dit-elle, ajoutant que, dans son temps libre, elle pratique le yoga, des exercices de respiration et du périnée, ainsi que la méditation.

« Les sensations sont différentes d’un “orgasme normal”. Il faut beaucoup plus de temps pour y arriver, et le processus est plus progressif, explique-t-elle. Mais lorsque j’atteins un état orgasmique, je peux y rester aussi longtemps que j’arrive à rester concentrée là-dessus. »

« Lorsque j’atteins un état orgasmique, je peux y rester aussi longtemps que j’arrive à rester concentrée là-dessus. »

De nombreuses personnes apprennent à avoir des orgasmes similaires grâce à la respiration à travers le tantrisme, une philosophie ancestrale qui vient de l’Hindouisme et du Bouddhisme. Le tantrisme propose une série de pratiques censées stimuler et canaliser l’énergie sexuelle, ce qui a souvent pour effet d’améliorer les orgasmes. Dans la culture occidentale moderne, le tantrisme est surtout connu comme une approche alternative de la sexualité. Certains l’appellent même « le yoga du sexe ».

Barbara Carrellas, éducatrice sexuelle, a écrit plusieurs livres sur l’adaptation du tantrisme aux modes de vie contemporains. Elle pense que nous avons souvent une « vision étriquée » des grands enseignements du tantrisme, tout en reconnaissant son importance dans la redéfinition des idées contemporaines sur le sexe. Dans les années 1980, pendant l’épidémie de sida, elle a appris à avoir des orgasmes par la respiration et l’énergie. « On cherchait comment expérimenter des orgasmes puissants et les partager avec d’autres sans se transmettre ce virus mortel », raconte-t-elle.

Publicité

Aujourd’hui, Carrellas enseigne le tantrisme à des élèves curieux de ces pratiques et leur présente de nouvelles dimensions du sexe. « Les pratiques tantriques peuvent être utilisées pour approfondir l’expérience de l’orgasme, conduisant à ce que certains appellent “un orgasme de tout le corps”, dit-elle. Je crois que si chacun apprenait à avoir de tels orgasmes, le monde se porterait mieux, ce serait un endroit plus heureux, et notre vision de ce que peut être le sexe serait cent fois plus riche. »

Face à toutes les critiques élogieuses sur les merveilles du sexe tantrique, Carrellas préfère mettre en garde contre les attentes préconçues sur le plaisir sexuel des orgasmes obtenus par la respiration et l’énergie.

« Les orgasmes obtenus par la respiration sont des orgasmes qui impliquent l’ensemble du corps, des expériences folles qui font chavirer tout le corps et bien plus encore. En général, ce n’est pas une sensation particulièrement sexuelle, ou relevant d’une excitation génitale, précise-t-elle. On ressent un profond relâchement et un sentiment de liberté. »

Comme l’érotisme audio, les orgasmes obtenus par la respiration sont connus pour leur caractère inclusif. Par exemple, les personnes souffrant de handicaps physiques (comme les lésions de moelle épinière) qui les empêchent d’avoir des orgasmes classiques les apprécient particulièrement.

Publicité

D’après Carrellas, les orgasmes obtenus par la respiration et l’énergie sont aussi très appréciés dans la communauté trans, car ils peuvent permettre d’éviter la dysphorie de genre. « J’aime appeler ça “des orgasmes non genrés” », dit-elle.

Mais ces bouffées de plaisir demandent une très grande concentration. Carrellas commence généralement par s’allonger sur le dos, les genoux relevés et les pieds à plat sur le sol. Une méthode consiste à sentir ou imaginer l’énergie sexuelle qui se déplace dans le corps. En utilisant son esprit, elle « tire l’énergie » dans ses chakras, ou points d’énergie, qui se situent le long de son corps, du périnée au sommet du crâne. 

Une autre pratique implique l’utilisation consciente de la respiration. Il faut alors respirer plus pleinement et plus profondément, dès le début de l’expérience sexuelle, et jusqu’à l’orgasme. Cela est censé favoriser le fait d’atteindre un orgasme plus long et plus profond. Au-delà du domaine érotique, la respiration a été utilisée comme méthode thérapeutique pour soulager la détresse mentale, physique et émotionnelle.

Mais le conseil le plus important, c’est peut-être de se débarrasser de toute expectative trop grande liée à un orgasme sans contact, uniquement induit par la respiration.

« C’est vraiment mieux de partir d’une intention de curiosité. Par exemple, « je vais respirer dans l’intention d’apporter de l’énergie à tout mon corps pendant vingt minutes, et je terminerai par un clench and hold. Ensuite, je me relâcherai et je verrai ce qui se passe », explique Carrellas.

Le « clench and hold » est une technique enseignée par Carrellas. Cela consiste à prendre plein de respirations profondes, puis à tendre tous les muscles de son corps, en particulier ceux de l’abdomen, des fesses et du périnée, pendant environ quinze secondes avant de relâcher. « D’abord et avant tout, il est essentiel d’avoir l’esprit ouvert, sans se soucier du résultat », conclut-elle.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.