illustration oeillet vert
Société

Comment célébrer la Pride si vous n’avez pas fait votre coming out

Cette année, nous allons tous devoir célébrer la Pride en silence à cause du coronavirus, mais certains plus que d'autres.
22 juin 2020, 7:09am

Lorsque j'ai assisté à ma première Pride à Boston en 1991, j'avais 15 ans et j'ai menti à mes parents sur ma destination, car je savais qu'ils n'approuveraient pas. L'année suivante, j’avais fait mon coming out, mais il a fallu encore plusieurs années avant que je puisse prononcer les mots « gay » ou « lesbienne » sans qu'ils ne bronchent visiblement. Peut-être que vous, jeune lesbienne, gay, bi, queer ou trans, vivez actuellement avec vos proches, dans un contexte de restriction des déplacements. Peut-être savez-vous qu'il n'est tout simplement pas prudent pour vous de célébrer ouvertement la Pride à la maison cette année (ou... n'importe quelle année).

La Pride est l'occasion pour beaucoup d'entre nous, les queers, de partager nos expériences et de nous montrer tels que nous sommes. C'est incroyablement apaisant pour l'âme de sentir qu'on peut être pleinement soi-même, même pour une journée. Cette année, nous allons tous devoir célébrer la Pride en silence à cause du coronavirus, mais certains plus que d'autres. L'année prochaine, j'espère sincèrement que nous reviendrons à la version fière et bruyante. En attendant, voici ce que vous pouvez faire pour vous consoler.

1. Redonnez vie à un ancien symbole

Lorsque j'ai fait mon coming out, la lettre grecque Lambda (λ) était un symbole de l'homosexualité. En voie de disparition, certes, mais toujours reconnu. Lambda Rising était aussi l'une des premières librairies gay à voir le jour aux États-Unis, et les prix littéraires Lambda sont toujours une marque d'excellence dans la littérature LGBT2Q. Brodez-le sur la manche de votre sweat, sur votre sac à dos, tout ce que vous avez.

2. Mettez des queers dans vos oreilles

Il y a d'extraordinaires musiciens de blues queer et trans. Ma Rainey, Bessie Smith, Willie « Little Ax » Broadnax, Jackie Shane. Faites une playlist de ces icônes du genre et laissez leurs sonorités imprégner vos oreilles.

3. Donnez beaucoup de « high five »

Tout le monde s'accorde à dire que Glenn Burke, joueur de baseball gay des Los Angeles Dodgers, a inventé le high five en félicitant ainsi son coéquipier après un home run en 1977. Alors, n'hésitez pas à faire des high five à vos colocataires ce mois-ci, et à chaque fois, dites-vous que vous faites quelque chose de gay.

4. Rejoignez un groupe de soutien en ligne

Maintenant que nous sommes tous sur Zoom et Discord (quand nous ne sommes pas sur TikTok), un certain nombre de groupes de soutien pour les jeunes LGBT2Q ont été créés en ligne. Si vous avez la possibilité de participer à une de ces réunions sans être entendu par vos proches, vous pourrez peut-être voir de beaux visages gays.

5. Fabriquez des œillets verts

En 1982, l’œillet vert est devenu un signe de reconnaissance pour les gays de Londres, après que le dramaturge Oscar Wilde en a intégré un dans l’une de ses pièces et qu’il a demandé à tous ses amis d’en porter un le soir de la première. Alors, sortez le colorant alimentaire et si quelqu'un vous demande quelque chose, dites que vous faites une expérience de biologie cellulaire en ligne.

6. Ajoutez-lui des rayures

Si un arc-en-ciel entier est trop évident, revenez au code couleur de base, comme expliqué par le concepteur du drapeau, Gil Baker : le rose pour le sexe, le rouge pour la vie, l'orange pour la santé, le jaune pour le soleil, le vert pour la sérénité, le turquoise pour l'art, l'indigo pour l'harmonie et le violet pour l'esprit.

7. Apprenez à parler le polari

Il y a un langage queer !? Oui. Le polari est une langue hybride développée au Royaume-Uni et utilisée à Londres et dans d'autres villes européennes par les anglophones. Il combine l'argot, les formes archaïques de mots courants, le langage rimé, le latin et tout plein d’autres choses dans un gloubi-boulga que vous pourrez utiliser pour complimenter vos crush en toute sécurité. Voici un dictionnaire et une application pour vous aider à l’apprendre.

8.

Photo of Cate Blanchett with a 100-yard stare, superimposed with the text

Photo : Eugene Gologursky/Stringer

9. Portez un foulard

En plus de perpétuer une fière tradition de dandy, le code du foulard (ou du mouchoir) gay contient des significations sexuelles cachées et permet de faire connaître aux autres vos désirs et fétichismes. Portez-le à gauche si vous êtes actif/dominant, à droite si vous êtes en-passif/soumis. Vous aimez changer ? Portez-le autour du cou !

10. Découvrez une autre identité sexuelle

Êtes-vous à jour sur l'asexualité ? Essayez-vous de mieux comprendre les trans ? Savez-vous ce que « queer » signifie ? Les nombreuses facettes du féminisme vous intéressent ? Vous n'êtes pas sûr de vous en ce qui concerne l'intersexualité ? Si vous avez un peu de temps à tuer, plongez-vous dans la compréhension d'une identité que vous ne partagez pas.

11. Inspirez-vous de votre héritage queer

Vous pouvez lire des ouvrages sur l'homosexualité dans l'Afrique précoloniale, sur la façon dont la conquête britannique a conduit à la pénalisation des homosexuels en Inde, sur l'histoire des peuples indigènes bi-spirituels et bien d'autres choses encore, du Kama Sutra à la poésie juive du XIIIe siècle. Et tant pis si l’on vous dit que votre identité n’est qu’une phase, une mode ou une tendance, vous savez au fond de vous que ce n'est pas vrai, même si vous ne pouvez pas vous défendre.

12. Enfin, et surtout : partagez

Allez sur Instagram, TikTok, Twitter ou même Facebook – partout où vous vous sentez en sécurité – et utilisez le hashtag #celebratepridequietly pour montrer votre travail et voir celui des autres.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.