Du cannabis cultivé près de vignes peut-il contaminer le goût du vin?

En Oregon, dans la vallée de Willamette, un vigneron et un cultivateur de cannabis se disputent depuis des mois sur le sujet.
28.11.17

Moe Momtazi produit des vins biodynamiques en Oregon, dans la réputée vallée de Willamette. Il cultive des raisins depuis près de 20 ans, après avoir fui l’Iran en 1982, sur le dos de sa moto avec sa femme enceinte. Il vit à McMinnville, où il mène une existence paisible. Mais, depuis quelques mois, il dit recevoir régulièrement par téléphone des menaces, parfois même de mort. Il affirme également que quelqu’un a coupé la queue d’une de ses vaches.

Publicité

C’est qu’en avril de cette année, M. Momtazi a poursuivi en justice son voisin, Richard Wagner. Ce dernier a l’an passé acheté un terrain adjacent à son vignoble pour y cultiver du cannabis et y installer un centre de transformation. M. Momtazi veut que son voisin cesse ses opérations, car il a peur que les plants de cannabis contaminent ses raisins en leur donnant un goût désagréable. Il craint aussi que la culture de M. Wagner affecte la qualité de l’eau de son étang.

À lire aussi: Une rivière de vin bouillant coule le long de la vallée de Napa

Aucune étude n’a été menée jusqu’à maintenant pour savoir si la culture du cannabis pouvait en effet avoir une incidence sur le goût de raisins cultivés à proximité. On sait par contre que certaines espèces de plantes, comme l’eucalyptus, peuvent altérer le goût de vins issus de vignes cultivées près d’elles. Par exemple, les molécules aromatiques de l’eucalyptus sont hautement volatiles, se collent à la peau des raisins et se répandent dans le jus lors de la macération.

On sait que le cannabis a aussi des molécules aromatiques assez volatiles. Des résidents de l’État de Washington se sont plaints qu’une plantation près de chez eux sentait si fort qu’ils ne pouvaient même pas tenir de barbecues l’été. L’odeur, disent-ils, était trop désagréable. Au Colorado, un éleveur de chevaux a poursuivi une ferme de cannabis voisine pour odeurs nuisibles.

J’ai demandé à Jay Martiniuk du Centre de la recherche sur le vin à l’Université de Colombie-Britannique s’il était possible que les molécules odorantes de weed cultivé à proximité de vignes contaminent les raisins. « À vrai dire, je ne pense pas que ce genre d’étude ait déjà été faite », me dit-il au téléphone. « Je sais par contre de manière anecdotique que dans la vallée du Rhône, certains vins auront un léger goût de lavande, qui leur serait conféré par les champs de lavande de la région. »

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Si on ne sait pas si les inquiétudes de Moe Momtazi sont fondées, le juge responsable du dossier lui n’en était pas convaincu et a rejeté la plainte. Mais, si ses craintes s’avéraient exactes, avec la montée en popularité des accords vins et weed, et même de vins infusés au cannabis, le vigneron pourrait y voir une occasion de vendre ses vins à une toute nouvelle clientèle.

Billy Eff est sur internet ici et .