Publicité
Tonic

Des sapiosexuels nous parlent de ce qui les excite

Des signes de vie intelligente auraient été découverts parmi les jeunes célibataires.

par Mandy Stadtmiller
22 Novembre 2017, 6:00am

Photo : H. Armstrong Roberts/ClassicStock/Getty

Cet article a été initialement publié sur Tonic.

Il se peut que vous soyez sapiosexuel – c’est-à-dire attiré par l’intelligence plus que par le physique – sans même le savoir. Ce terme a gagné en importance en 2014 lorsque le site de rencontres OKCupid l’a inclus dans son choix d’orientations sexuelles. Depuis, il s’est discrètement étendu aux autres coins du monde des rencontres en ligne : en octobre dernier est née Sapio (« L’appli de rencontres intelligente »), une application dédiée aux intellectuels. Les jeunes sapiosexuels sont plus nombreux que jamais. Mais à quel point est-il difficile de trouver le véritable amour dans un monde qui qualifie fréquemment cette orientation de pur snobisme ? Nous avons demandé à quelques-uns d’entre eux de nous donner une leçon.

Katie, 32 ans, New York, NY, responsable de la stratégie pour un investisseur en start-up

Quand as-tu su que tu en pinçais pour les hommes plus intelligents que séduisants ?
À la fac, quand j’ai compris que j’étais attirée par les mecs capables de livrer un raisonnement logique et acerbe en classe. J’ai essayé de sortir avec des mecs qui n’étaient pas très brillants mais ridiculement beaux, mais je m’en lassais au bout d’une semaine.

Certains avancent que les sapiosexuels ne sont que des snobs. Qu’en penses-tu ?
C’est vrai. Je suis complètement snob.

Tanoya, 23 ans, Salt Lake City, Utah, directrice d’étude sur l’hémocompatibilité

1511277092748-1510632412917-1481907752865-IMG_0004

Qu’est-ce qui t’excite intellectuellement ?
Je suis une femme noire de 23 ans, adoptée et bisexuelle, titulaire d’une licence de microbiologie, et enfin, athée au sein d’une société extrêmement religieuse. D’expérience, je sais qu’être tout ça à la fois rend plus difficile de rencontrer quelqu’un. La sapiosexualité a été pour moi un moyen de développer des relations, qu’elles soient amoureuses ou non.

Quand as-tu compris que tu étais sapiosexuelle ?
J’avais 18 ans et j’attendais que mon cours de philosophie des sciences commence. C’est là que j’ai rencontré ce mec vraiment maigrichon. Je lui ai expliqué que je voulais travailler dans un laboratoire, ce que lui faisait déjà. Il m’a parlé d’un insecte découvert en Amazonie, et m’a expliqué que son boulot consistait à répertorier les différents types d’insectes. Il n’était pas attirant physiquement, et pourtant, il a commencé à me plaire. C’est là que je me suis rendu compte que j’étais surtout intéressée par nos discussions scientifiques.

Amir, 29 ans, Orange County, Californie, médecin

1511277112219-1510632467437-1481907867898-IMG_0005

Pourquoi t’identifies-tu en tant que sapiosexuel ?
J’ai toujours été fasciné par la science et le savoir. Je suis diplômé en médecine et je prépare actuellement mon MBA. J’aime sortir avec des personnes qui ont le même état d’esprit que moi et qui peuvent tenir une conversation.

Sur Internet, il y a beaucoup de négativité à l’égard de cette orientation – les gens y voient seulement de la prétention.
Si vous avez quelque chose contre les gens qui ont fait des études et qui sont intelligents, ça en dit plus long sur vous que sur les gens intelligents qui sont attirés par des gens intelligents.

Les apparences sont-elles tout de même importantes pour toi ?
Les apparences sont un bon point de départ, mais au bout de cinq minutes de conversation, elles peuvent rapidement s’estomper. Dans ces cas-là, je me dis, Okay, c’était sympa de te rencontrer, mais restons-en là.

Megan, 29 ans, Grand Rapids, Michigan, sexologue

1511277134051-1510632755920-1481909701153-IMG_0007

Quand as-tu su que tu étais attirée par l’intelligence ?
J’ai vraiment pris conscience de ma sapiosexualité lorsque j’ai décidé de quitter mon copain hyper canon. Ça a été difficile, mais je ressentais vraiment un manque d’attirance envers lui sur le plan intellectuel. Le sexe entre nous était extraordinaire, mais nous n’avions rien de substantiel à nous dire.

Qu’est-ce qui est le plus excitant dans le fait de sortir avec quelqu’un d’intelligent ?
J'aime l'idée que mon partenaire me caresse le cerveau. Qu’il me fasse réfléchir ou qu’il me fasse part de ses connaissances impressionnantes – ce sentiment me fait de l’effet dans tout le corps. J'aime les blagues pleines d’esprit et les jeux de mots, ainsi que les observations sur l’état de chaque situation.

Stephen, 29 ans, Dearborn, Michigan, chercheur et étudiant diplômé

1511277150431-1510632865950-1481910377802-IMG_0008

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans le fait de s’identifier en tant que sapiosexuel ?
Le plus difficile a été de se familiariser avec ce terme, par opposition au processus de découverte de l'importance de l'intelligence pour déterminer ce que je trouve attirant.

Que cherches-tu en particulier chez une partenaire ?
Une femme capable de débattre contre moi, je trouve ça incroyablement sexy.

Steve, 28 ans, New York, NY, consultant pour des sites de rencontres

1511277166065-1510632995619-1481912700351-IMG_0011

Quand as-tu entendu le terme sapiosexuel pour la première fois ?
Je l'ai d'abord rencontré sur le profil d'une utilisatrice d'OkCupid en août 2012. Son profil m'avait tellement scotché que j’ai voulu savoir si ce terme de « sapiosexuel » était la raison pour laquelle je l'avais trouvée si convaincante. J'ai rapidement découvert que beaucoup de mes meilleurs matchs sur OkCupid s’identifiaient également comme des sapiosexuels, et que je pouvais de fait trouver de manière fiable des personnes compatibles avec moi simplement en cherchant ce mot-clé.

Quelle qualité en particulier recherches-tu chez quelqu’un ?
Je cherche des personnes qui possèdent une curiosité et une générativité sans limite. Des personnes qui, si vous les mettez dans une pièce vide, en créeront un jeu.

Mariana, 28 ans, Brooklyn, NY, étudiante en psychologie

1511277192635-1510633024316-1481913114782-IMG_0012

Es-tu sapiosexuelle depuis longtemps ?
Depuis quelques mois. Tout a commencé quand des femmes de ma famille m'ont dit que je devrais revoir mes critères à la baisse ; selon elles, il était impossible de trouver un homme à la fois séduisant et intelligent. Elles m’ont dit que ça n'existait pas. C'est là que j’ai compris à quel point l'intelligence et la connaissance étaient importantes pour moi et que, par définition, j'étais sapiosexuelle.

En quoi ce choix joue-t-il pour toi au quotidien ?
Ça joue terriblement ! Il n'est pas difficile de rencontrer des mecs en soi, mais l’effet de nouveauté se dissipe vite, d'autant plus quand vous comprenez que le type avec qui vous sortez n'a aucune idée de ce dont vous parlez la moitié du temps, ou qu'il n’a pas la moindre envie de lire ou d’apprendre quelque chose de nouveau en dehors de sa zone de confort.

Dans ce cas, à quel point fais-tu attention aux apparences ?
Ça a aussi de l’importance ! Nous sommes des humains après tout – l’attraction et le désir sexuel fonctionnent de la même manière pour nous tous. Mais un mec qui excite mon cerveau est bien plus attirant et désirable qu’un mec qui n’excite que mes parties génitales.

Mark, 29 ans, Asheville, Caroline du Nord, R & D, ventes, service client

1511277227315-1510633084621-1481913749313-IMG_0013

Quand as-tu appris l’existence de la sapiosexualité ?
Pas avant de rencontrer ce terme sur OKCupid. Ma première réaction a été de me dire : « C'est tellement prétentieux ! » Mais ensuite, je me suis rendu compte que, si les gens se souciaient plus de mon cerveau et moins de mon visage, j'aurais probablement plus de rencards.

Pourquoi penses-tu que cette préférence suscite autant de réactions négatives ?
Je pense que c’est dû à un pétage de plombs face à la dissolution des binaires sexuels traditionnels. En outre, je pense que le fait d’assumer votre sapiosexualité est une manière de signifier que vous êtes ouvert à des personnes qui ne se considèrent pas comme étant attirantes dans le sens classique du terme.

Dis-tu aux gens que tu es sapiosexuel ?
Non, mais je peux comprendre pourquoi certains le font. Si le fait qu’une personne s'identifie comme étant sapiosexuelle est un tue-l’amour à vos yeux, alors vous êtes probablement aussi insupportable qu’elle l’est pour vous.

Zack Baazov, 32 ans, New York, NY, massothérapeute

1511277248642-1510633287634-1481931651888-1481912116649-IMG_0010

À quand remonte la première fois que l’intelligence a affecté ta décision de sortir avec quelqu’un ?
Je devais avoir 19 ou 20 ans. Je sortais avec une jolie blonde et j'étais aveuglé par sa beauté. Je me souviens encore de la douche froide lorsque nous avons parlé des prochaines élections, Bush contre Kerry. Elle m'a dit qu'elle allait voter Kerry, ce qui me convenait, mais la seule raison pour laquelle elle votait pour lui était qu'elle avait entendu dire que la famille Bush mangeait des enfants. Au début, je pensais qu’elle plaisantait – mais non, elle croyait vraiment à cette absurdité. Depuis, je ne peux pas me résoudre à passer une nuit avec une femme qui manque d'intelligence, et ce, peu importe son attrait physique.

Comment décrirais-tu le type d’intelligence que tu recherches ?
Je ne suis en aucun cas considéré comme une personne éduquée, mais j’ai confiance en ma propre intelligence. L'intelligence et l'éducation sont deux choses bien distinctes. J'ai rencontré des clochards et des fainéants très intelligents, de même que des imbéciles très éduqués, dont certains étaient même diplômés des universités de l'Ivy League.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
Features
#INTELLIGENCE
orientation sexuelle
rencontres en ligne
sapiosexualité