Berghain

Comment j'ai réussi à entrer dans la fameuse sex party du Berghain

Svetlana est une meuf qui aime regarder les gays baiser. Il n'y a pas de meilleur endroit pour faire ça que les Snax. Mais ces soirées ont une politique d'entrée très stricte : interdit aux femmes.
8.5.19
berghain snax sex party
Svetlana déguisée. Toutes les images sont la propriété de Svetlana

Si vous mentionnez « Svetlana » à n’importe laquelle des grandes soirées du circuit gay international, la personne à qui vous parlez aura sans doute assisté à l'une de ses célèbres after-parties. Si ce n'est pas le cas, elle connaîtra au moins son nom. Cette mondaine d'origine sibérienne s'est taillée une réputation en organisant des sex parties dans le monde entier, généralement après de grosses soirées dans les clubs où 10, 20 personnes ou plus s'emparent d'un appartement loué et ont des relations sexuelles jusqu'à ce qu'ils aient envie de s'arrêter.

Svetlana - une femme cisgenre et sexuellement ouverte - a découvert sa fascination pour le sexe gay en se retrouvant dans un club gay à Vauxhall en 2001, après qu'un couple hétérosexuel à qui elle devait rendre visite à Londres lui a mis un plan. En entrant, la première chose qu'elle a vu, c'était deux homosexuels s'embrassant sur la piste de danse. Un soir, elle a fini par rentrer à la maison avec deux gars. Là, elle les a regardés faire l'amour et ses yeux se sont ouverts sur un nouveau monde d'exploration sexuelle.

Alors qu'elle a assisté à des événements fétichistes gays emblématiques comme le HustlaBall, une soirée lui a toujours échappé : La Snax, au Berghain. L'événement se tient deux fois par an dans le club le plus célèbre de Berlin et est réservé aux hommes. Enfin, jusqu'à maintenant.

1557225758134-svetlana1

Svetlana, in disguise, kissing a friend.

VICE : Les soirées Snax sont le Saint Graal des clubs de sexe gay.
Svetlana : J'ai toujours voulu y aller. J'ai ouvert un groupe Snax sur Facebook alors que j'étais vraiment désespéré et j'ai essayé d'entrer en contact avec les organisateurs. [Mes amis connaissent des gens qui travaillent là-bas], mais ils ont dit : oubliez vite ça, il n’y a aucune chance qu'on vous laisse rentrer.

Explique-nous ton relooking pour ressembler à un homme.
Environ dix jours avant l'évènement, je me suis dit : 'Merde, j'y vais vraiment. Il faut que je porte quelque chose qui me fasse ressembler à un homme. J'ai commandé une perruque et une barbe de vrais cheveux qui m'ont coûté 300€, 150 chaque pièce. L'un des membres du groupe Facebook m'a parlé d'un magasin trans à Amsterdam spécialisé dans les articles de changement de genre. Ils avaient des prothèses de bites et des gilets prothétiques pour cacher les seins.

J'ai appelé le magasin et ils m'ont dit qu'ils avaient une bite, mais que celle-ci n'était pas enduite - une enduite semble plus réaliste. Pour que la livraison à Paris arrive à temps pour la Snax, elle devait être faite via un compte d'entreprise, alors j'ai contacté mes potes à Amsterdam qui pourraient éventuellement faire le trajet jusque Berlin. Ça m'a pris sept heures, mais j'ai finalement trouvé quelqu'un. En plus, ne rigole pas, il s'appelait Jésus ! Donc en gros, c'est Jésus qui allait amener ma queue à Amsterdam depuis Berlin pour Pâques !

Ça fait quand même beaucoup de frais pour entrer dans un club.
J'ai surfé sur des sites en ligne pour voir combien tout ça allait me coûter si j'achetais tout à Berlin : la veste en cuir, les bottes, le pantalon, le jockstrap, les gants - 1 400 € au total. En plus de ça, la maquilleuse pour la perruque et la barbe me demandait 780 euros. C'était beaucoup trop cher. J'ai donc contacté tous mes amis qui venaient à Berlin pour qu'ils me prêtent des vêtements.

Publicité

C'est aussi beaucoup de planification.
Oui. Mais à un moment, j'ai réalisé que le gilet ne serait pas livré à temps. J'ai donc dû acheter des bandages à la pharmacie pour envelopper mes seins. Ça faisait tellement mal au début, mais après 15 minutes, tout était OK. Je n'avais pas réalisé non plus que la perruque avait besoin de quelques semaines pour être livrée, car elle était faite sur mesure. J'ai couru de shop en shop pour essayer de trouver quelque chose, mais rien ne semblait convenir. Tout ce que je trouvais était dans une matière synthétique bon marché.

berghain snax get in

Svetlana qui se fait couper la barbe.

On ne peut pas porter une perruque en plastique à la Snax.
Certainement pas ! J'ai donc acheté un masque de cuir noir à porter sur mon visage à la place. La nuit, mes amis et moi nous sommes retrouvés à l'appartement que nous avions loué à Kreuzberg. Nous nous sommes préparés et on a appliqué la barbe avec de la colle. Un ami l'a taillée pour moi, et ça avait l'air par mal. Malgré tout, une pensée me tourmentait : « S'ils me demandent d'enlever le masque, je suis foutue. » Puis un pote est arrivé, coiffé avec un bun, et je me suis dit : «Fuck it, je peux faire la même chose, [porter mes cheveux en chignon et ne pas mettre de masque]. Je vais juste devoir regarder la sécu droit dans les yeux, leur tendre le ticket, ouvrir mon sac pour qu'ils puissent regarder à l'intérieur et tout ira bien. »

La fausse bite était dans ton pantalon ?
Oui, c'était fixé sous mes sous-vêtements.

Dans la file d'attente, tu stressais ?
Non, ça allait. Je fumais, je parlais aux autres, en modifiant ma voix pour la rendre un peu plus basse.

Est-ce que quelqu'un a deviné que tu étais une femme ?
Non, personne. J'ai fait la queue pendant environ 45 minutes, je suis arrivée à l'entrée et ils m'ont laissée entrer. Pas de problème.

Publicité

À quoi tu pensais quand tu as pénétré dans le club ?
J'ai passé l'entrée et je suis arrivée dans cet immense espace près des vestiaires où les gars se changeaient. J'ai croisé un ami russe, Igor, qui m'a fait visiter le club. J'étais assez curieuse quand on a traversé les dark rooms. La tension, l'énergie sexuelle, c'était ce à quoi je m'attendais. La musique était scandaleuse - vous ne pouvez trouver cette musique nulle part ailleurs.

snax berghain

Svetlana, déguisée.

Comment décrirais-tu une soirée Snax à quelqu'un qui n'a jamais été ?
Ce sont des gars du monde entier qui viennent baiser pendant 20 heures. J'essayais d'expliquer à ma mère qu'il peut pleuvoir, qu'il peut faire froid, qu'ils peuvent faire la queue pendant trois heures juste pour entrer : rien ne va les arrêter.

Pourquoi est-ce que tu aimes regarder des gays baiser ?
L'énergie, la tension. Quand c'est une femme qui a des relations sexuelles avec son mec, on ne sait jamais si elle aime vraiment ça. Les gars, ils font ce qu'ils veulent. S'ils n'aiment pas un truc, ils ne vont pas le faire.

Tu m'as dit avoir passé quelques heures dans cette salle, puis que ta nuit s'était terminée quand la sécurité s'est rendue compte que tu étais une meuf, c'est ça ?
J'ai dit aux mecs « on va se promener ». En passant, j'ai vu un ami et je l'ai attrapé par la main. Il m'a regardé et m'a repoussée assez fort. Je lui ai dit « mais putain, c'est moi Svetlana ! » Il m'a reconnu et a paniqué, criant mon nom à voix haute à ses amis, excité. C'était fini.

La sécurité l'a entendu ?
Oui. Je pense aussi qu'ils me connaissent à cause du groupe Facebook. Le garde m'a pris la main et m'a dit que je devais sortir. Je lui ai demandé pourquoi, et il m'a répondu que les femmes n'étaient pas autorisées. Ils étaient tous super gentils avec moi. Il m'a demandé comment j'étais rentrée. « Comme tout le monde », je lui ai répondu. Il voulait aussi savoir depuis combien de temps j'étais à l'intérieur. « Trois heures ». Puis trois autres gars sont venus pour m'observer. La leçon la plus importante que j'ai tirée de ceci, c'est que rien n'est impossible. Je l'ai fait. Toute l'expérience, même si je n'avais pas réussi à entrer et qu'on m'avait renvoyée dès l'entrée, c'était tout le voyage qui aurait été important, et à quel point mes amis voulaient que je sois là avec eux.

Cet article a été initialement publié sur VICE UK.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.