Tech by VICE

Des astronomes révèlent la toute première photo d'un trou noir

Le trou noir supermassif du cliché, Messier 87, se situe à quelques 55 millions d'années-lumière de la Terre.

par Motherboard Staff
10 Avril 2019, 2:33pm

©EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY

Mercredi 10 avril, la National Science Foundation (NSF) a révélé la toute première photographie d'un trou noir. L’ombre causée par l'horizon des événements — la limite à partir de laquelle la lumière elle-même ne peut plus échapper à la force du trou noir — et autour d'elle le disque d'accrétion — l'anneau de matière en orbite autour du trou noir — apparaissent sur le cliché.

Deux années d'analyse ont été nécessaires à l'Event Horizon Telescope (EHT), un réseau de radiotélescopes disséminés sur toute la planète, pour élaborer ce cliché. Certes, le résultat peut sembler flou. Au cours d'une conférence de presse à Washington D.C. ce mercredi, le directeur de l'EHT, Shep Doeleman, a pourtant indiqué qu'il était de « la plus haute résolution possible ». Car prendre la photographie d'un trou noir, ce n'est pas comme prendre une photo de son assiette.

Messier 87, le trou noir du cliché, appartient à la famille des trous noirs supermassifs : 6,5 milliards de fois plus lourd que le Soleil, il est presque aussi gros que le système solaire. Le problème, c'est qu'il se trouve à quelques 55 millions d'années-lumière de la Terre. Seul, aucun des radiotélescopes impliqués dans l'Event Horizon Telescope n'aurait pu capturer son image. En avril 2017, pendant une dizaine de jours, les sept membres du réseau ont donc été synchronisés à l'aide d'horloges atomiques et braqués par intermittence sur M87. Un nouveau cycle d'observation a été effectué en 2018 avec l'aide d'un huitième télescope.

L'image engendrée par tous ces efforts correspond aux prédictions des physiciens. « La taille et la forme de l'ombre cadrent précisément avec les prédictions de la relativité générale d'Einstein, ce qui accroît notre confiance en cette théorie centenaire » explique Dimitrios Psaltis, astrophysicien et membre du projet EHT, dans un communiqué de la NSF. « J'étais étonné qu'il [le trou noir] corresponde à ce point à ce que nous attendions » a souri Avery Broderick, astrophysicien et membre du projet EHT, pendant la conférence de presse de mercredi.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.