Quantcast
Photos : Christophe Sales

Klong Toey est un petit bout de paradis

Christophe Sales

Loin de l’agitation du centre-ville, le plus grand bidonville de Bangkok est une oasis peuplée d’animaux en décomposition et d’enfants armés jusqu’aux dents.

Photos : Christophe Sales

Le bidonville de Klong Toey s’est formé suite à l’arrivée massive d’une population rurale en provenance du nord de la Thaïlande, population venue s’établir à Bangkok dans les années 1950 pour y trouver un emploi de docker dans le port voisin. Ce qui était au départ un village bâti sur un terrain marécageux inoccupé s’est peu à peu transformé en un quartier tentaculaire fait d’abris de fortune entassés au gré d’une urbanisation anarchique liée aux vagues de nouveaux arrivants.

Aujourd’hui, la plupart des 80 000 habitants vivent de l’activité du marché alimentaire – le plus grand et fascinant de Bangkok – qui s’est développé à quelques pas du bidonville, améliorant nettement les conditions de vie d’une population qui souffre toujours de problèmes d’accès à l'eau courante et à l’électricité. Situé le long du fleuve Chao Phraya, Klong Toey charrie encore son lot de fantasmes et de légendes, alimentées par les récurrentes images d'enfants triturant des flingues – sans doute factices – comme s'il s'agissait de la dernière poupée à la mode.

Christophe est sur Instagram.