Allemagne

Étonnant succès en librairie de la nouvelle édition de Mein Kampf

Environ 85 000 exemplaires de l' « Édition critique » annotée de Mein Kampf ont été vendus en Allemagne, obligeant l'éditeur a relancé une sixième impression qui sera mise en rayon à la fin du mois.

par Tim Hume
04 Janvier 2017, 11:25am

Matthias Balk/picture-alliance/dpa/AP Images

Depuis qu'une nouvelle édition — la première en 70 ans — a été publiée l'année dernière, Mein Kampf remporte un grand succès en librairie, indique son éditeur.

Malgré les inquiétudes concernant la montée de l'extrême-droite en Allemagne, l'éditeur du manifeste d'Adolf Hitler — l'IfZ, l'Institut d'Histoire Contemporaine basé à Munich — indique que les lecteurs de cette nouvelle édition sont surtout des professeurs ou des éducateurs, plutôt que des néonazis.

Environ 85 000 exemplaires de l' « édition critique » annotée de Mein Kampf ont été vendus, a annoncé IfZ ce mardi, obligeant l'éditeur a relancé une sixième impression, qui sera mise en rayon à la fin du mois.

« Ces chiffres nous ont pris par surprise, » a confié le directeur de l'IfZ, Andreas Wirsching, à l'agence de presse dpa. « Personne ne l'avait vu venir. »

Le livre de 1 948 pages, publié en deux volumes, intitulé « Hitler, Mein Kampf : Une édition critique » est annotée par des analyses critiques des écrits du leader nazi. Contrairement aux versions précédentes du livre, publiées en deux parties en 1925 et 1926, l'ouvrage est vendu avec une couverture blanche immaculée.

L'IfZ a pris la décision controversée de publier cette nouvelle édition quand les droits de Mein Kampf — détenus par le gouvernement bavarois — ont expiré à la fin de l'année 2015.

Les autorités bavaroises, qui avaient précédemment utilisé leurs droits pour bloquer des rééditions du livre, se sont opposées à l'édition de l'IfZ. Mais l'éditeur munichois n'a pas abandonné — soutenu par un groupe d'historiens qui souhaitaient la publication d'un exemplaire de Mein Kampf qui fasse autorité pour des raisons éducatives. Cette nouvelle édition permettait aussi d'éviter que des néonazis s'en emparent et disséminent leurs propres versions.

« Il serait irresponsable de laisser ce livre errer librement, » a dit Wirsching à dpa.

Les réactions des groupes juifs ont été mitigées. Certains, comme le Forum juif pour la démocratie et contre l'antisémitisme basé à Berlin, se sont opposés à la publication de la nouvelle édition. Mais d'autres, comme le Conseil des représentants des juifs britanniques, ont indiqué pouvoir comprendre la visée éducative de ce projet.

Interrogé sur le profil des acheteurs du livre, l'IfZ a répondu qu'il était difficile d'avoir des données concrètes sur les motivations des acheteurs, parce qu'il était principalement vendu via des libraires.

Mais l'IfZ a précisé que la publication du livre ayant retenu l'attention des médias du monde entier, certains ont demandé aux libraires allemands de leur fournir des informations sur les acheteurs. Selon ces médias, les acheteurs n'étaient pas des radicaux d'extrême-droite, mais des férus de politique et d'histoire, et surtout des professeurs. L'éditeur a ajouté qu'il y avait une forte demande émanant des libraires.

Wirsching a confié à dpa que « tout professeur intelligent peut se servir de notre édition comme un support de cours. »

L'Allemagne possède un arsenal juridique fourni pour interdire la glorification du passé nazi, notamment grâce à la criminalisation des négationnistes, ou de ceux qui affichent une croix gammée ou d'autres symboles nazis. Mais le livre d'Hitler n'est pas interdit, et de vieilles éditions étaient disponibles dans les librairies et chez les bouquinistes d'occasion.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR